Indotalk Index du Forum

Indotalk
Le forum sur Indochine

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 Pour information 


Viens annoncer ta présence aux concerts, pour revoir les anciens et faire la rencontre de membres du forum: c'est par ici que ça se passe.
21 février 2013 / Nancy - Zénith

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Indotalk Index du Forum -> Indotalk -> Les Concerts -> Black City Tour
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Unita
Administratrice

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2007
Messages: 20 247
Localisation: Suisse
Sexe: Indogirl
Âge: 29

MessagePosté le: Ven 14 Déc 2012 - 11:03    Sujet du message: 21 février 2013 / Nancy - Zénith Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Venez nous parler de vos attentes, de vos déceptions, de vos ressentis à propos de ce concert.
_________________
"Et si c’est un crayon, oui, contre la mitraille
Alors que le papier soit le champ de bataille
Que nos plumes à jamais gardent toujours leur livre
Qu’il est plus important d’être debout que de vivre

Ils peuvent assassiner nos corps mais pas nos âmes
Le souffle du néant n’éteindra pas la flamme
Tous les gamins du monde, charbon sur du papier
Dessineront toujours ton visage, ô Liberté!


[Saez]


Dernière édition par Unita le Sam 14 Déc 2013 - 03:58; édité 1 fois
Revenir en haut
isabelle
Nuits Intimes

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2007
Messages: 5 307
Localisation: Lorraine
Sexe: Indogirl
Indosong: La lettre de métal
Âge: 35

MessagePosté le: Sam 15 Déc 2012 - 15:43    Sujet du message: 21 février 2013 / Nancy - Zénith Répondre en citant

J'ai hâte d'être à cette date !

Mais en même temps, j'espère ne pas être déçue tant au niveau de l'album que du concert, vu qu'il s'agit de la première date !
_________________
Par millions les poissons te diront avec les vagues, les sirènes Tallula Tallula

""Ce que pense l'Homme, Dieu guide !"

"Il ne faut pas jeter le fusil dans le blé !"
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
cerise
Trois

Hors ligne

Inscrit le: 29 Juil 2007
Messages: 602
Localisation: 77
Sexe: Indogirl
Indosong: Un jour ds notre vie
Âge: 0

MessagePosté le: Lun 17 Déc 2012 - 18:40    Sujet du message: 21 février 2013 / Nancy - Zénith Répondre en citant

Justement, je pense que c'est une chance d'être là pour le premier concert et j'ai vraiment.


C'est un peu dur de se projeter étant donné qu'on ne connait qu'une seule chanson... Mais en général, ils ne jouent pas que le dernier album, donc je sais qu'au moins une partie me plaira. 
_________________
Un revolver chargé dans la poche parce que le monde est drôlement moche.
Revenir en haut
Hell-or-Heaven
Le Péril Jaune

Hors ligne

Inscrit le: 11 Oct 2009
Messages: 383
Localisation: Nancy
Sexe: Indoboy
Indosong: Sur les toits du monde
Âge: 22

MessagePosté le: Jeu 7 Fév 2013 - 21:35    Sujet du message: 21 février 2013 / Nancy - Zénith Répondre en citant

Maintenant qu'on a accès à tout l'album (même si, au cas où tu passes ici Comateuze je t'en informe, je n'ai toujours pas craqué et j'en suis à 7 pistes, pas plus !), qu'en pensez-vous, de cette future tournée ? Du moins, y "croyez-vous" ? Pour ma part j'ai tellement vibré pour les deux concerts du Meteor Tour auxquels j'ai assisté que je ne peux manquer d'assister à cette nouvelle tournée, si possible aux 3 actes. De plus, avec toute la puissance de Black City Parade, plus électrique et rock que son prédécesseur, ce devrait être... exceptionnel.

Je ne sais pas du tout à quoi pourraient ressembler les concerts de cette nouvelle tournée, mais je les vois grandioses, même pour les plus petites salles. Je ne sais pas s'il y aura des décors, des écrans géants à 180° comme pour la précédente... Mais je pense que ce sera superbe. Et musclé. C'est quand même censé être la plus grande tournée du groupe, et selon Sirkis, éventuellement la "dernière grande tournée d'Indochine". On verra bien...

Quoi qu'il en soit, je pense qu'assister à la première expérience en live de ce nouvel album, de cette nouvelle ère, doit être extra... J'espère y être ! =)

Petite image publiée aujourd'hui par Nicola Sirkis sur son compte Twitter, voici le lien, le camion du Black City Tour. Avouez, ça envoi du lourd quand même, non ? Wink Et comme je pense qu'il sera loin d'être tout seul pour les déplacements, je me dis que croiser un tel convoi doit être... jouissif ! Ah là là... Bref, bonne soirée ♪
 

_________________
"You whish on stars sealed in the sidewalk
Cause money can't buy the ones above us
You ride with sadness inside your jeans
Lost in some dreams that have the size of the TV screen..."

AaRON - "Ride On"
Revenir en haut
Hell-or-Heaven
Le Péril Jaune

Hors ligne

Inscrit le: 11 Oct 2009
Messages: 383
Localisation: Nancy
Sexe: Indoboy
Indosong: Sur les toits du monde
Âge: 22

MessagePosté le: Sam 9 Fév 2013 - 00:17    Sujet du message: 21 février 2013 / Nancy - Zénith Répondre en citant

Bonsoir à toutes et à tous.

Bon, un deuxième message à la suite, excusez-moi. Mais j'ai lu l'interview accordé par Nicola Sirkis et Boris Jardel au journal "20 Minutes", et on apprend des choses intéressantes sur la tournée à venir. Son adaptation dans des salles de 3 tailles différentes, ça on le savait certes déjà. Mais apparemment, il y aurait une surprise, quelque chose de grandiose, de majestueux, pas de bling-bling ni de matériel high-tech de compétition je crois. Quelque chose par quoi tout le public se sentira concerné. Quelque chose d'inattendu, qui impliquera tout le monde... Si j'ai bien compris.

Ca m'intrigue et me donne envie. Je me demande ce que ça pourra être. Des idées ?

Sinon, le lien en question
 

_________________
"You whish on stars sealed in the sidewalk
Cause money can't buy the ones above us
You ride with sadness inside your jeans
Lost in some dreams that have the size of the TV screen..."

