Indotalk Index du Forum

Indotalk
Le forum sur Indochine

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 Pour information 


Viens annoncer ta présence aux concerts, pour revoir les anciens et faire la rencontre de membres du forum: c'est par ici que ça se passe.
Le reflet du monde par le monde du journalisme...

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Indotalk Index du Forum -> Vous et le reste du monde -> La Taverne
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Maxime
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Avr 2009
Messages: 5 450
Localisation: Dijon
Sexe: Indoboy
Indosong: Marilyn
Âge: 25

MessagePosté le: Jeu 4 Oct 2012 - 18:57    Sujet du message: Le reflet du monde par le monde du journalisme... Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Je me risque à créer ce sujet dans l'espoir que l'on puisse répondre à mes questions, et je m'aventure alors en parfait néophyte sur la question du journalisme en général, dans un cadre de réflexion qui ne l'est pas moins.
(Il ne faudra pas hésiter à le supprimer si ça n'intéresse personne).

(Il y a au moins 2 personnes sur ce forum qui ont plus ou moins touché [ou au moins frôlé] le journalisme il me semble ^^ Mais d'ailleurs, la réponse des autres m'intéresse aussi hein!)

Mes interrogations sont claires:

-Pensez-vous que le journalisme puisse prétendre à une neutralité dans le traitement et la présentation de l'information? La rigueur journalistique qui pourrait idéalement tendre vers l'objectivité est-elle une utopie?


L'on peut aisément concevoir que les facteurs empêchant la pleine et parfaite restitution du réel par l'information sont pesants, et par là même, déterminants:
-incapacité, évidemment, de restituer le monde dans sa totalité -> ce qui implique une sélection de l'information
-exposition plus ou moins flagrante dans l'information, des convictions, du système de valeur, des éventuelles considérations du/des journaliste(s) -> ce qui à mon avis conduit, par delà toute méthodologie aussi pertinente puisse-t-elle être, à laisser transparaître une vision du monde.
-pressions concurrentielles, car le journalisme doit (tout au moins pour continuer à vivre, tout au plus pour s'enrichir), dans une logique des parts de marché, choisir l'information en fonction de ce que veulent les "clients" -> et l'information est alors influencé par les intérêt lucratifs.
-la possible manipulation des médias par une population, qui amène à un réel perverti, à un réel illusoire donc -> par exemple,  parfois, les médias parlent des gens qui brûlent des voitures, et il arrive que des gens brûlent des voitures précisément dans le but d'attirer l'attention médiatique, afin de faire passer un message, ce qui conduit finalement à restituer une réalité qui n'est pas réelle.
-la possibilité que la présence médiatique sur place influence les événements qu'elle veut présenter -> l'on peut être amené à se poser une question -> la situation aurait-elle été identique si il n'y avait pas eu présence médiatique?

Je pense que l'on peut d'emblée (faite moi toutefois savoir si ce "on" n'est qu'un "moi" que j'extrapole) affirmer que le journalisme gagnerait en pertinence et en neutralité si il n'était pas influencé par les intérêts lucratifs(la rentabilité étant déterminé par les "goûts" du public. Par exemple, pour moi, le 20h de TF1, ce n'est pas un journal à proprement parlé, c'est un best-of des catastrophes).

Outre les intérêts lucratifs, l'on peut se demander si le fait que certains autres facteurs(à savoir notamment, les convictions et systèmes de valeurs des journalistes) empêchent le journalisme de tendre vers l'objectivité sont problématiques en eux, ou si ils ont une part de légitimité, ce qui m'amène à une autre question:
Le but de tout journal particulier est-il de tendre le plus possible vers l'objectivité en étouffant alors le plus possibles l’ensemble des facteurs étant rédhibitoire à sa réalisation(quitte à étouffer le plus possible les convictions et systèmes de valeurs et représentations des journalistes), ou au contraire, doit-il s'assumer dans sa subjectivité, auquel cas, il faudrait tenter d'apprécier l'objectivité journalistique par la sommes des différentes singularités des différents journaux? Finalement, l'addition de différentes subjectivité n'est-elle pas un rapprochement plus efficace vers l'objectivité que si tous les journaux essaient de l'être(en intégrant le fait qu'ils ne peuvent de toute façon pas l'être pleinement, compte tenu de tous les facteurs internes et externes non maîtrisable qui l'empêche).


