Indotalk Index du Forum

Indotalk
Le forum sur Indochine

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 Pour information 


Viens annoncer ta présence aux concerts, pour revoir les anciens et faire la rencontre de membres du forum: c'est par ici que ça se passe.
Go Rimbaud, Go.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Indotalk Index du Forum -> Indotalk -> L'Indomusique
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Delilah
Wax

Hors ligne

Inscrit le: 09 Déc 2008
Messages: 2 569
Localisation: Paris
Sexe: Indogirl
Indosong: Memoria
Âge: 22

MessagePosté le: Jeu 25 Fév 2010 - 15:53    Sujet du message: Go Rimbaud, Go. Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Nagui disait de ce morceau que tout ce qui avait attrait à Rimbaud c'était cette jeunesse sulfureuse*, qu'il y avait un coté Dutronc etc. Suzanne a appelé le coté décousu de ce texte « une poétique » un peu spéciale entre le discours parental et ce que l'on en fait.
Par le coté « écriture automatique » des couplets, vous comprendrez que l'analyse est un peu délicate voire compliquée. (et totalement subjective, j'ai axé mon analyse quasiment uniquement sur Arthur Rimbaud, mais je pense qu'il peut y avoir des dizaines d'autres possibilités.)

Un homme assis dans un couloir
A l'enfantillage


Première image rimbaldienne que je vois. L'idée d'un homme-enfant dans l'idée de « l'enfantillage », le coté boudeur à être assis dans un couloir, un peu extérieur à tout, déjà en désaccord. Arthur n'a pas vraiment grandi et est toujours resté une symbolique forte de la rébellion adolescente exacerbée.

Moi je n'aime pas les amoureux
Et dieu créa les mêmes


Quand on connait le rapport à l'Amour qu'a eu Rimbaud, autant par ses relations purement masculines ou de prostitution, ainsi que son grand « merde » à la religion, ces phrases prennent tout leur sens. Le « moi je n'aime pas » reste encore dans une optique enfantine « j'aime pas ci, j'aime pas ça », quelque chose de simple et de concis, très fort tout de même et franc, pas du tout réfléchi ou enrobé comme un adulte aurait pu le dire par mille façons précieuses ou sous-entendues.

Essuies-toi les mains sales
Juxtaposées


Là, on revient dans ce que disait Suzanne avec l'aspect « ce que disent les parents et ce que moi j'en fais ». Vitalie mère Rimbaud était une bigote, une personne froide et très attachée aux convenances. Le « juxtaposées » serait une sorte de pied de nez à cette autorité virulente.

A l'arrière du passé
Je nage et je dégage


Encore une image très forte. Rimbaud disait « il faut absolument être moderne », il a même été catalogué dans les « points noirs » du siècle par ses comparses car il l'était trop, moderne. Il a amené le surréalisme, il a apporté une nouvelle couche épidermique à la littérature. Je l'imagine bien nager dans toute la littérature classico-romantique du XIXème et dire « allez je me casse, je vais faire autre chose, je suis Voyant ».

Le refrain est vraiment le plus emprunt de symboliques rimbaldiennes:

Comme un roi
Comme un refusé je suis parti


Utiliser « un roi » est quelque chose de peu anodin. Rimbaud avait 18/20 ans quand il a déclaré ne plus rien avoir à dire car le siècle était résolument trop corseté dans ses vieilles règles. On assimile cela de la prétention. On peut voir une certaine noblesse d'âme dans cette fuite, mais aussi cette idée de partir grand et illuminé, auréolé. Le deuxième vers rejoint ça, il est parti de son plein gré car on ne voulait pas de lui, car la société le refusait tout simplement.

Je suis un voyage qui me rendra mon naufrage

Là, impossible de ne pas voir Rimbaud. Ce petit bonhomme est une ode au voyage, à toujours marcher, à se faire nomade et bohémien. L'ironie veut que ce soient ses jambes qui l'aient tué.

Dans le brouillard je rencontrerai la reine des pluies
Et toutes ses histoires pourront éclairer mes nuits


« Le brouillard »... celui de l'absinthe? Du haschich? J'aime bien voir dans ces deux vers une appartenance aux délires psychotropes, aux rêves qu'il pouvait faire, une sorte d'idéal atteint, et qu'il ne pouvait atteindre, que dans les paradis artificiels.

