Indotalk Index du Forum

Indotalk
Le forum sur Indochine

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 Pour information 


Viens annoncer ta présence aux concerts, pour revoir les anciens et faire la rencontre de membres du forum: c'est par ici que ça se passe.
Manger de la viande, une évidence ou une question de choix ?

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Indotalk Index du Forum -> Vous et le reste du monde -> La Taverne
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Klooo
Nuits Intimes

Hors ligne

Inscrit le: 15 Aoû 2008
Messages: 5 096
Localisation: Lyon / Briançon.
Sexe: Indogirl
Âge: 26

MessagePosté le: Sam 18 Déc 2010 - 19:16    Sujet du message: Manger de la viande, une évidence ou une question de choix ? Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
J'ai hésité plusieurs fois à créer ce topic, et puis je ne l'ai pas fait parce que c'est un sujet un peu trop sensible pour moi.

Désolée si ça prend un peu la forme "racontage de vie", mais j'essaie de montrer mes arguments à travers...

Jusqu'à mes quinze ans je mangeais de la viande de temps en temps, même si je n'en ai jamais été une grande consommatrice. Il y a cinq ans, j'ai décidé de ne plus manger de viande ni de poisson. Le jour même, mon frère qui avait huit ans et mes deux parents m'ont suivie. Je précise que j'ai été élevée dans une famille d'écolos (ça correspond au métier et à la passion de mes parents) et que c'était finalement presque une évidence pour chacun, à ce moment-là. Depuis, on n'a plus une seule fois acheté ou mangé de viande entre nous, je n'en ai plus mangé toute seule ou à la cantine.
Ma famille paternelle l'a très mal accepté. Mon oncle se fout allègrement de nous à chaque occasion, mes grands-parents s'obstinent à nous envoyer des pâtés pour Noël et prétendent que moi et, surtout, mon frère sommes de pauvres victimes forcées par leurs parents un peu loufoques sur les bords à se priver.

J'aime le goût de la viande, j'aime l'odeur du poulet rôti sur le marché l'été. Mais ce n'est en aucun cas une privation, c'est un choix.

Mes amis ont été presque unanimes à trouver ça bizarre. D'autres m'ont dit "Ah, c'est marrant, moi aussi j'ai eu une période comme ça, tu verras, ça passe vite". Ouais. Sauf que là c'est pas une lubie, la preuve. Pis je déteste le mot végétarien : ça donne du crédit aux gens qui te sortent que tu manges que des feuilles de salade... Laughing

Je mange de la viande occasionnellement (mais je pense pas que ça dépasse dix fois par an) et ça ne me dérange pas. Sauf quand je suis dans ma famille paternelle : ça me dérange parce que j'y suis forcée d'une façon que je ne supporte pas. Et la grand-mère qui me cause pendant deux heures de la façon dont elle a fait cuire sa blanquette de veau, exprès pour m'embêter, et ci, et ça. Grrr.

Je mets en spoiler parce que c'est long...


- La première est environnementale. Pour faire vite, la production de céréales nécessaire à nourrir les animaux dépasse de très loin la quantité de céréales nécessaires à nourrir les humains (même dans le cas où plus personne ne mangerait de viande et donc mangerait davantage du reste). La déforestation de l'Amazonie, par exemple, serait largement ralentie. L'élevage consomme énormément d'eau, et on sait combien c'est une ressource rare. Sans compter la pollution engendrée par le transport, etc. "La FAO a estimé que les émissions de gaz à effet de serres directement liées à la production de viande comptaient pour environ 18 % du total des émissions mondiales" (Wikipédia).
L'élevage entraîne une réduction de la biodiversité. Chez moi, d'énormes troupeaux de moutons viennent tous les étés. Depuis que leur nombre est aussi élevé, le nombre d'espèces végétales dans les alpages a été réduit par deux, à certains endroits.

Pour le poisson, c'est encore pire. Les saumons, les thons et bien d'autres sont menacés de disparition. Quant aux élevages de poissons, ils se font en principe dans la mer et c'est très polluant pour les eaux alentour.

Des arguments plus détaillés : http://fr.wikipedia.org/wiki/Impact_environnemental_de_la_production_de_viande

Allez voir ce lien, c'est très parlant... http://www.abacom.com/~pdescham/natmcdo.html . Ça peut paraître écrit par des écolos-"humanitaires"-qui-exagèrent-et-qui-font-chi*r-le-monde, mais qu'importe. Extrait :
"Le bétail consomme 10 fois plus de grain et de soja que les humains: il faut gaspiller sept protéines de céréales pour produire une seule protéine de viande et dix calories de céréales pour une de viande !
Cela donne un gaspillage de 124 millions de tonnes par an, d'une valeur de 20 milliards de dollar US. On a calculé que cette somme permettrait de nourrir, vêtir et loger la totalité de la population mondiale pendant un an."

Déjà, si tout le monde ne mangeait de la viande qu'à un repas par jour au lieu de deux ou quatre fois par semaine au lieu de sept, ça changerait tout...


- La deuxième, c'est de refuser de traiter les animaux comme des choses et de les faire souffrir. Je pense que pas mal de monde a déjà vu des vidéos montrant ce qui se passe dans un élevage de poulets industriel, inutile de m'y étendre.