AaRON - "Ride On"


Dernière édition par Hell-or-Heaven le Sam 9 Fév 2013 - 00:20; édité 1 fois
Revenir en haut
Comateuze
Un jour dans notre vie

Hors ligne

Inscrit le: 26 Sep 2009
Messages: 1 952
Localisation: Lille
Sexe: Indogirl
Indosong: College Boy
Âge: 26

MessagePosté le: Sam 9 Fév 2013 - 00:19    Sujet du message: 21 février 2013 / Nancy - Zénith Répondre en citant

Aucune idée, et quand j'ai lu ça aujourd'hui, je me suis posée plein de questions et je me dis que ça pourrait annoncer quelque chose de grandiose, surtout si TOUT LE PUBLIC est concerné, hâte hâte hâte 
Mais je ne sais pas si ça concernera l'acte 1 par contre ...
Revenir en haut
Hell-or-Heaven
Le Péril Jaune

Hors ligne

Inscrit le: 11 Oct 2009
Messages: 383
Localisation: Nancy
Sexe: Indoboy
Indosong: Sur les toits du monde
Âge: 22

MessagePosté le: Dim 10 Fév 2013 - 12:48    Sujet du message: 21 février 2013 / Nancy - Zénith Répondre en citant

Je me demande vraiment aussi ce que ça pourra être... et je n'en ai aucune idée. Je préfère ne pas spéculer et faire comme tous ceux qui pensaient voir hier soir dans le ciel de Paris quelque chose d'exceptionnel et qui ont été déçus. ^^ Donc je garde une réserve. Mais je m'attend tout de même à quelque chose d'extra =) Et même dans les salles de l'acte I. Ce ne sera probablement pas la même chose qu'aux actes II et III, mais il y aura sans doute quelque chose de grand.
 
  

_________________
"You whish on stars sealed in the sidewalk
Cause money can't buy the ones above us
You ride with sadness inside your jeans
Lost in some dreams that have the size of the TV screen..."

AaRON - "Ride On"
Revenir en haut
isabelle
Nuits Intimes

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2007
Messages: 5 307
Localisation: Lorraine
Sexe: Indogirl
Indosong: La lettre de métal
Âge: 35

MessagePosté le: Dim 17 Fév 2013 - 19:51    Sujet du message: 21 février 2013 / Nancy - Zénith Répondre en citant

Le concert est dans 4 jours (enfin trois jours et demi). 

Je ne tiens plus en place, car c'est la dernière ligne droite. J'espère seulement que je passerai un bon moment, que je revois beaucoup de connaissances, que je n'ai plus vue depuis des mois.
_________________
Par millions les poissons te diront avec les vagues, les sirènes Tallula Tallula

""Ce que pense l'Homme, Dieu guide !"

"Il ne faut pas jeter le fusil dans le blé !"
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Comateuze
Un jour dans notre vie

Hors ligne

Inscrit le: 26 Sep 2009
Messages: 1 952
Localisation: Lille
Sexe: Indogirl
Indosong: College Boy
Âge: 26

MessagePosté le: Dim 17 Fév 2013 - 20:21    Sujet du message: 21 février 2013 / Nancy - Zénith Répondre en citant

Comme je vous envie ceux qui passent en premier, hâte d'avoir les premiers compte-rendus et de voir les photos etc.  Okay
Revenir en haut
cerise
Trois

Hors ligne

Inscrit le: 29 Juil 2007
Messages: 602
Localisation: 77
Sexe: Indogirl
Indosong: Un jour ds notre vie
Âge: 0

MessagePosté le: Ven 22 Fév 2013 - 00:41    Sujet du message: 21 février 2013 / Nancy - Zénith Répondre en citant

Salut à tous!!
je vous parle en direct du campanile de Nancy où je viens de rentrer de ce putain de concert!!!
je ne serais pas vraiment objective car je suis encore dans les étoiles.
Ne lisez pas ce que j'écris si vous voulez être dans la découverte
Au niveau de la set liste, le mélange entre chansons du dernier album et les précédentes est parfait à mon goût. Nicola a insisté sur l'importance de la chanson collège boy qui représente beaucoup pour le groupe.
La mise en scène: 



jeux d'ombre sur le rideau. puis le rideau tombe, on est dans la ville:





Des vidéos défilent sur l'écran du fond:



Puis cet écran tombe révélant des projecteurs:



Tout était très bien réussi. Enfin pas très fan des vidéos qui se répétaient en boucle...


Plein de surprises pour ce concert: confetti,mini feu d'artifice, balles géantes, Nico dans la foule... 
Ce concert est plus éléctro que les précédents, en rendant d'anciennes chansons plus actuelles. C'est en général réussi!!!
_________________
Un revolver chargé dans la poche parce que le monde est drôlement moche.
Les membres suivants remercient cerise pour ce message :
Maxime (22/02/13), Hell-or-Heaven (22/02/13), Comateuze (22/02/13)
Revenir en haut
Hell-or-Heaven
Le Péril Jaune

Hors ligne

Inscrit le: 11 Oct 2009
Messages: 383
Localisation: Nancy
Sexe: Indoboy
Indosong: Sur les toits du monde
Âge: 22

MessagePosté le: Ven 22 Fév 2013 - 01:39    Sujet du message: 21 février 2013 / Nancy - Zénith Répondre en citant

J'ai cours tôt demain, je vais aller me coucher. Mais à mon tour je reviens de ce putain de concert et, mais voilà quoi ! J'ai de la musique plein les oreilles, des images plein les yeux... Je suis encore amoureux de la scène. J'en parlerai plus tard, mais là je voulais juste dire merci, merci, merci Indochine. Merci Indobounne (dédicace spéciale à toi ma chère !) pour m'avoir aidé à trouver les places, également. Encore merci Indochine, merci Nicola Sirkis. C'était génial. Le pied. L'extase.
 

Shay.


_________________
"You whish on stars sealed in the sidewalk
Cause money can't buy the ones above us
You ride with sadness inside your jeans
Lost in some dreams that have the size of the TV screen..."

AaRON - "Ride On"
Les membres suivants remercient Hell-or-Heaven pour ce message :
Indobounne (22/02/13)
Revenir en haut
Hell-or-Heaven
Le Péril Jaune

Hors ligne

Inscrit le: 11 Oct 2009
Messages: 383
Localisation: Nancy
Sexe: Indoboy
Indosong: Sur les toits du monde
Âge: 22

MessagePosté le: Ven 22 Fév 2013 - 22:48    Sujet du message: 21 février 2013 / Nancy - Zénith Répondre en citant

Bonsoir à toutes et à tous.