Une fille dans un boudoir
A l'outillage


Ici, c'est mon coté « obsédée sexuelle » qui va parler... mais « une fille dans un boudoir » j'aime à penser à une courtisane, une prostituée donc. Une image de la vie insalubre qu'on suppose -très fort- au jeune poète pour survivre quand Verlaine l'a laissé pour rejoindre Mathilde Mauté (la femme de Verlaine). Et une prostituée à l'outillage... n'a-t-on pas là une sublime métaphore de la fellation? Après, ça n'engage que moi.

Moi je préfère les redoublantes

A nouveau cette utilisation très franche et enfantine du « moi je » typique des plus jeunes qui sont encore très centrés sur eux-mêmes. L'idée de préférer des « redoublantes » implique une différence d'âge, une personne plus mature. On a toujours tendance dans une classe à aller vers les redoublants car ils connaissent mieux certaines choses etc. J'aime bien y voir un rapport Verlaine qui avait 10 ans de plus que Rimbaud, qui l'a en quelque sorte éduqué, formé, dirigé dans ses idées les plus profondes.

Et n'ouvre pas la porte
Et ne parle pas à des inconnus
A l'arrivée


On revient à nouveau dans cette optique des interdits parentaux.

Et je croise le long des corps
Et des corridors


Et pour finir, ces deux vers illustrent parfaitement l'inverse de ces interdits. Le premier avec « ne parle pas à des inconnus » et le deuxième avec « n'ouvre pas la porte ». Enfin, là je reste plutôt perplexe car cette fin de strophe est vraiment « floue ».

Voilà, après ce n'est que mon interprétation.




* Pour corriger Nagui, non Rimbaud n'a pas eu une jeunesse sulfureuse: avoir des longs cheveux, boire et fumer... quel ado ne fait pas ça? Alors oui, lui était légèrement plus en avance sur son temps mais rien de vraiment « sulfureux ». Parce qu'il était principalement gay? Parce qu'il fuguait? Ses poèmes n'avaient aucune vocation à la provocation et au fond, il était juste un jeune homme très naturel et en phase avec ses propres envies et non avec les codes que l'on a donné. Ça n'est pas pour rien qu'il est l'égérie de Patti Smith, The Clash, Gainsbourg, Les Garçons Bouchers, Jim Morrison etc. On le qualifie de « premier punk de tous les temps » à cause de ses fringues, de son rasage de cheveux et autre. Après, comme d'habitude, je ne suis pas objective, mais faites-vous une absinthe avec un joint et vous vous sentirez très proche de ce monstre de poésie.
_________________
« Nous n’étions que des monstres au fond, et qu’importe la beauté de notre âme,
On ne peut rien faire contre la nature profonde des choses. »


Dernière édition par Delilah le Jeu 25 Fév 2010 - 21:02; édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Tallula60
7000 Danses

Hors ligne

Inscrit le: 29 Oct 2009
Messages: 1 177
Localisation: Paris
Sexe: Indogirl
Indosong: Paradize
Âge: 20

MessagePosté le: Jeu 25 Fév 2010 - 20:34    Sujet du message: Go Rimbaud, Go. Répondre en citant

Super ton interprétation Delilah! Merci !
J'avoue que je ne connais... rien... de la vie de Rimbaud, donc je te crois sur parole mais tout ce que tu dis colle étrangement bien avec le texte, et ça me parait même trop "intelligent" et "recherché" pour que ça vienne de Nicola !! (Enfin, Lauriane, arrête de le prendre pour un débile mental, c'est pas parce qu'il a raté 5 fois son bac et qu'il sait pas parlé qu'il est pas capable de connaitre la vie de Rimbaud..!  Mr. Green )


Par contre, Nicola avait dit que cette chanson était placée en premier dans La République car elle résumait un peu les influences de l'album, de la pochette... que c'etait une sorte de patchwork de références culturelles et politiques fortes à ses yeux (désolé pour la source, je m'en souviens plus..).
Donc en plus de coller parfaitement à la vie de Rimbaud (cf Delilah), des citations sont immiscées (enfin, normalement.). Donc moi je note "Un homme assis dans un couloir" --> L'homme assis dans le couloir, une nouvelle de Marguerite Duras que Nicola adore. 
"Les mains sales" --> un bouquin de Sartre (une piece de théâtre je crois même). 
Mais il doit y avoir bien plus de références, donc si quelqu'un en remarque, je suis preneuse! 