- La troisième, c'est le respect de la vie sous toute ses formes. Je ne mange pas de poulets estampillés "élevés en plein-air" non plus, même si ça me dérangerait moins. Je suis contre la chasse. Je ne comprends pas comment on peut tuer un cerf, un lapin, une vache, une poule, rien, de son plein gré et sans que ça nous fasse quoi que ce soit. C'est tellement beau la vie... Je sais pas, je comprends pas. Bon, les peuples qui chassent/chassaient pour se nourrir, ok, pas de problème, surtout qu'ils le font/faisaient dans le respect de l'animal. Mais j'habite dans un village de chasseurs qui font ça pour passer le temps et entretenir leurs hormones de mâââle puissant et viril, et j'ai juste envie de retourner leur fusil contre eux (pas la peine, chaque année y en a qui réussissent à s'entre-tuer en prenant leur collègue pour un lapin).


- Il y a d'autres raisons possibles : religieuses pour certains, de goût pour beaucoup, de santé, d'économie pour d'autres (la viande coûte cher)...



- "AAAAAAAAAAAAAAAAAH ARRÊTE, ARRÊTE ! T'es folle de manger cette carotte ! Qui te dit qu'elle a pas mal hein ? T'y penses à ça ?". => Laughing

- "Les hommes sont omnivores, c'est dans notre nature de manger de la viande. Toi qui dis défendre la nature, tu t'opposes justement à elle. Tu es complètement contradictoire". => Les hommes ont un organisme qui leur permet de manger de la viande mais qui ne les y contraint pas. L'homme est doué de raison et de conscience et n'est plus esclave ni des traditions ni de ses instincts, il est donc libre de faire les choix qu'il veut.

- "C'est très mauvais pour la santé". => Alors ça, c'est d'un faux... Tous les éléments qui se trouvent dans la viande se retrouvent ailleurs. Les protéines, c'est très facile, et les autres éléments, c'est pas bien compliqué, il suffit de faire un tout petit peu attention. Et de s'ouvrir à d'autres cultures culinaires que les frites et les petits pois en boîte... J'adore la cuisine de mes parents mais 70% des gens ne la mangeraient pas, parce qu'il faut aimer les algues, les céréales autres que blé et maïs, les assortiments divers. Et c'est très varié.

Le problème, c'est que les firmes agro-alimentaires sont de très grands lobbys et pèsent beaucoup dans la société. Et leur but est d'encourager la consommation de la viande qu'ils produisent, bien sûr. Du coup, pas mal de monde est convaincu que la viande est nécessaire à l'équilibre alimentaire parce que c'est ce qui est dit dans la plupart des médias.

- "Non mais t'as vu les végétariens, ils sont tous rachitiques, il sont anorexiques quoi ! Tu veux pas finir comme eux quand même !". => Je ne sais d'où ils sortent ça parce que c'est juste complètement faux. Laughing (surtout que je bouffe comme quatre, en l'occurrence)

- "C'est pas en faisant ça que tu sauveras le monde à toi toute seule, tu sais. Ça sert à rien tant que tout le monde le fait pas". => Et ? C'est pas une raison pour ne pas agir.

- "J'admire, mais je pourrais jamais. J'aime trop la viande. Pis j'ai pas envie de me compliquer la vie". => Ça a le mérite d'être honnête, je respecte complètement.


Je précise que je n'ai rien contre les gens qui mangent de la viande (heureusement, sinon j'en aurais après 98% de la population européenne ), tant qu'ils respectent ceux qui n'en mangent pas.

Bref, désolée pour la longueur mais que pensez-vous de cette question ? Êtes-vous de grands carnivores ? Quels sont vos arguments pour ou contre le fait de manger de la viande et du poisson ?
_________________
"Apprendre à un enfant à ne pas marcher sur une chenille est aussi précieux pour l'enfant que pour la chenille." - Bradley Miller.


Dernière édition par Klooo le Sam 18 Déc 2010 - 20:13; édité 1 fois
Revenir en haut
isabelle
Nuits Intimes

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2007
Messages: 5 307
Localisation: Lorraine
Sexe: Indogirl
Indosong: La lettre de métal
Âge: 35

MessagePosté le: Sam 18 Déc 2010 - 19:59    Sujet du message: Manger de la viande, une évidence ou une question de choix ? Répondre en citant

Avant de lire complètement ton post, j'ai pensé que tu étais devenue complètement végétarienne (si cela avait été le cas, je n'ai aucun jugement à porter).

Il est vrai que l'Homme est par nature omnivore, mais il peut aussi bien ne pas manger de viandes pour les raisons que tu as évoqué plus haut que ce soit pour les ressources naturelles (déforestation, pollution...) pour des questions religieuses.


Pour ma part, je suis une vraie carnivore, j'adore manger de la viande mais je peux tout aussi bien m'en passer de temps en temps (car ces derniers temps, au niveau de la viande, j'ai l'impression de manger toujours la même chose et je me lasse à vrai dire).

A défaut de manger de viandes, je me rabats sur les oeufs (alors ça j'en consomme énormément).


En ce qui concerne le poisson, j'en mange de temps en temps mais c'est rare.


C'est vrai que pour protéger les ressources naturelles, on devrait arrêter de manger de la viande, ou le poisson pour préserver les "réserves" car malheureusement à cause de la surpêche de nombreuses espèces animales sont menacées de disparition.

Tu supprimes un chaînon de la chaîne alimentaire et c'est tout un système naturel qui se dérègle.

Mais comme tu l'as dit, il y a des lobby qui pèsent très lourds, car il y a des intérêts économiques en jeu, et c'est l'argent qui prime sur la nature.


En ce qui concerne le fait de ne pas manger de viande ou de poisson, chacun est libre d'en consommer ou non.
_________________
Par millions les poissons te diront avec les vagues, les sirènes Tallula Tallula

""Ce que pense l'Homme, Dieu guide !"