Double-post, je reviens sur mon court message euphorique d'hier soir, à la suite de ce merveilleux premier concert de la tournée. Alors, maintenant encore, je le trouve purement merveilleux (c'est un bon début, non ? ^^) ! Bien que ce soit encore du tout frais, je garde un souvenir de pure jouissance de ce concert. Bon, je vais commenter un petit plus en détail le déroulement...

Déjà, l'attente. Bon, pour ma part je n'ai du passer qu'une heure dehors, à faire la queue (queue en trois files qui était plutôt longue, très longue, 6000 personnes à faire rentrer là-dedans tout de même), mais il faisait tout de même un froid assez terrible, pénétrant et tout ce qui va avec. Je plains et je salue ceux qui ont passé plusieurs jours devant le Zénith à attendre patiemment (même si arriver simplement dans la matinée ou à midi eut été bien suffisant en soi). Mais bon, j'ai lu dans le journal qu'on leur avait apporté des boissons chaudes (je ne sais pas s'il s'agissait du groupe ou de gens qui l'ont fait pour eux). Et sinon, dans la queue j'ai eut la chance de rencontrer Indobounne ! =) Enfin, c'est plutôt elle qui m'a trouvé en fait, mais tout de même. Rencontre sympathique, et à la revoyure ! =)

Lorsque les portes se sont ouvertes, on s'est tous tant bien que mal glissés à l'intérieur, naturellement. Dans la fosse en ce qui me concerne, bien au chaud, ça changeait. Bien serré, aussi. Mais bon, c'était la moindre des choses pour assister à ce concert. La scène était circulaire, mais seule la moitié, une petite moitié, en était visible, le reste étant dissimulé derrière un grand rideau blanc au travers duquel transparaissaient quelques lumières échappées de l'électronique de Matu. Deux installations étaient déjà présentes, micro, platines et synthé, pour la première partie. Première partie incarnée par le duo électro de frère et soeur Carbon Airways, que j'avais découvert via la page Facebook d'Indochine quelques jours avant et qui ne s'est pas fait désirer longtemps, arrivant aux alentours de 19h45. Le tout début de la première chanson ne m'avait pas emballé, la voix de la chanteuse me semblant fausse, mais rapidement mes doutes se sont dissipés. Ils ont interprétés cinq morceaux, je crois. Ou six. Et l'introduction du troisième était une version remixée de "Tes Yeux Noirs" qui a fait hurler de joie la salle entière. En bref, groupe très sympathique qui a bien assuré et bien chauffé le zénith, et dont la membre féminine a remercié à la fin de chaque chanson le public et, à la fin, Sirkis lui-même de les avoir invité.

Puis l'attente avant le groupe a démarré. Un second rideau est tombé, recouvrant cette fois-ci toute la scène, et faisant encore crier les fans. Puis comme à l'entrée, des chansons ont défilées, un peu rock, un peu électro, avec parfois un son montant, parfois un son descendant. A chaque fin de chanson, le public se réveillait et espérait à fond. Puis, à 20h45, après à peine une demi-heure d'attente, alors que le public commençait à s'impatienter (vraiment, autour de moi il y avait des râleurs qui n'ont quasiment pas bougé du concert...), les lumières se sont tamisées avec l'arrivée de l'introduction de "Trashmen", parfaite pour débuter ce concert. Après une ou deux minutes, elle se sont éteintes totalement, sous des sons bien électro et les première notes de la "Black Ouverture" ont résonées, la voix de Valérie Rouzeau presque inaudible au milieu des hurlement de 6000 personnes en délire. A travers le rideau blanc et agité par les mains de ceux des premiers rangs, des formes ont commencées à se découper en ombre chinoise, éclairées par des projecteurs rouges, vues de l'intérieur de la scène circulaire. Nicola Sirkis, bien reconnaissable à sa coupe de cheveux, se trouvait là, juste derrière, toujours caché mais à quelques mètres seulement de nous.

Les paroles de Mireille Havet se sont éteintes et les notes charnières entre l'introduction et la première chanson de l'album se sont faites plus fortes, après quelques secondes d'attente fébrile et de délire totale de la part du public endiablé, le rideau est tombé, dévoilant la scène, les projecteurs, les musiciens... et Sirkis. Au centre, au fond, Mr. Shoes et son imposante batterie, à droite en retrait, Mr. Eliard à la basse, à gauche en retrait, Mr. Matu et son équipement, devant lui oLi De SaT et sa guitare, devant le bassiste, Boris Jardel et son éternel air décontracté, second guitariste et enfin, au centre, le chanteur. Sans perdre de temps, au moment où chutait le grand pan de tissu, les paroles de "Black City Parade" étaient lancées. Accoudé à son micro, il ne s'en détache qu'au moment d'entamer, pour la première fois en live, l'explosif refrain "I've got a way to see, I've got a way to me, Je t'emmènerai à vie, Je t'enlèverai d'ici" forcément suivit par tout le peuple acclamant le groupe. En arrière-plan, sur un demi-cercle d'écran, défilait la Ville Noire dans laquelle se déroule la grande Parade. La chanson se termine en apothéose et sans prendre de pause, arrive la suivante...

"Traffic Girl" se fait reconnaître aussitôt, l'écran au fond aidant, avec ses projections d'images colorées et de femmes aux tuniques bleues réglant une hypothétique circulation automobile. Le morceau est entraînant, et Sirkis réussit très bien à monter dans les aigus, contre toute attente, bien que de tels niveaux ne lui soient pas coutumiers, surtout en live. Les paroles sont reprises sans fautes par le public qui déjà les connait, et qui applaudis plus que tout à la fin, encore une fois. Ce doit être là que des gerbes de confettis colorées sont sorties, projetées par des canons, de la scène sur le public, en lente retombées de papiers très fin. J'en ai gardé quelques unes, forcément... en tout cas on ne s'y attendait pas !