(Bref, en gros je demande ici non seulement: quel doit-être précisément le rôle du journaliste? Mais aussi: Comment en tant que spectateur de la restitution du réel, apprécier le mieux possible les différentes informations transmises par les médias?)

Ah oui et dernière question éventuelle, qui est un peu subsidiaire à toutes les autres: tout média est-il selon vous, fatalement orienté idéologiquement?

Pour finir je tiens à préciser que personnellement, je ne crois pas en l'objectivité, que c'est une notion idéal et abstraite dont le concept qu'elle exprime doit être relativisé. De fait, considérant pour ma part que toute pure neutralité journalistique n'est que pure prétention, je rejoindrais plutôt l'option de l’addition des différentes subjectivités, et considère alors que la plus haute pertinence journalistique, et la plus aboutie restitution du réel ,réside dans la pluralité des différents représentants médiatiques, des différents journaux. (Objection faite sur les médias qui veulent faire du fric, qu'il vaut à mon avis mieux éviter.).


Toujours est-il que je reste dubitatif...
_________________
La pratique est une bonne école pour la théorie, et la théorie est une bonne école pour la pratique.
Revenir en haut
Unita
Administratrice

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2007
Messages: 20 241
Localisation: Suisse
Sexe: Indogirl
Âge: 28

MessagePosté le: Dim 7 Oct 2012 - 16:32    Sujet du message: Le reflet du monde par le monde du journalisme... Répondre en citant

Je pense qu'avant tout débat, il faut définir les termes étudiés. Qu'entend-on par "journalisme", "information"? Cela peut sembler logique et évident mais il existe autant de significations possibles que de lecteurs de ce post.

Ayant fait un stage dans un journal local, il m'a bien été fait mention que tout ne pouvait pas être dit n'importe comment et par n'importe qui. Moi, petite stagiaire sans diplôme ne pouvais que décrire une situation sans jugement moral, ce qui me convenait tout à fait, étant donné que j'étais là pour rédiger et faire jouer mon imagination et non pour analyser une situation. En revanche, la rédactrice-en-cheffe ne se gênait pas d'exprimer ses opinions et je l'admirais pour cela car elle s'attirait les foudres des politiciens et de leurs avocats, en s'en fichant complètement. Je crois donc que le statut fait beaucoup dans l'objectivité. Je crois, et cela n'engage que moi, que si PPDA soutenait les actions des FARC dans ses propos, ce serait moins scandaleux qu'un novice qui commence à TF1.

Néanmoins, nous restons des humains dotés de valeurs et sommes conditionnés par un certain vécu. J'étudie cela en long et en large en sociologie et anthropologie mais cela n'en demeure pas moins un grand défi pour les professionnels mêmes de la branche: comment décrire une situation et des coutumes sans apporter d'opinion? L'inceste est chez nous d'ordre pénal et scandaleux. Dans certaines cultures, c'est très bien vu et même noble. La perte de la virginité est banalisée chez nous et idolâtrée dans les milieux arabes. Qui a raison? Qui a tort? Sans doute personne: chacun est influencé par ses propres valeurs.

Je crois aussi qu'il y a certaines cultures où l'objectivité journalistique est utopique. Pas besoin d'aller jusqu'au Proche-Orient pour l'expérimenter, l'Italie en est un exemple parfait. Dans ce genre d'Etats, oui, les buts lucratifs et politiques sont évidents. La France aussi, d'ailleurs, avec ses journaux dont les idéaux politiques ne sont pas dissimulés du tout (Le Figaro, ...).
_________________
"Et si c’est un crayon, oui, contre la mitraille
Alors que le papier soit le champ de bataille
Que nos plumes à jamais gardent toujours leur livre
Qu’il est plus important d’être debout que de vivre

Ils peuvent assassiner nos corps mais pas nos âmes
Le souffle du néant n’éteindra pas la flamme
Tous les gamins du monde, charbon sur du papier
Dessineront toujours ton visage, ô Liberté!