"Il ne faut pas jeter le fusil dans le blé !"
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Unita
Administratrice

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2007
Messages: 20 250
Localisation: Suisse
Sexe: Indogirl
Âge: 29

MessagePosté le: Dim 19 Déc 2010 - 13:13    Sujet du message: Manger de la viande, une évidence ou une question de choix ? Répondre en citant

Ma première pensée en te lisant a été "Meeeerde, j'ai fait de la viande quand elle est venue chez moi et je l'ai emmenée dans un restaurant dont le pays est connu pour sa consommation de viande: le Mexique..."

Quand j'étais petite, je ne voulais pas manger de viande. Mais c'était uniquement parce que je n'aimais pas le goût et que voir ma mère la préparer me donnait des nausées. Malheureusement, mes parents me forçaient à en manger, surtout mon père, toujours très radical dans ses idées. Ce qui fait que je m'y suis habituée et que, maintenant, j'adore en manger.

Après, je suis partie de chez mes parents sur un coup de tête, en sachant à peine cuisiner... il a bien fallu apprendre à préparer cette viande, chose qui me dégoûtait au plus haut point.

Je me sens d'une faiblesse incroyable lorsque je n'en mange pas et je sens qu'il me manque quelque chose dans mon assiette lorsque je n'en mange pas. Je n'ai pas les moyens d'en manger à chaque repas mais une semaine sans viande, je ne pourrais pas.

Ensuite, j'ai fait la connaissance d'un garçon extraordinaire d'origine chilienne - pays à grosse consommation de viande - et qui s'est reconverti au bouddhisme. Je ne comprends et ne conçois de loin pas toutes ses idées mais je comprends tout à fait qu'il soit devenu végétarien. Mais je l'ai aussi vu maigrir à vue d'oeil et aller jusqu'à ne manger qu'une portion de noix dans la journée, sous un soleil de plomb (il vit à Barcelone), alors qu'il est extrêmement actif dans la journée (arts martiaux). Je lui ai fait remarquer que c'était dangereux pour sa santé. Mais il me dit qu'il n'a plus faim.

En bref, je ne me vois pas devenir végétarienne un jour car je trouve justement cette alimentation trop peu énergétique à mon goût. Et je ne pense pas que je la connais mal car je côtoie quand même plusieurs personnes qui s'en satisfont.

Mais sans le soutien de ses proches et de sa famille, c'est difficile. Je ne fais jamais de viande lorsque mon ami vient chez moi mais ses parents et sa famille au Chili ont de la peine à concevoir cet état d'esprit. C'est considéré comme une insulte.
_________________
"Et si c’est un crayon, oui, contre la mitraille
Alors que le papier soit le champ de bataille
Que nos plumes à jamais gardent toujours leur livre
Qu’il est plus important d’être debout que de vivre

Ils peuvent assassiner nos corps mais pas nos âmes
Le souffle du néant n’éteindra pas la flamme
Tous les gamins du monde, charbon sur du papier
Dessineront toujours ton visage, ô Liberté!


[Saez]
Revenir en haut
Klooo
Nuits Intimes

Hors ligne

Inscrit le: 15 Aoû 2008
Messages: 5 096
Localisation: Lyon / Briançon.
Sexe: Indogirl
Âge: 26

MessagePosté le: Dim 19 Déc 2010 - 16:36    Sujet du message: Manger de la viande, une évidence ou une question de choix ? Répondre en citant

Isabelle a écrit:
Mais comme tu l'as dit, il y a des lobby qui pèsent très lourds, car il y a des intérêts économiques en jeu, et c'est l'argent qui prime sur la nature.

Oui... Pis en plus je suis une méchante, je contribue (ou pas, mais dans l'idée) à mettre au chômage tous les gens qui travaillent dans l'industrie de la viande ou dans la pêche.

Citation:
A défaut de manger de viandes, je me rabats sur les oeufs (alors ça j'en consomme énormément).

J'en mange pas mal, et par périodes je suis accro au fromage. Je ne risque pas d'arrêter d'en manger parce que d'une, j'aime trop ça, de deux, c'est super compliqué parce qu'il y en a partout, de trois, dans ce cas-là faut faire vachement attention à son alimentation et la diététique n'est pas ma passion, et de quatre (et surtout ! ) je n'y vois aucune raison. Mais je n'achète presque que des œufs et produits laitiers locaux et/ou dont je suis sûre des conditions de production (même si ça fait ringard ).

Unita a écrit:
Ma première pensée en te lisant a été "Meeeerde, j'ai fait de la viande quand elle est venue chez moi et je l'ai emmenée dans un restaurant dont le pays est connu pour sa consommation de viande: le Mexique..."

Bah c'est le genre de cas où ça me dérange pas d'en manger.^^

Citation:
Mais je l'ai aussi vu maigrir à vue d'oeil et aller jusqu'à ne manger qu'une portion de noix dans la journée, sous un soleil de plomb (il vit à Barcelone), alors qu'il est extrêmement actif dans la journée (arts martiaux). Je lui ai fait remarquer que c'était dangereux pour sa santé. Mais il me dit qu'il n'a plus faim.

Mais si on ne mange rien c'est sûr qu'on maigrit. Mais ça n'a pas de rapport avec l'absence de viande, le tout c'est de manger le même nombre de calories (donc de manger des féculents et d'autres choses nourrissantes, pas que des légumes). J'ai pas perdu un kilo à cause de ça...
_________________
"Apprendre à un enfant à ne pas marcher sur une chenille est aussi précieux pour l'enfant que pour la chenille." - Bradley Miller.
Revenir en haut
Bart2004
Le Baiser

Hors ligne

Inscrit le: 19 Aoû 2007
Messages: 1 211
Sexe: Indoboy
Âge: 25

MessagePosté le: Dim 19 Déc 2010 - 20:28    Sujet du message: Manger de la viande, une évidence ou une question de choix ? Répondre en citant

Comme tout bon Fribourgeois dirait : Le meilleur des légumes ? La viande !