Et toujours sans s'arrêter, troisième morceau de ce nouvel album, dont l'introduction entre électro et techno est aisée à placer, j'ai nommé la très rythmée et surexcitée, surexcitante, "Belfast". Ici, le chanteur remplace "Je vous ici pour croire" par un "Je veux ici te croire" (si mes oreilles ne m'ont pas jouées de tour), un changement peut-être voulu ? Les refrains mettent tout le monde d'accord et la fosse saute comme un seul homme en les entonnant à tue-tête, en extase, encore. Tout le monde vibre, et tout le monde perçoit la force de cette chanson. Les envolées sur ces paroles, c'était assez mythique. Et même plus que ça encore. C'était super ! Là je commence à ne plus être sûr, mais je crois que c'est sur ce morceau que l'écran blanc du fond est tombé pour dévoiler une belle panoplie de projecteurs. Et puis une autre particularité de la scène s'est dévoilée à ce moment-là. La "tringle" qui tenait le rideau blanc qui cachait la scène avant l'arrivée du groupe était en fait illuminée, et avec une autre barre demi-circulaire qui elle retenait l'écran en tissu, cela formait presque un cercle de projecteurs colorés. Et puis la petite scène en hauteur sur laquelle se trouvait la batterie, elle-aussi, pouvait s'illuminer en un ovale vertical aux couleurs changeantes.

Le groupe a du reprendre son souffle pour la première fois après ce morceau-ci. Sirkis s'est adressé au public et a fait mine de se protéger le visage sous les cris et les applaudissements de la foule qui les accueillait là. Puis il a fait un petit discours, comme quoi il s'agissait de la première date de la tournée, que c'était important pour eux (pour nous aussi), qu'il nous remerciait beaucoup, il a déjà du dire qu'on était un public génial, et que l'album cartonnait dans les bacs, et qu'il était content que ça nous plaise (il devait y avoir de tout ça je crois).

Ensuite, si je ne me trompe pas, ils ont lancé "Memoria", et franchement, c'était extra. C'est un morceau assez doux, et cette fois-ci tout le monde, assurément tout le monde, connaissait les paroles. Et sans faute. En version album, peut-être près de huit minutes, mais sans rappel à la fin (elle était déjà assez longue, me direz-vous). En tout cas c'était un très beau moment, très doux, très intime en soi. J'ai vraiment beaucoup aimer chanter en communion avec tout le monde, scander le refrain en choeur avec Nicola Sirkis. Vraiment un des points forts du concert, selon moi. Que je souhaite à tout le monde de vivre, même ceux qui sont réticents à l'album ou à la chanson elle-même, parce qu'elle dégageait vraiment de très fortes émotions pour nous tous.

A partir de là je ne suis plus du tout sûr de l'ordre donc je vais balancer ce dont je me souviens, et si quelqu'un a accès à la set-list, ou tout simplement si quelqu'un a une meilleure mémoire que moi, qu'il ne se fasse pas prier pour dire ce qu'il sait ! Donc il y eut "Little Dolls", sans rappel mais très appréciée. "La Nuit des Fées" inattendue et intimiste, très bien accueillie. "Miss Paramount", toujours aussi sympathique (mais bon j'aurais pu m'en passer). "J'ai demandé à la Lune", égale à elle-même mais différemment jouée, par rapport à l'habitude : petite introduction au piano similaire à l'habituel rappel de fin, puis ils se sont arrêté après un couplet, avec de recommencer mais en guitare, pour un rendu bien agréable (je ne me souviens plus si, justement, il y eut un rappel ou pas, après). "Punishment Park" survoltée et à l'introduction retravaillée mais que j'ai vite reconnue (j'aime énormément ce morceau). A un moment, Sirkis a demandé à éclairer le public pour qu'il puisse voir tout le monde, et a dit que le prochain morceau serait très fort, pour tout le monde ici, pour nous autant que pour eux, l'espérait-il, et que c'était une chanson très importante. Et c'est "College Boy" qui a été choisie ici, très agréable, très attendue, et reprise par tout le monde, sans doute pour le plus grand plaisir du groupe qui attendait le soutien des fans présents sur ce morceau. "Alice & June" dont les bruits de train du début et le passage ou Sirkis joue avec son public refaits, espèce de défouloir où tout le monde pu s'en donner à coeur-joie. "Tes Yeux Noirs", à nouveau dans une version rock très loin du Meteor Tour. Et je crois que là ils ont un peu désertés.

Ensuite, je crois que ce fut le "Club Black City", ou quel que soit son nom, le medley. Introduit par "Trashmen" et un Sirkis plein de "yeah-yeah-yeah-yeah" repris par le public, où il a laissé Oli et le reste de la bande s'éclater. Ont suivis "Canary Bay", un retour de l'introduction je crois, "Des Fleurs pour Salinger". Et là, grosse, énorme suprise : "Paradize" ! Je ne m'attendais pas du tout à ce que cette chanson soit jouée durant la tournée actuelle ! Mais ça n'était pas pour me déplaire, bien au contraire ! Ensuite, ça a du finir sur "Play Boy". Pour la suivante, je ne sais pas trop si elle fut complète ou non, mais elle a été reconnaissable par la manière dont le chanteur l'a présentée de son petit discours : "à tous les garçons qui aiment les garçons, à tous les garçons qui aiment les filles, à toutes les filles qui aiment les filles, à toutes les filles qui aiment les garçons : merci de votre tolérance !", et c'était partit pour un "3ème Sexe" en furie, lui aussi très rock et remis au goût de l'album actuel. Après, je verrais "Wuppertal", mais je ne sais plus trop si elle a été jouée avant ou après le medley. Quoi qu'elle en soit, elle était du pur bonheur, forte et profonde à souhait, extraordinaire au possible. Très profonde, superbe chanson et ses "Oh-oh-oh-oh-oh" repris par plus de 6000 personnes en choeur. C'était phénoménal...

Selon mes souvenirs, une pause et un "c'est le dernier morceau, shay" (bien sur, on y croyait...), "Nous Demain" est entonnée, sous les sauts et les cris du public réuni. Surprise, pendant la chanson, de grosses balles en plastique illuminées de l'intérieur par des couleurs fluorescentes ont été lâchées depuis les gradins du haut et ont dévalées les pentes sur nous. A chaque touché, à chaque fois qu'elles rebondissaient sur nous, elles changeaient de couleur, en fait, et recommençaient inlassablement des cycles de 5 ou 6 teintes différentes. On se les ais faites passer tout le temps du morceau et elles ont disparues, probablement remballées par du personnel sur les côtés, je ne sais pas. Mais c'était bien sympathique en tout cas !