Et merci encore Delilah. 
_________________
"Alors on se souviendra que je me suis noyé sans toi..."
Revenir en haut
Delilah
Wax

Hors ligne

Inscrit le: 09 Déc 2008
Messages: 2 569
Localisation: Paris
Sexe: Indogirl
Indosong: Memoria
Âge: 22

MessagePosté le: Jeu 25 Fév 2010 - 20:41    Sujet du message: Go Rimbaud, Go. Répondre en citant

Comme référence directe à Rimbaud aussi, dans Les Aubes sont mortes:

"Aux cotés droits deux trous toujours" CF Le Dormeur du val ^^

Après, ça été écrit avec Suzanne, mais je reste très subjective sur cette analyse, on va dire que j'ai cherché à faire coller le titre au texte vu que d'apparence, on en a pas vraiment l'impression =)

De rien en tout cas, depuis le temps que tu l'attendais ^^
_________________
« Nous n’étions que des monstres au fond, et qu’importe la beauté de notre âme,
On ne peut rien faire contre la nature profonde des choses. »
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Tallula60
7000 Danses

Hors ligne

Inscrit le: 29 Oct 2009
Messages: 1 177
Localisation: Paris
Sexe: Indogirl
Indosong: Paradize
Âge: 20

MessagePosté le: Jeu 25 Fév 2010 - 20:44    Sujet du message: Go Rimbaud, Go. Répondre en citant

Oh oui, en plus avant-hier sur les pistes de ski je me disais :
"Mais comment je vais RE-demander à Delilah l'analyse de Go Rimbaud Go sans passer pour la méchante-harceleuse..? Je suis sure qu'elle va s'ennerver!!" 
Je suis médisante..  Mr. Green


Et oui j'ai découvert à Taratata que Go Rimbaud Go avait été co-écrite avec Suzanne... [osef mais.. /on] Moi je trouve qu'ils font beaucoup de choses ensemble ces deux là.. [/off]
_________________
"Alors on se souviendra que je me suis noyé sans toi..."
Revenir en haut
Ulysse
Un jour dans notre vie

Hors ligne

Inscrit le: 01 Nov 2007
Messages: 1 511
Localisation: Lille
Sexe: Indoboy
Indosong: Marilyn
Âge: 19

MessagePosté le: Ven 26 Fév 2010 - 00:48    Sujet du message: Go Rimbaud, Go. Répondre en citant

Super analyse, bravo Wink De même je pense pas que tout ait été écrit en rapport avec Rimbaud, mais pour le coup ça semble concorder ^^
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Emmataphysique
L'Aventurier

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2011
Messages: 3
Localisation: Suisse
Sexe: Indogirl
Indosong: La Chevauchée des Champs de bl
Âge: 19

MessagePosté le: Mer 24 Aoû 2011 - 10:45    Sujet du message: Go Rimbaud, Go. Répondre en citant

Hello ! Superbe analyse, joli travail =)

J'ai également remarqué une référence dans cette chanson qui paraîtrait plausible, je voulais savoir ce que vous en pensiez...

A propos du titre de la chanson, " Go, Rimbaud, Go ", il s'agit également d'une parole d'une chanson de ... Patti Smith, dans la chanson " Land / Horses", sur l'album Horses.

Life is full of pain, I'm cruisin' through my brain
And I fill my nose with snow and go Rimbaud,
Go Rimbaud, go Rimbaud,
And go Johnny go, and do the watusi, oh do the watusi

Est-ce que ça pourrait être une référence ?

Voilà Wink
_________________
Emmataphysique
Indoillustratrice =)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Delilah
Wax

Hors ligne

Inscrit le: 09 Déc 2008
Messages: 2 569
Localisation: Paris
Sexe: Indogirl
Indosong: Memoria
Âge: 22

MessagePosté le: Mer 24 Aoû 2011 - 13:55    Sujet du message: Go Rimbaud, Go. Répondre en citant

Oui. Et même une référence royale.

Autant parce que Patti Smith est une fan inconsidérée de Rimbaud.

Et autant parce qu'on sait toutes et tous que Nico est un fan de Patti Smith ^^
_________________
« Nous n’étions que des monstres au fond, et qu’importe la beauté de notre âme,
On ne peut rien faire contre la nature profonde des choses. »
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 13:40    Sujet du message: Go Rimbaud, Go.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Indotalk Index du Forum -> Indotalk -> L'Indomusique Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 

 
Sauter vers:  
www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web.
Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com