C'est tellement beau et bon. C'est joli de voir une belle pièce de viande avec peu de gras. Tu as peut-être le sang qui coule un peu mais c'est la source de vie. Alors quoi de mieux ? Jamais je pourrai me passer de viande. Je n'en mange pas à chaque repas mais une fois par jour oui.

Ensuite, les animaux polluent davantage que les céréales. Cette affirmation est facile. Une vache pète alors qu'une carotte non. Par contre, les rejets des animaux restent important pour la production de céréales. Ca leur sert d'engrais. ^^

Après je suis également pour la chasse. Pour autant qu'elle soit contrôler. Il est impossible de laisser trop d'espèces dans un certain espace. Une surpopulation ne sert à rien si ce n'est nuire à d'autres. Ca sera laissé la place au règne animal comme les dinosaures. Sauf que l'humain agit désormais. De façon le plus efficient possible. Il y aura toujours des pour ou contre.

Sincèrement, je me verrais mal partir faire du sport avec un repas aussi léger que des légumes ou salade. Tu proposes peut-être des féculents mais ce n'est pas ce qu'il y a de mieux non plus. Les frites sont grasses. Quand je vois l'apport de la viande, pour moi, ça reste vital. Embarassed
_________________
I love Justin Bieber !!!
Revenir en haut
Neo
Wax

Hors ligne

Inscrit le: 07 Fév 2007
Messages: 2 176
Localisation: Lausanne, Suisse
Sexe: Indoboy
Indosong: Le fond de l'air est rouge
Âge: 19

MessagePosté le: Dim 19 Déc 2010 - 20:46    Sujet du message: Manger de la viande, une évidence ou une question de choix ? Répondre en citant

Je n'ai aucun problème avec les gens qui ne mangent pas de viande, mais je ne pourrais pas m'en passer non plus.
J'en mange au moins une fois par jour. [Et pas qu'un peu en général, j'suis un ogre.]
Le truc, c'est que si j'arrêtais de manger de la viande, je mangerais pas grand choses (J'suis vraiment un chieur au niveau des gouts. Genre niveau légume, je bouffe presque que des carottes (crues) et de la salade...).
Donc en gros, j'aime trop ça et j'aime trop peu de choses à part ça pour m'en passer.
_________________


Didn't it rain...

Revenir en haut
Klooo
Nuits Intimes

Hors ligne

Inscrit le: 15 Aoû 2008
Messages: 5 096
Localisation: Lyon / Briançon.
Sexe: Indogirl
Âge: 26

MessagePosté le: Lun 20 Déc 2010 - 11:40    Sujet du message: Manger de la viande, une évidence ou une question de choix ? Répondre en citant

Bart2004 a écrit:
Ca sera laissé la place au règne animal comme les dinosaures.


Tu m'en fais un beau de dinosaure toi.



Mais ouais, quand on adore la viande et que c'est la base de son alimentation, c'est clair que...^^
_________________
"Apprendre à un enfant à ne pas marcher sur une chenille est aussi précieux pour l'enfant que pour la chenille." - Bradley Miller.
Revenir en haut
Maxime
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Avr 2009
Messages: 5 452
Localisation: Dijon
Sexe: Indoboy
Indosong: Marilyn
Âge: 25

MessagePosté le: Mar 21 Déc 2010 - 02:32    Sujet du message: Manger de la viande, une évidence ou une question de choix ? Répondre en citant

J'avoue que ce genre de questionnement ne m'était jamais venu à l'esprit, je vois ça comme une évidence. La viande fait partie de mon alimentation et je ne la dissocie pas particulièrement du reste de ce que je mange. Je pense d'ailleurs qu'il s'agit d'une évidence pour la plupart des mangeurs de viande. Car un choix traduit une réflexion, et il me semble étrange de remettre en cause son alimentation tout en perpétuant ses habitudes à ce niveau la.


Si je n'ai jamais remis en cause cette habitude, c'est sans doute parce que j'apprécie le fait de manger de la viande et que je m'en passe difficilement. Il y a certains moment ou je ressent le besoin d'en manger, tout comme à d'autres moment je ressens le besoins de manger des fruits, du poisson, du pain ou d'autres trucs encore, c'est instinctif(et j'aime suivre mes instincts). Si je ne le fais pas, même en avalant n'importe quoi d'autre en grande quantité, je ressens comme un creu dans mon estomac. Certaines fois, pour ne plus avoir faim, il m'est préférable de manger 100 grammes de viande plutôt qu'un kilos de n'importe quoi d'autres par exemple.


Klooo a écrit:
- La première est environnementale.


Ca c'est un argument indiscutable.
Il doit cependant exister une 3è alternative entre " produire de la viande en masse "et "pas de viande du tout".
Je dirais que c'est principalement un problème de gestion des ressources qui ne s'applique pas qu'a la viande.
La production n'est absolument pas réglé en fonction des besoins et par conséquent, les produits dont la date de péremption est dépassé d'un jour finissent principalement à la poubelle. Résultat: l'énergie est gaspillé, l'environnement se dégrade et les animaux sont mort pour rien.