Après avoir quitté la scène, on a vu que des gens ramenaient des objets assez massifs sur la scène. Au bout de quelques minutes dans le noir, des bruits de percussion, très forts, ont résonés comme sortis de partout à la fois, très reconnaissables, avec un air de batterie on ne peut plus unique dans les chansons du groupe. Quand des lumières rouges se sont allumées, on a pu voir qu'autour de Shoes, Oli et Boris frappaient tout deux sur des grosses caisses qui avaient été rajoutées là pendant la pause, tandis que Sirkis faisait de même sur "sa" scène à lui, où deux caisses trônaient également. L'introduction aux percussions a assurément duré plus d'une minute, puis Boris le premier a lâché son poste pour enfiler lentement sa guitare, tandis que Marc Elliard commençait à gratter la basse et à rajouter de la force au morceau naissant. Je crois qu'Olivier a quitté lui aussi son poste de batteur improvisé pour rejoindre sa guitare lorsque matu a fait résonner les premières notes de synthé, stridentes. Les guitaristes sont entrés dans le jeu et Sirkis a rejoint le micro juste à temps pour entamer... "Marilyn" ! Jamais cette superbe chanson n'avait encore bénéficié d'une telle introduction je crois, et ça lui sied à merveille d'être ainsi mise en valeur !

La fin approchait, assurément... Après cela, je crois que les dernières furent au nombre de 3. Justement, "Trois Nuits par Semaine" en tête. Peut-être bien une introduction originale, mais toujours aussi somptueuse, pour une foule toujours aussi endiablée et enchantée. Au moment où arrive le "mou" où le chanteur a l'habitude de faire des vocalises avec son public, il est descendu tout d'abord de la scène pour se faufiler, entouré de gardes du corps, dans la fosse, remonter sur les tribunes, faire le tour des gradins, repasser dans la fosse et remonter sur la scène après avoir fait un tour complet de la salle. Le bonheur quoi ! Très original, même si je crois qu'il l'avait déjà fait lors des deux concerts du Paradize + 10, à Paris en Février 2012. C'est pendant cette promenade au milieu du public qu'il a entonné ses cris bien connus par lesquels il joue avec nous. La chanson s'est terminée toute en puissance, magnifique.

La suivante, on ne s'attendait pas forcément à l'avoir là. Mais dès le début, on a su à qui est-ce qu'on avait à faire. Il n'y avait pas de doute possible. Une introduction lourde, unique, originale et retravaillée. De la puissance à l'état brut, assurément. Et cette puissance sait se faire désirer... Quelques bruits semblables à ceux de l'introduction de la version studio de la chanson se faisaient entendre. Puis explosion. D'abord littéral : des jets d'étincelles ont jaillis, à quatre reprises je crois, de derrière la scène, chose unique dans les concerts d'Indochine je pense. Puis un morceau de guitare si je ne me trompe pas et... seconde explosion. La meilleure. "L'Aventurier" était lancée, égale à elle-même, exceptionnelle. Après une version "standard", un rappel où, d'abord lentement puis beaucoup plus vite, on repart de nouveau sur le refrain, la chanson s'arrête sur une fin en apothéose laissant libres la batterie et les guitares (à noter que Sirkis ne s'est pas prosterné et n'a pas fait des pompes, étonnant !). Et là, c'était pas fini ! Un second rappel sur la chanson, peut-être juste guitare, ou guitare-synthé, tout doux, tout calme, je ne sais plus. Et peut-être un petit refrain mais je ne suis même pas sur. En tout cas étendue ainsi la chanson mythique a du grimper aux 15 minutes environ. Et c'était... mais extra ! Excellent ! Sans doute la meilleure version qui en ait été donnée jusqu'à présent !

Puis la dernière est arrivée. La der des ders... "Europane (ou Le Dernier Bal)", naturellement désignée, a clôturé ce premier concert. Je n'ai pas envie de m'y attarder parce que c'était triste. Mais sur la fin, c'était très contextualisé, très beau, très fort. J'ai adoré. Et après un salut à la foule, le lancé d'accessoires, un dernier adieu, ils sont tous partis... Et ne sont pas revenus pour une toute dernière, même pas une petite acoustique. Dommage, j'aurais bien aimé Sirkis au piano pour "The Lovers". Mais bon, c'était génial. A tout ceux qui n'ont pas prévu d'aller au Black City Tour ou qui sont encore hésitants, et bien n'hésitez plus : allez-y impérativement ! Si je pouvais je les suivrais à travers la France pour assister à chaque représentation. C'était génial exceptionnel... J'ai quelques photos, de qualités pas exceptionnelle, je les posterai un de ces quatre. Et je rajouterai quelques critiques mais pour l'heure ce message est bien assez gros comme ça.

Merci de m'avoir lu ^^ En tout cas c'était du gigantissime, ce concert. Extra. Merci Indochine. Merci du fond du coeur...

Vous et nous... ♥   

_________________
"You whish on stars sealed in the sidewalk
Cause money can't buy the ones above us
You ride with sadness inside your jeans
Lost in some dreams that have the size of the TV screen..."

AaRON - "Ride On"
Les membres suivants remercient Hell-or-Heaven pour ce message :
le croc blanc de konoha (23/02/13), Indobounne (23/02/13), Comateuze (24/02/13)
Revenir en haut
le croc blanc de konoha
A&J Tour

Hors ligne

Inscrit le: 26 Nov 2008
Messages: 9 778
Âge: 24

MessagePosté le: Sam 23 Fév 2013 - 11:18    Sujet du message: 21 février 2013 / Nancy - Zénith Répondre en citant

Sympa, ton compte-rendu ! Okay

J'avoue du coup être curieux d'écouter Belfast, Tes yeux noirs et L'aventurier sur cette tournée. ^^
_________________


Un problème, une question ? N'hésitez pas à consulter la FAQ ou à envoyer un MP.