[Saez]
Revenir en haut
Maxime
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Avr 2009
Messages: 5 450
Localisation: Dijon
Sexe: Indoboy
Indosong: Marilyn
Âge: 25

MessagePosté le: Mar 9 Oct 2012 - 16:53    Sujet du message: Le reflet du monde par le monde du journalisme... Répondre en citant

Il y a ici une définition assez complète du journalisme -> http://www.toupie.org/Dictionnaire/Journalisme.htm


Unita a écrit:


Moi, petite stagiaire sans diplôme ne pouvais que décrire une situation sans jugement moral, ce qui me convenait tout à fait, étant donné que j'étais là pour rédiger et faire jouer mon imagination et non pour analyser une situation.



Dois-je comprendre là qu'analyser une situation implique forcément un jugement moral? (ça rejoindrait mon avis).


Unita a écrit:


Je crois aussi qu'il y a certaines cultures où l'objectivité journalistique est utopique. Pas besoin d'aller jusqu'au Proche-Orient pour l'expérimenter, l'Italie en est un exemple parfait. Dans ce genre d'Etats, oui, les buts lucratifs et politiques sont évidents. La France aussi, d'ailleurs, avec ses journaux dont les idéaux politiques ne sont pas dissimulés du tout (Le Figaro, ...).



Oui mais ça réitère ma question, est-ce un problème? Déjà, je pense que c'est une bonne chose que l'orientation idéologique soit explicité, c'est bien mieux qu'un journal qui se prétendrait objectif. En fait, moi je trouve que c'est plutôt une bonne chose que les idéaux politiques ne soient pas dissimulés(si il existe une pluralité bien sûr, ce qui est le cas). En france on le figaro oui( de droite on va dire), tout comme on a le nouvel observateur(centre-gauche), libération et l'humanité (gauche/extrême gauche), et d'autres encore,  et finalement,  peut-être le rapprochement le plus efficace vers l'objectivité se fait dans la lecture des différentes subjectivités. Non?
Je pense que se prétendre objectif est malhonnête(il faut essayer le plus possible de l'être, mais certainement pas y prétendre), étant donné que je considère que tout est orienté idéologiquement. Déjà, dans la sélection de l'information, choisir un fait d'actualité plutôt qu'un autre, c'est prendre position idéologiquement.

Dans le lien que j'ai mis en début de post, il y a une citation de Serge Halimi, ce dernier dit :
"La mission du journaliste consiste à rendre intéressant ce qui est important, pas important ce qui est intéressant".
 Je dirais que considérer qu'un sujet est plus important qu'un autre traduit déjà une orientation idéologique. Et du coup je trouve cette phrase quelque peu dangereuse, parce qu'elle tendrait à sous-tendre qu'il y a des sujets intrinsèquement importants (qui le serait donc plus que d'autres)-> ce qui est selon moi rédhibitoire à la pleine possibilité d'une pluralité la plus riche et large possible. Je trouve que cette phrase ne manque pas d’hypocrisie par ailleurs, parce que parfois, ce que l'on considère comme important n'est rien d'autre que ce à quoi l'on s'intéresse, autrement dit, l'intéressement( peut-être (et est bien souvent) au cœur même de l'importance. Ce qui est important n'est jamais que ce que notre identité culturelle, nos affects et instincts considèrent de la sorte.
  Par ailleurs, je ne pense pas que la mission du journaliste soit de "rendre intéressant". Non. Ca n'a pas à être du divertissement. Je pense que vouloir rendre intéressant est en contradiction avec le travail de rigueur de la restitution des faits et de leur analyse. Travail qui, si il  est forcément subjectif(en vue des facteurs précédemment énumérés), doit tendre le plus possible vers l'objectivité.
_________________
La pratique est une bonne école pour la théorie, et la théorie est une bonne école pour la pratique.
Revenir en haut
Unita
Administratrice

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2007
Messages: 20 241
Localisation: Suisse
Sexe: Indogirl
Âge: 28

MessagePosté le: Mar 9 Oct 2012 - 19:45    Sujet du message: Le reflet du monde par le monde du journalisme... Répondre en citant

Je te demande ta propre définition du mot "journalisme", pas celle du net.

Il y a mille sortes de journalisme. Et si, il fait parfois du divertissement - heureusement - pas seulement réduit à décrire des meurtres et des attentats ratés. Par exemple, une rubrique culturelle.

Quant au terme "analyse", il peut ne pas donner de jugement moral mais ne peut pas être neutre, je pense.