Klooo a écrit:
Mais j'habite dans un village de chasseurs qui font ça pour passer le temps et entretenir leurs hormones de mâââle puissant et viril, et j'ai juste envie de retourner leur fusil contre eux

Ca m'insupporte ça, cette prétendue supériorité de l'être humain par rapport aux autres animaux Rolling Eyes
Et j'avoue ne pas être plus triste pour la mort d'un chasseur que pour celle d'un lapin ou d'un cerf. Ca implique que les lions ont tout autant le droit de bouffer des êtres humains si ils en croisent, que les être humains ont le droit de bouffer des cadavres d'animaux. Laughing

Klooo a écrit:
- "Les hommes sont omnivores, c'est dans notre nature de manger de la viande. Toi qui dis défendre la nature, tu t'opposes justement à elle. Tu es complètement contradictoire". => Les hommes ont un organisme qui leur permet de manger de la viande mais qui ne les y contraint pas. L'homme est doué de raison et de conscience et n'est plus esclave ni des traditions ni de ses instincts, il est donc libre de faire les choix qu'il veut.

Ah oui, ce genre de raisonnement facile m'énerve. D'autant plus que les personnes avançant ce genre d'arguments ne se rendent apparement pas compte qu'elles effectuent elles-même des actes contre-nature Rolling Eyes .

Voila, donc au final je suis un mangeur de chair car je ressent le besoin d'en manger et j'apprécie le goût.(ce qui inclut que je suis compréhensif envers les animaux mangeur d'humains, je croise les doigts Mr. Green ) Et bien entendu je respecte ceux qui n'en mangent pas.
_________________
La pratique est une bonne école pour la théorie, et la théorie est une bonne école pour la pratique.
Revenir en haut
Unita
Administratrice

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2007
Messages: 20 250
Localisation: Suisse
Sexe: Indogirl
Âge: 29

MessagePosté le: Mar 21 Déc 2010 - 09:35    Sujet du message: Manger de la viande, une évidence ou une question de choix ? Répondre en citant

Maxime a écrit:
Voila, donc au final je suis un mangeur de chair car je ressent le besoin d'en manger et j'apprécie le goût.(ce qui inclut que je suis compréhensif envers les animaux mangeur d'humains, je croise les doigts Mr. Green )

Mr. Green Mr. Green
_________________
"Et si c’est un crayon, oui, contre la mitraille
Alors que le papier soit le champ de bataille
Que nos plumes à jamais gardent toujours leur livre
Qu’il est plus important d’être debout que de vivre

Ils peuvent assassiner nos corps mais pas nos âmes
Le souffle du néant n’éteindra pas la flamme
Tous les gamins du monde, charbon sur du papier
Dessineront toujours ton visage, ô Liberté!


[Saez]
Revenir en haut
jolly jumper
Wax

Hors ligne

Inscrit le: 18 Mar 2008
Messages: 2 696
Localisation: loire_ Rhône alpes
Sexe: Indogirl
Indosong: Electrastar
Âge: 27

MessagePosté le: Mer 22 Déc 2010 - 14:48    Sujet du message: Manger de la viande, une évidence ou une question de choix ? Répondre en citant

Etant confrontée au marché de la viande, et à l'analyse de sa production, c'est vrai, que j'aurais tendance à arrêter d'en manger.... mais bon, un bon steack, ou une bonne viande en sauce, c'est tellement bon!! 

Après, je fais attention au Label généralement, je n'achète que de la viande française, et Bio le plus souvent quand je peux et que mon budget me le permet.
Je suis d'accord avec Klooo cependant, de la viande tous les jours, ça fait beaucoup. Personnellement, j'essaie d'alterner oeuf, pousse de soja, et viande pour mon apport en protéines, et je laisse mes gouts prendre le dessus sur ma conscience sur ce coup, sinon, je pense que je pourrais facilement devenir végétarienne.
_________________
----En rêvant je pleure, en rêvant je souris, à la vie à la mort, puis je m'endors----
Revenir en haut
Klooo
Nuits Intimes

Hors ligne

Inscrit le: 15 Aoû 2008
Messages: 5 096
Localisation: Lyon / Briançon.
Sexe: Indogirl
Âge: 26

MessagePosté le: Mer 22 Déc 2010 - 21:56    Sujet du message: Manger de la viande, une évidence ou une question de choix ? Répondre en citant

Maxime a écrit:
Il doit cependant exister une 3è alternative entre " produire de la viande en masse "et "pas de viande du tout".

jolly jumper a écrit:
de la viande tous les jours, ça fait beaucoup

Oui, tout à fait d'accord... C'est une question de quantité surtout.

Maxime a écrit:
Je dirais que c'est principalement un problème de gestion des ressources qui ne s'applique pas qu'a la viande.

jolly jumper a écrit:
Après, je fais attention au Label généralement, je n'achète que de la viande française

Oui pareil je suis d'accord avec toi Maxime, ça s'applique à plein d'autres produits. Aux fraises d'Espagne, aux oranges d'Israël et tout. Mais c'est sûr que même si faire un peu attention c'est simple, faire attention à tout c'est compliqué voire impossible... Et puis faut bien se faire plaisir quand même.

Maxime a écrit:
Ca implique que les lions ont tout autant le droit de bouffer des êtres humains si ils en croisent, que les être humains ont le droit de bouffer des cadavres d'animaux. Laughing

Mais ouais, ça me dérange pas le moins du monde que les animaux y compris les humains bouffent d'autres animaux (même si je pourrais jamais les tuer moi-même, comme je l'ai dit), mais pas dans cette logique de production de "choses" qui au final ne sont rien d'autre qu'un tas de viande sur pattes.