Revenir en haut
Beonee
L'Aventurier

Hors ligne

Inscrit le: 19 Fév 2013
Messages: 29
Localisation: Lyon
Sexe: Indogirl
Indosong: Écho Ruby
Âge: 19

MessagePosté le: Sam 23 Fév 2013 - 21:54    Sujet du message: 21 février 2013 / Nancy - Zénith Répondre en citant

Oh mon dieu en lisant ton compte rendu j'en ai des frissons, des vieilles chansons, et à ma grand é surprise, Punishment Park, j'en pleure déjà, ça s'annonce grandiose... J'avais peur étant donné qu'à Roanne la salle est petite, j'avais peur que le concert soit moins "magique" mais là j'ai si hâte! Je bassiNe tout le monde avec ça x) merci encore pour avoir raconté ton concert, sans trop de spoil, juste ce qui faut pour donner une envie folle d'y aller !!!
Revenir en haut
isabelle
Nuits Intimes

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2007
Messages: 5 307
Localisation: Lorraine
Sexe: Indogirl
Indosong: La lettre de métal
Âge: 35

MessagePosté le: Dim 24 Fév 2013 - 10:56    Sujet du message: 21 février 2013 / Nancy - Zénith Répondre en citant

Superbe ton compte-rendu Hell-or-Heaven !!!! Okay Okay Okay Okay

Je vais essayer de faire aussi un CR en fonction de mes souvenirs parce que, d'une part je ne connais pas trop encore par coeur l'album (bouuuuuuhhhhhhh la fausse fan), et d'autre part il m'est arrivé un fait ce qui qui arrive à certaines personnes, à savoir j'ai fait un malaise. 
Mais j'expliquerai ce point plus tard.


Résumé
L'attente
Alors je suis venue sur place en covoiturage avec un personne qui habite dans la même ville que moi, il était environ 6 heures du matin (nous étions partis une heure plus tôt).
J'aurai du partir la veille pendant la nuit mais ma soeur (qui campait sur place) m'avait fortement déconseillé de venir la nuit, car il faisait beaucoup trop froid.

Bref, arrivés sur place, nous nous sommes dirigés vers sa tente qu'elle avait laissé sur place car elle devait chercher quelqu'un d'autre en attendant et nous avons essayé de nous réchauffer autant que possible dans la tente.


Pour la file d'attente, il y en avait effectivement trois, et il y avait on va dire 50 personnes qui attendait déjà (les  campeurs ici) et moi je me suis placée dans la file du milieu.
D'autres personnes sont venues peu après nous dans le froid glacial, où je revois certains de mes amis aussi.

Vers à peu de chose près 8 heures (je ne sais plus trop), l'un des campeurs a expliqué qu'il allait appeler tous les campeurs pour qu'ils se positionnent dans les trois files d'attentes comme ils le souhaitaient; Et seulement après nous autres pouvions nous mettre comme on le voulait.
Cela se passe sans problème pour une fois.

Ensuite il avait été convenu qu'à 9 heures, toutes les tentes devaient être retirées, ce qui s'est fait petit à petit, si bien qu'il n'y avait plus de tentes à 9 h 30.

Entre temps, ils ont fini par installer des toilettes pas loin de l'entrée.

Puis j'ai attendu la journée entière dans le froid (à ne pas faire en plein hiver surtout), j'allais voir d'autres personnes que je n'avais pas vu depuis des mois, à discuter, à bouger pour me réchauffer.

Vers 17 heures à peu près, je croise Bounne, enfin elle passe à côté de moi près de ma file (j'étais assise par terre) et je luis dis bonjour.
Un peu plus tard je croise Cerise et je luis dis bonjour.


Ouverture
Après on commence à se préparer, car normalement ils ouvraient les portes 18 h 30, pour ne s'ouvrir finalement que vers 18 h 40 à peu près.

Dès l'ouverture des portes, je cours vers le zénith dès qu'un vigile ne me regarde pas et j'entre dans le zénith dans la fosse (qui est vraiment petite) et je me place vers le milieu un peu vers la droite côté Boris.

Nous étions serrés dans la fosse comme c'était pas possible, difficile de retirer son manteau et les pulls dans la fosse.

La scène est cachée comme l'a dit Hell-or-Heaven, par un rideau, devant lequel se trouvait le matériel pour le groupe Carbon Airways qui devait assurer la première partie.
Ce groupe a joué pendant une demi-heure de 19 h 45 jusque 20 h 15.
C'était bien mais sans plus pour moi.

Après leur prestation, un second rideau est brusquement tombé devant nous, cachant le reste de la scène aux regards du public.
Ce qui nous a surpris et en même temps fait plaisir, car on sentait que le moment allait enfin venir.

Le public s'impatientait, était chaud et tout pour le concert, nous n'attendions plus que l'ouverture en elle-même.

Concert
A 20 h 45, les lumières s'éteignent et on entend de la musique (Trashmenn selon les dire de Hell, mais je ne peux pas le confirmer comme je n'ai pas entendu cette chanson), et peu après ce fut l'Ouverture.
Comme pour paradize, on voit des ombres chinoises comme pour Paradize + 10 à Paris, alors là les poils se hérissent, la tension monte d'un cran et quand commence les premières de Black City parade 

Et enfin le rideau tombe : Nicola Sirkis au milieu de la scène, Oli à gauche de la scène, Matu se trouve derrière lui. Shoes et sa batterie sont derrière Nicola sur une scène surélevée pour qu'on puisse bien le voir. Tout à droite Marc Eliard et Boris.
Derrière eux se trouvait un rideau blanc où des films étaient diffusés au début du concert, avant qu'il ne tombe un peu plus tard.

Concernant la setlist, c'est un peu mélangé, mais c'est à peu près comme a dit Hell.

Black City Parade, mais c'est une tuerie en concert. Quand le public reprend "I've got a way to see, I've got a way to me", c'était énorme quoi, c'est tellement fort quoi.
Et en toile de fonds, c'est le paysage de Berlin, comme sur la pochette de l'album (merci les photos pour nous aider à nous souvenir ^^).

Après Black City Parade, ils ont enchainé avec Traffic Girl, et son film qui était waouh quoi.... 
C'est à ce moment là qu'on a eu droit aux confettis de couleurs, elles correspondaient aux couleurs du film qui passait en même temps que le tube.


Après je ne me souviens plus tellement de l'ordre exact des chansons.

Nous avons eu droit à Punishment Park, tellement inattendu mais ça faisait énormément plaisir à entendre, Nicola avec son harmonica.

Autre suprise : La nuit des fées.
Encore plus inattendue que Punishment Park, mais quelle joie de l'entendre à nouveau !!! Le bonheur quoi.