Pour conclure, j'ai l'impression que ta question est rhétorique et que tu as déjà donné ta réponse en la posant.
_________________
"Et si c’est un crayon, oui, contre la mitraille
Alors que le papier soit le champ de bataille
Que nos plumes à jamais gardent toujours leur livre
Qu’il est plus important d’être debout que de vivre

Ils peuvent assassiner nos corps mais pas nos âmes
Le souffle du néant n’éteindra pas la flamme
Tous les gamins du monde, charbon sur du papier
Dessineront toujours ton visage, ô Liberté!


[Saez]
Revenir en haut
Maxime
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Avr 2009
Messages: 5 450
Localisation: Dijon
Sexe: Indoboy
Indosong: Marilyn
Âge: 25

MessagePosté le: Mer 10 Oct 2012 - 14:16    Sujet du message: Le reflet du monde par le monde du journalisme... Répondre en citant

Unita a écrit:
Je te demande ta propre définition du mot "journalisme", pas celle du net.


Je tenais quand même, de toute façon, à en donner une définition précise et plus rigoureuse que ne l'aurait été la mienne avant recherche, pour quiconque voudrait répondre à ce sujet tout en ayant une définition relativement global et sérieuse(plus que la mienne sans nul doute) de ce qu'est le journalisme.

Quant à moi lorsque j'ai créé ce topic, j'avais avant tout comme représentation du journalisme, cette idée donc, qu'il devait être l'acteur de la restitution du réel, comme cela est stipulé dans mon premier post

Unita a écrit:
Il y a mille sortes de journalisme. Et si, il fait parfois du divertissement - heureusement - pas seulement réduit à décrire des meurtres et des attentats ratés. Par exemple, une rubrique culturelle.


Ce n'est pas ce que j'avais en tête lorsque je parlais de divertissement. Je pensais plutôt en fait,à la possible immixtion du divertissement dans la façon même de présenter un sujet journalistique quelconque(parmi l'ensemble des sujets possibles), y compris dans des sujets comme le meurtre, ou les attentats. Je met notamment cela en concordance avec l'influence des intérêts lucratifs, quant à la façon dont un sujet type va être présenter, et qui peut orienter vers la tentation du journalisme-spectacle, dans le but de fidéliser un public, comme en lui offrant un feuilleton.

Unita a écrit:
Quant au terme "analyse", il peut ne pas donner de jugement moral mais ne peut pas être neutre, je pense.

Je vois. L'idée qu'il puisse ne pas y avoir jugement moral m'est une vision intéressante.


Unita a écrit:
Pour conclure, j'ai l'impression que ta question est rhétorique et que tu as déjà donné ta réponse en la posant.

Je n'ai pas l'impression que ma réponse soit contenu dans la question. J'avoue ne pas comprendre ce qui en donne l'impression (impression fondée?).
Moi j'ai déjà ma réponse oui, mais je ne veux pas me contenter de la mienne. Celle des autres m'intéresse aussi, en ce sens qu'elle peut diverger de la mienne et me faire peut-être changer d'avis, ou du moins, me faire réfléchir (en créant ce sujet, je ne demandais qu'à être surpris par des idées possiblement autres que les miennes).
_________________
La pratique est une bonne école pour la théorie, et la théorie est une bonne école pour la pratique.
Revenir en haut
Delilah
Wax

Hors ligne

Inscrit le: 09 Déc 2008
Messages: 2 569
Localisation: Paris
Sexe: Indogirl
Indosong: Memoria
Âge: 22

MessagePosté le: Dim 2 Déc 2012 - 19:17    Sujet du message: Le reflet du monde par le monde du journalisme... Répondre en citant

Je te réponds selon mon point de vue mais là faut que je me pose pour lire, prendre quelques notes et j'ai pas le temps pour Smile
_________________
« Nous n’étions que des monstres au fond, et qu’importe la beauté de notre âme,
On ne peut rien faire contre la nature profonde des choses. »
Les membres suivants remercient Delilah pour ce message :
Maxime (02/12/12)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 13:47    Sujet du message: Le reflet du monde par le monde du journalisme...

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Indotalk Index du Forum -> Vous et le reste du monde -> La Taverne Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 

 
Sauter vers:  
www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web.
Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com