Merci pour vos réponses, c'est bien de voir des avis. Okay
_________________
"Apprendre à un enfant à ne pas marcher sur une chenille est aussi précieux pour l'enfant que pour la chenille." - Bradley Miller.
Revenir en haut
Unita
Administratrice

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2007
Messages: 20 250
Localisation: Suisse
Sexe: Indogirl
Âge: 29

MessagePosté le: Mer 22 Déc 2010 - 22:27    Sujet du message: Manger de la viande, une évidence ou une question de choix ? Répondre en citant

Klooo a écrit:
Mais c'est sûr que même si faire un peu attention c'est simple, faire attention à tout c'est compliqué voire impossible... Et puis faut bien se faire plaisir quand même.

C'est évident que si manger devient une corvée, même pour les non malades des TCA, la vie serait bien triste. Je pense notamment à une connaissance qui s'est soudain sentie révoltée par ce qui se passait sur la planète et qui boy-cotte totalement les multinationales telles que Nestlé, pour ne pas la citer. C'est bien beau tout cela mais en sachant que cette société produit des céréales, des produits laitiers en tous genres, des sucreries en tous genres, des boissons, des cosmétiques, etc... je vois mal comment s'en passer!
Et, personnellement, je ris doucement lorsque cette personne me dit que "le savoir, c'est déjà pas mal". Non, désolée. Pour moi, si tu es un CON-sommateur qui n'est pas au courant que les vêtements in à la H&M sont fabriqués par des gosses indiens et chinois, que la viande de boeuf que tu manges provient du Brésil, que les fraises que tu tiens dans ta main viennent d'Espagne ou du Maroc, que le jus d'orange que tu bois a fréquenté cinq pays avant d'atterrir au supermarché ou si tu es un CON-sommateur conscient mais qui achète quand même, c'est du pareil au même... c'est du cautionnement absolu!

_________________
"Et si c’est un crayon, oui, contre la mitraille
Alors que le papier soit le champ de bataille
Que nos plumes à jamais gardent toujours leur livre
Qu’il est plus important d’être debout que de vivre

Ils peuvent assassiner nos corps mais pas nos âmes
Le souffle du néant n’éteindra pas la flamme
Tous les gamins du monde, charbon sur du papier
Dessineront toujours ton visage, ô Liberté!


[Saez]
Revenir en haut
Maxime
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Avr 2009
Messages: 5 452
Localisation: Dijon
Sexe: Indoboy
Indosong: Marilyn
Âge: 25

MessagePosté le: Mer 22 Déc 2010 - 22:48    Sujet du message: Manger de la viande, une évidence ou une question de choix ? Répondre en citant

Unita a écrit:
Et, personnellement, je ris doucement lorsque cette personne me dit que "le savoir, c'est déjà pas mal". Non, désolée. Pour moi, si tu es un CON-sommateur qui n'est pas au courant que les vêtements in à la H&M sont fabriqués par des gosses indiens et chinois, que la viande de boeuf que tu manges provient du Brésil, que les fraises que tu tiens dans ta main viennent d'Espagne ou du Maroc, que le jus d'orange que tu bois a fréquenté cinq pays avant d'atterrir au supermarché ou si tu es un CON-sommateur conscient mais qui achète quand même, c'est du pareil au même... c'est du cautionnement absolu!


Oai c'est clair Rolling Eyes , t'as beau le savoir ça finis quand même dans ton estomac et dans leur porte monnaie. Les industriels n'en n'ont absolument rien à faire que l'on aime ou que l'on n'aime pas leurs trucs, du moment qu'on les achète...

Ca fait un peu : "révolte contre la nourriture qui est dans mon ventre!" Laughing
_________________
La pratique est une bonne école pour la théorie, et la théorie est une bonne école pour la pratique.
Revenir en haut
le croc blanc de konoha
A&J Tour

Hors ligne

Inscrit le: 26 Nov 2008
Messages: 9 778
Âge: 24

MessagePosté le: Jeu 23 Déc 2010 - 15:29    Sujet du message: Manger de la viande, une évidence ou une question de choix ? Répondre en citant

Bon j'ai à peu près tout lu, et je voulais quand même poster un p'tit truc, même si OSEF.


Je mange de la viande quasiment tous les jours, pour ne pas dire tous les jours. Ce n'est pas ce que je veux, mais maman dit que bla bla blah, donc bon... Rolling Eyes
Y'en a que j'aime, d'autres pas. Quand j'ai vraiment faim, j'avoue être content d'en trouver parmi ce que je mange, rien, ne me cale plus que de la viande et me rassasie.

Mais... à chaque fois que je pense que je mange un être qui a vécu, très certainement que pour ça et abattu froidement et horriblement, ça me répugne et je ne finis pas le plat en rétorquant que je n'ai plus faim.
D'ailleurs, peu importe comment a vécu l'animal, bien ou mal, ca me répugne. Ils n'ont rien fait d'autres que d'exister, ça ne donne pas le droit automatique de les tuer pour les manger. Sinon pourquoi ne pas faire pareil avec les humains, hein.

Enfin, c'est plus mon côté idéaliste "vie précieuse" qui me fait dire ça. Même si l'Homme n'est pas carnivore (pour sa survie), vu comment ça évolue, ça risque bien de le devenir, au fil du temps.
Pour le point de chasse que traites Bart, je suis d'accord, d'un côté : pour les surpopulations d'espèces. Cela dit, en tout réalisme, l'être humain aussi est statistiquement surpeuplé, c'est pour ça que je cautionnerais une ouverture de la chasse à l'être humain pour en réduire la population. Et encore une fois en tout réalisme, la nature, sans l'Homme, saurait se débrouiller pour (re)trouver son équilibre naturel, j'en mettrais ma main, voire ma tête à couper. Wink
C'est déjà un peu ce qui se fait dans les zones inhabitées de toute façon.
Je précise donc, que je ne pas pour la chasse, hein.