Ensuite je crois qu'ils ont interprété belfast mais je n'en suis pplus très sûre, mais il est vraiu qu'à un moment le rideau qui se trouvait derrière Shoes s'est écroulé pour révéler des projecteurs.
Et en effet la tringle qui retenait le rideau (qui était en fait une tringle circulaire) brillait d'une lumière bleue et même le plateau où se trouvait la batterie de Shoes brillait aussi.


Comme l'a dit Hell, le groupe a repris son souffle et Sirkis s'est adressé au public, tout en se protégeant le visage (la bouche du moins), comme pour se protéger de nous, mais on voit bien qu'il était ému.
Il nous a remercié de notre accueil (à voir comme nous acclamions le groupe, c'était normal), pour l'album qui était placé en premier dans les bacs, mais Hell a rappelé l'essentiel.

Ensuite est venu « Memoria « , tout simplement sublime en live, c'est vrai que c'était doux à entendre.
Déjà que je l'écoute en boucle en voiture, mais en live, c'est complétement différent.

Il y a eu "Little Dolls" : avant qu''Oli ne joue les premières notes, le public l'a acclamé en criant « Oli, Oli, Oli ».
Après tout, il  est originaire de Nancy et quel plus bel accueil et « hommage » pour lui ! ^^
Je me doutais bien qu'il la jouerait cette chanson.

Nous avons eu droit aussi à Miss Paramount, toujours aussi populaire avec les doigts levés !

Après nous avons eu droit à J'ai demandé à la lune mais elle a été joué différemment, mais c'est vrai qu'ils ne l'ont pas joué en entier, ils ont fait un peu le début avant de passer au milieu de la chanson à « je n'ai pas grand chose à te dire... ».


Après ce morceau, Nicola Sirkis a demandé à éclairer le public pour qu'il puisse voir tout le monde. Ensuite, il a dit le prochain morceau serait très fort, pour tout le monde ici, pour nous autant que pour eux, l'espérait-il, et que c'était une chanson très importante (je me suis permise de reprendre tes dires Hell).
Et ils ont joué "College Boy", superbe aussi.

Et malheureusement, c'est à ce moment-là, que j'ai commencé à me sentir très mal, à sentir mes jambes flageoller sous moi, que j'avais envie de vomir et tout.
Par conséquent, j'ai du m'éloigner à contre coeur de la fosse pour me diriger complétement au fond près de la sortie. Je n'avais pas le choix : c'était ça ou je m'évanouissais en plein milieu de la fosse. Le bon sens l'a emporté.

Après cela, je me sentais tellement dans les .... comme dit on déjà.... bref, je n'étais pas bien et je n'ai pas pu apprécié le concert à sa juste valeur.

"Alice & June" est venue ensuite.
Après ce fut une autre version de "Tes Yeux Noirs".

Il y a eu aussi le medley "Club Black City" (qui sonne très bien, selon moi Hell ) .
Il y a eu des "yeah-yeah-yeah-yeah" repris par le public, "Canary Bay",  "Des Fleurs pour Salinger". Et "Paradize" !!!

Moi non plus je ne m'attendais pas à ce qu'il joue Paradize mais ça m'a fait aussi plaisir à entendre.
Il y a eu aussi "Play Boy", mais je n'ai pas pu regardé ce qu'il faisait car j'ai du souvent m'asseoir à l'arrière pour reprendre un peu mes esprits pour « guérir ».


J'ai effectivement entendu le discours que Nicola Sirkis avait prononcé pour le concert de Bercy « 3.6.3 » : "à tous les garçons qui aiment les garçons, à tous les garçons qui aiment les filles, à toutes les filles qui aiment les filles, à toutes les filles qui aiment les garçons : merci de votre tolérance !", et ils ont joué "3ème Sexe" en version rock.

Après je ne sais plus s'ils ont  "Wuppertal", mais je fais confiance à ceux qui ont une meilleure mémoire que moi.

Il y a bien eu une pause et  Nicola Sirkis a dit "c'est le dernier morceau, shay" , et moi j'ai vraiment cru que le concert était fini à  ce moment là, alors qu'il restait une demi-heure ou trois quart d'heure de concert. Et ils ont joué un morceau "Nous Demain".
Grande surprise, des  balles en plastique illuminées de l'intérieur par des couleurs fluorescentes sont lâchées depuis les gradins et nous nous amusions à nous les balancer les uns sur les autres et à chaque lancé, les balles changeait de couleurs, c'était trop drôle.


Après ça ils ont interprété "Marilyn" mais je n'ai pas vu ce qu'ils ont fait sur scène, car je m'étais assise par terre entre temps et j'ai écouté le morceau comme ça.!


"Trois Nuits par Semaine" est venue ensuite et le public a suivi comme toujours et là grosse surprise pendant le mou, je vois les gradins s'agiter et j'entends Nicola Sirkis chanter : il est allé dans les gradins !!!!!  Comment, je ne sais pas, mais cela a été la plus grosse surprise, et je le vois passer pas loin de moi à quelques centimètres !!!!
Comme quoi, je me suis dit que dans mon malheur, j'ai eu du bol sur ce coup-là.

Après 3 nuits par semaine, on sent la fin.
Il y avait une introduction longue, on sent le prochain morceau qui va arriver, qu'on attend tous....

Et ce fut l'explosion : des jets d'étincelles ont jailli à trois ou à quatre reprises derrière la scène !!!! Tellement inattendu mais tout aussi impressionnant.
Et ce fut ensuite  "L'Aventurier".

Le fin de l'Aventurier se termine comme d'habitude avec les moulinets de Boris, mais Nicola Sirkis n'a pas fait de pompes comme d'habitude, c'était surprenant mais ça ne l'étais pas non plus, étant donné que la scène était petite.
Mais ce n'était pas fini non plus pour autant : il y a bien eu un rappel où il y avait juste une guirate ou un peu de synthé, mais c'était doux et calme, où c'est nous qui reprenions à peu de choses près le refrain.
C'était grandiose.

Quel dommage que je n'ai pas pu apprécié ce concert.

Après ce fut le dernier morceau « Europane ou le dernier bal », c'est bien ça ? Bref on voyait bien que c'était la fin.
Mais là encore je ne connaissais pas la chanson par coeur, donc je ne peux pas encore bien jugé.

En tout cas, malgré mon malaise, ce fut un putain de concert, et que j'ai hâte de faire les prochaines dates.


S'il y a une chose que je ne referai plus, c'est la file d'attente dans le grand froid.