Enfin, pour en revenir plus au sujet, je pourrais facilement basculer végétarien, ou du moins avoir une consommation énormément réduite de viande si je découvrais que mon organisme supporterait mal le manque.
J'en avais déjà parlé, étant gamin à mes parents, grands-parents et ça leur avait paru presque une aberration. "Allons, enfin ! On a besoin de viande, et puis c'est bon. Tu sais les animaux n'ont pas de conscience de toute façon, y'en a qui existent même pour ça. Puis à force on s'y fait."

Mais non. Non. Pas pour moi.


'Fin bref, voilà...
_________________


Un problème, une question ? N'hésitez pas à consulter la FAQ ou à envoyer un MP.



Dernière édition par le croc blanc de konoha le Jeu 23 Déc 2010 - 17:32; édité 1 fois
Revenir en haut
Unita
Administratrice

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2007
Messages: 20 250
Localisation: Suisse
Sexe: Indogirl
Âge: 29

MessagePosté le: Jeu 23 Déc 2010 - 16:48    Sujet du message: Manger de la viande, une évidence ou une question de choix ? Répondre en citant

le croc blanc de konoha a écrit:
Tu sais les animaux n'ont pas de conscience de toute façon, y'en a qui existent même pour ça...

Ca, c'est le genre de remarque qui me donnent envie de vomir... non seulement, ils étaient là bien avant nous mais, souvent, les animaux ont davantage d'âme que les humains, je trouve. Après, je ne parle pas du lion qui se jette sur une gazelle pour vivre mais bien de quelque chose de plus profond. Après, on pourra me dire aussi que l'animal n'est ainsi que sous la domination de l'Homme et leur apprivoisement mais je ne pense pas. Embarassed
_________________
"Et si c’est un crayon, oui, contre la mitraille
Alors que le papier soit le champ de bataille
Que nos plumes à jamais gardent toujours leur livre
Qu’il est plus important d’être debout que de vivre

Ils peuvent assassiner nos corps mais pas nos âmes
Le souffle du néant n’éteindra pas la flamme
Tous les gamins du monde, charbon sur du papier
Dessineront toujours ton visage, ô Liberté!


[Saez]
Revenir en haut
Electrastar
Dancetaria

Hors ligne

Inscrit le: 04 Juil 2007
Messages: 4 749
Localisation: Labège (31) / Châteaurenard (13)
Sexe: Indoboy
Indosong: Un ange à ma table
Âge: 21

MessagePosté le: Jeu 23 Déc 2010 - 17:08    Sujet du message: Manger de la viande, une évidence ou une question de choix ? Répondre en citant

le croc blanc de konoha a écrit:
Mais... à chaque fois que je pense que je mange un être qui a vécu, très certainement que pour ça et abattu froidement et horriblement, ça me répugne et je ne finis pas le plat en rétorquant que je n'ai plus faim.
D'ailleurs, peu importe comment a vécu l'animal, bien ou mal, ca me répugne. Ils n'ont rien fait d'autres que d'exister, ça ne donne pas le droit automatique de les tuer pour les manger.

En même temps, c'est un peu la loi de la nature : "manger et être mangé".
Les herbivorent se nourrissent de plantes, et nourrissent les carnivores, c'est comme ça depuis le début, et généralement le carnivore se moque des souffrances qu'il impose à sa proie. Quand à l'élevage, il s'agit simplement d'une invention de l'Homme afin de se prémunir contre la faim et d'augmenter son confort de vie : il sait maintenant qu'il dispose d'une source de nourriture sure, quantifiable, et qui de plus nécessite moins de "main d'oeuvre" qu'avant. C'est ainsi qu'il a pu se détourner de la chasse et s'atteler à de nouvelles choses, comme l'art, etc, qui ne sont pas indispensables à la survie.
Avec le temps, c'est devenu ce que c'est devenu, avec ces grandes entreprises, ce lobbying, mais il ne faut pas oublier qu'à la base, c'est (entre autre) ce qui a permis à l'Homme de devenir ce qu'il est.
Quand aux abbatoirs, certe on ne sait pas toujours si ce qui s'y passe suit bien la règlementation en vigueur, si les animaux souffrent ou non, mais je suis de l'avis de Neo sur ce point : vaut-il mieux une décharge électrique et peut-être quelques instants de souffrance, ou bien une mise à mort à coup de lances plus ou moins bien taillées, et blessant souvent l'animal plutôt que de le tuer proprement?


le croc blanc de konoha a écrit:
Sinon pourquoi ne pas faire pareil avec les humains, hein.

Les différentes espèces animales ne mangent généralement pas entre elles, mais chassent d'autres espèces. Pourquoi l'être humain devrait-il être différent?
Mais sinon, un carnivore affamé croisant la route d'un être humain ne se posera pas de question morale. L'être humain est aussi soumis à la loi du "manger et être mangé". Son "avantage", c'est qu'il fait maintenant peur, et certains animaux vont ainsi hésiter à l'attaquer. C'est un moyen de défense relativement classique.


Pour en revenir au sujet, je mange de la viande depuis tout petit, j'ai été élevé comme ça, et j'aime ça. Donc je sais que jamais je ne pourrais m'en passer. Mais je respecte évidemment ceux qui ne veulent plus en manger, pour quelque raison personnelle que ce soit. Ca en fait plus pour moi.


EDIT :
Unita a écrit:
non seulement, ils étaient là bien avant nous

Un peu dur d'affirmer ça... ^^ Tu es en train de dire que les animaux étaient là avant les animaux.
Néanmoins, je suis d'accord avec ta réaction : c'est le genre de remarque qui me donne envie de rire tellement elle est idiote.
_________________


Le temps est un grand maître
Le malheur, c'est qu'il tue ses élèves.

Hector Berlioz


Dernière édition par Electrastar le Jeu 23 Déc 2010 - 18:51; édité 1 fois
Revenir en haut
le croc blanc de konoha
A&J Tour

Hors ligne

Inscrit le: 26 Nov 2008
Messages: 9 778
Âge: 24

MessagePosté le: Jeu 23 Déc 2010 - 17:49    Sujet du message: Manger de la viande, une évidence ou une question de choix ? Répondre en citant

Unita a écrit:
Après, on pourra me dire aussi que l'animal n'est ainsi que sous la domination de l'Homme et leur apprivoisement mais je ne pense pas. Embarassed


Davantage d'âme, je ne sais pas, mais ils n'en sont pas dénués, ça m'étonnerait fort.
Bien sûr, quand je dis ça, je ne pense pas au Roi Lion ou autres du genre, vous m'avez compris.

J'ai tendance en tout cas à parfois classer au même rang d'égalité les animaux et les humains, avec, cela dit, parfois plus de considération pour certains animaux que pour certains humains. Mais bon, là c'est autre chose.


Electrastar a écrit:

Les différentes espèces animales ne mangent généralement pas entre elles, mais chassent d'autres espèces. Pourquoi l'être humain devrait-il être différent?


Sur ce point, je parlais de la surpopulation d'une espèce, qui est l'excuse donnée pour la chasse, principalement. Wink


Electrastar a écrit:

Quand aux abbatoirs, certe on ne sait pas toujours si ce qui s'y passe suit bien la règlementation en vigueur, si les animaux souffrent ou non, mais je suis de l'avis de Neo sur ce point : vaut-il mieux une décharge électrique et peut-être quelques instants de souffrance, ou bien une mise à mort à coup de lances plus ou moins bien taillées, et blessant souvent l'animal plutôt que de le tuer proprement?


Il y a certains endroits où les animaux sont tués de la façon la plus rapide et moins douloureuse qu'il soit, c'est vrai. Mais ce n'est pas une généralité. Y'avait une vidéo, un temps, qui se baladait sur le net où il montrait comment les employés d'un abattoir procédaient pour préparer la viande. De la première à la dernière étape. Aux Etats-Unis, il me semble. C'était...


Je voulais d'ailleurs dire que si justement, on devait revenir à préparer soi-même sa viande, tuer soi-mêem l'animal, tout ça, je ne pourrais absolument pas.
Je ne veux même pas écraser une araignée, et j'ai assisté une fois au dépeçage d'un lapin avec tout ce qui s'en suit pour le faire cuire... Ourf !
_________________


Un problème, une question ? N'hésitez pas à consulter la FAQ ou à envoyer un MP.

Revenir en haut
Bart2004
Le Baiser

Hors ligne

Inscrit le: 19 Aoû 2007
Messages: 1 211
Sexe: Indoboy
Âge: 25

MessagePosté le: Mar 28 Déc 2010 - 21:37    Sujet du message: Manger de la viande, une évidence ou une question de choix ? Répondre en citant

Maxime a écrit:
Klooo a écrit:
- La première est environnementale.


Ca c'est un argument indiscutable.
Il doit cependant exister une 3è alternative entre " produire de la viande en masse "et "pas de viande du tout".
Je dirais que c'est principalement un problème de gestion des ressources qui ne s'applique pas qu'a la viande.
La production n'est absolument pas réglé en fonction des besoins et par conséquent, les produits dont la date de péremption est dépassé d'un jour finissent principalement à la poubelle. Résultat: l'énergie est gaspillé, l'environnement se dégrade et les animaux sont mort pour rien.

Tchernobyl a réussi l'exploit de faire des poulets à 6 pattes.


_________________
I love Justin Bieber !!!
Revenir en haut
Maxime
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Avr 2009
Messages: 5 452
Localisation: Dijon
Sexe: Indoboy
Indosong: Marilyn
Âge: 25

MessagePosté le: Mar 28 Déc 2010 - 23:34    Sujet du message: Manger de la viande, une évidence ou une question de choix ? Répondre en citant

Bart2004 a écrit:

Klooo a écrit:

- La première est environnementale.



Maxime a écrit:
Ca c'est un argument indiscutable.
Il doit cependant exister une 3è alternative entre " produire de la viande en masse "et "pas de viande du tout".
Je dirais que c'est principalement un problème de gestion des ressources qui ne s'applique pas qu'a la viande.
La production n'est absolument pas réglé en fonction des besoins et par conséquent, les produits dont la date de péremption est dépassé d'un jour finissent principalement à la poubelle. Résultat: l'énergie est gaspillé, l'environnement se dégrade et les animaux sont mort pour rien


Tchernobyl a réussi l'exploit de faire des poulets à 6 pattes.




Le malheur des uns fait le bonheur des autres
_________________
La pratique est une bonne école pour la théorie, et la théorie est une bonne école pour la pratique.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 01:38    Sujet du message: Manger de la viande, une évidence ou une question de choix ?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Indotalk Index du Forum -> Vous et le reste du monde -> La Taverne Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 

 
Sauter vers:  
www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web.
Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com