Désolé si mon Cr n'est pas terrible, mais je vous promets de me rattraper sur les prochains concerts pour vous en faire de meilleurs.
_________________
Par millions les poissons te diront avec les vagues, les sirènes Tallula Tallula

""Ce que pense l'Homme, Dieu guide !"

"Il ne faut pas jeter le fusil dans le blé !"
Les membres suivants remercient isabelle pour ce message :
Comateuze (24/02/13), le croc blanc de konoha (24/02/13), Maxime (25/02/13)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Hell-or-Heaven
Le Péril Jaune

Hors ligne

Inscrit le: 11 Oct 2009
Messages: 383
Localisation: Nancy
Sexe: Indoboy
Indosong: Sur les toits du monde
Âge: 22

MessagePosté le: Lun 25 Mar 2013 - 20:35    Sujet du message: 21 février 2013 / Nancy - Zénith Répondre en citant

Bonsoir à toutes et à tous.

Voilà, juste un petit passage pour déposer ici le lien d'une vidéo que je viens de trouver sur Youtube. Il s'agit de l'introduction de "L'Aventurier" au concert du 21 Février à Nancy, la première fois où cette version de l'hymne indochinois par excellence (qui deviendra tôt ou tard l'hymne national français, on s'en doute bien) fut interprétée en live. La qualité d'image n'est pas des plus impressionnante, mais ce n'est pas ce qui compte. Le son de l'introduction est plutôt pas mal je trouve et on entend bien tout ce qui la forme. Bon, dès qu'il y a les étincelles, les hurlements de la fosse et la voix de Sirkis ça devient un cafouillage inaudible, mais l'introduction au moins est réussie.

Je ne sais pas ce qu'en pensent les autres personnes qui ont pu assister à cette chanson en live lors du Black City Tour, mais je crois que c'est l'une des meilleures, sinon la meilleure, introduction donnée à "L'Aventurier". Avant le Paradize Tour je ne la retiens pas particulièrement, lors du 3.6.3 elle est carrément magistrale avec Sirkis les bras en croix au milieu de l'aveuglante lumière blanche, pour le Alice & June Tour elle acquérait une encore plus grande force avec les notes de l'intro studio mélangées à des cliquetis de montre, et lors du Meteor Tour elle changeait totalement, devenant une introduction assez calme avant l'explosion. Mais ici... du délire ! Dès les premières notes on sait bien à quoi va-t-on avoir à faire d'ici quelques minutes, c'est tellement jouissif. Un son purement inscrit dans la tournée de Black City Parade, le morceau a été superbement retaillé pour l'occasion. Et vraiment, il dégage une puissance... hors du commun ! Vraiment...

Bref, j'ai faillis oublier de mettre le lien, le voici ^^ Sur ce bonne soirée ♪
 

_________________
"You whish on stars sealed in the sidewalk
Cause money can't buy the ones above us
You ride with sadness inside your jeans
Lost in some dreams that have the size of the TV screen..."

AaRON - "Ride On"
Les membres suivants remercient Hell-or-Heaven pour ce message :
Maxime (25/03/13)
Revenir en haut
le croc blanc de konoha
A&J Tour

Hors ligne

Inscrit le: 26 Nov 2008
Messages: 9 778
Âge: 24

MessagePosté le: Lun 25 Mar 2013 - 21:01    Sujet du message: 21 février 2013 / Nancy - Zénith Répondre en citant

Merci pour le lien ! Okay
J'étais curieux d'écouter cette nouvelle intro, sans pour autant avoir pris le temps d'aller farfouiller sur youtube.


En tout cas, pour moi c'est clair : loin derrière l’indétrônable de l'Indo Live et la grandiose du 3.6.3.
Sinon, mieux que celle de l'Alice & June Tour et Meteor Tour.
_________________


Un problème, une question ? N'hésitez pas à consulter la FAQ ou à envoyer un MP.

Revenir en haut
Hell-or-Heaven
Le Péril Jaune

Hors ligne

Inscrit le: 11 Oct 2009
Messages: 383
Localisation: Nancy
Sexe: Indoboy
Indosong: Sur les toits du monde
Âge: 22

MessagePosté le: Sam 22 Fév 2014 - 12:20    Sujet du message: 21 février 2013 / Nancy - Zénith Répondre en citant

Bonjour à toutes et à tous. 

 
Hier, cela faisait un an que la tournée du groupe avait été lancée... Alors voilà, juste un petit message en rappel de ce magistral concert du 21.02.2013 au Zénith de Nancy. C'est vrai qu'au premier stade de la tournée, pendant le BCT1, les concerts étaient très classiques. Mise en avant du nouvel album dans une première partie, mix des anciens et des nouveaux morceaux pour la suite, medley mais pas de set acoustique, le tout sous des projecteurs et un écran à 180° en début de représentation. Mais c'était déjà super à vivre, et la communion était déjà présente alors même que l'album n'avait pas deux semaines. 

 
Aujourd'hui... Aujourd'hui on a vu la suite, le BCT2, qui a encore franchit un cap dans le côté grandiose des concerts. Un peu plus long que sur la première partie de tournée, et surtout, surtout, le "serpent", ces écrans à 360° et même plus... Ca c'est énorme. Ca c'est gigantesque. Le Black City Tour est sans doute la plus grande et la plus aboutie de toutes les tournées du groupe. 

 
Dans quelques semaines pour ne pas dire quelques jours, arrive le BCT3. Je ne pense pas que la recette ai beaucoup changée, à part un remaniement de la set-list. Ce qui est le plus attendu, maintenant, pour sûr, ce sont les deux stades en Juin, et les éventuelles dates hors-hexagone. Vivement que l'on y soit, donc. Mais le BCT2 fut déjà tellement... tellement... énorme ! J'ai hâte d'y retourner pour le 15.03.2014 ! 

 
Sur ce, donc, joyeux anniversaire Black City Tour, et à bientôt =) 

_________________
"You whish on stars sealed in the sidewalk
Cause money can't buy the ones above us
You ride with sadness inside your jeans
Lost in some dreams that have the size of the TV screen..."

AaRON - "Ride On"
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:52    Sujet du message: 21 février 2013 / Nancy - Zénith

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Indotalk Index du Forum -> Indotalk -> Les Concerts -> Black City Tour Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 

 
Sauter vers:  
www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web.
Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com