Indotalk Index du Forum

Indotalk
Le forum sur Indochine

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 Pour information 


Viens annoncer ta présence aux concerts, pour revoir les anciens et faire la rencontre de membres du forum: c'est par ici que ça se passe.
4 avril 2013 / Bruxelles - Le Cirque Royal

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Indotalk Index du Forum -> Indotalk -> Les Concerts -> Black City Tour
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
isabelle
Nuits Intimes

Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2007
Messages: 5 307
Localisation: Lorraine
Sexe: Indogirl
Indosong: La lettre de métal
Âge: 35

MessagePosté le: Sam 6 Avr 2013 - 20:13    Sujet du message: 4 avril 2013 / Bruxelles - Le Cirque Royal Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Alors contrairement aux précédents concerts que j'ai pu faire, je ne suis pas allée seule mais en compagnie de ma Maman : ma soeur devait initialement venir mais à cause de sa formation, elle n'a pas pu se libérer (elle est étudiante à l'Ecole d'Infirmière) et elle a « décidé » de donner sa place à notre mère.


Voilà comment la soirée s'est passée (je souhaite bon courage à ceux qui vont me lire) :


Avant le concert :
Départ et arrivée dans Bruxelles
Après avoir rejoint mes parents chez eux dans les Ardennes (je suis allée d'abord chez eux juste après mon taff), nous sommes partis aux environs de 15 h 30 pour nous rendre à Bruxelles (mon père nous a conduit jusque Bruxelles).
Arrivés à 17 heures à Bruxelles, nous avons passé une heure et demi (et ce n'était pas une connerie) pour nous rendre jusque la salle : il y avait des travaux partout, des tunnels à n'en plus finir, sans parler des embouteillages.


Plus l'heure passait, plus je commençais à flipper ; mais je n'ouvrais pas trop la bouche pour ne pas énerver mon père qui était déjà stressé pour nous conduire jusque la salle (parce que rouler dans Bruxelles, c'est franchement la merde quoi – je suis vulgaire là mais il n'y a pas d'autres termes pour décrire nos péripéties). Sans oublier non plus l'absence de panneaux indicateurs (à Paris c'est mieux indiqué) et des Flamands en bagnole qui nous collaient au train (ah ça, ils n'aiment pas les Francophones ou les Français).


Bref à 18 h 15 ou 18 h 30, nous trouvons enfin un parking à quelques centaines de mètres de la salle où nous avons pu nous garés.
Là encore, nous avons dû demandé notre chemin pour la salle, car là non plus pas d'indication.


Et puis finalement nous arrivons enfin devant la salle.


Entre temps en passant pas loin de la rue qui précède celle où se trouve le Cirque Royal, j'ai entraperçu deux ou trois camions (là où ils se trouvaient, et vu l'étroitesse des rues – elles l'étaient en plus) : pas de doute ce sont ceux du groupe.



L'attente et l'entrée dans la salle
Il y avait une bonne file d'attente, je vois là une de mes amies mais je n'ai pas pu lui parler à mon plus grand regret, car nous avons dû nous diriger vers la fin de la file d'attente : en voyant sa longueur qui faisait le tour du pâté de maisons, je me suis dit « c'est pas vrai nous allons être les derniers ».....


Mais en voyant d'autres personnes qui viennent derrière nous, ça m'a rassuré finalement. OUF.....
Nous avions discuté avec les gens qui étaient derrière nous, ce qui fait que nous n'avons pas attendu trop longtemps et qu'il ne faisait pas froid heureusement.


Vers 19 heures, les portes se sont ouvertes car la file a commencé à avancer petit à petit, et puis ma mère et moi sommes entrés dans la salle (mon père nous accompagnés jusque l'entrée et il nous a attendu jusqu'à la fin du concert à Bruxelles).


Comme nous avions des places pour les gradins, nous nous sommes dirigées ma mère et moi vers les gradins.
A ma grande surprise, j'ai été surprise que la salle soit aussi petite (encore plus que celle de l'Olympia) et que les gradins et la fosse ne se soient pas aussi vite remplies (au vu du monde qu'il y avait au moment de notre arrivée).


Nous nous sommes placées près du côté droit des gradins ni trop loin ni trop près pour bien voir. Nous voyons un peu Boris mais pas trop non plus (pour bien le voir il fallait que je sois debout).


Les escaliers pour accéder aux gradins sont assez étroits (un peu près comme à Bercy), les gradins étaient disposés à ce que le public puisse avoir une bonne vue.
Et comme par hasard, nous retrouvons les personnes avec qui nous étions dans la file d'attente.


La salle formait un demi arc de cercle, avec en bas la fosse avec les « gradins » derrière qui n'était pas surélevés, ce qui fait qu'on pouvait se lever et aller directement dans la fosse.
Il y avait la sono derrière, et le carré VIP qui se tenait sur trois ou quatre rang au fond ; enfin je pense que c'était le carré VIP car c'était plus ou moins séparés par une barrière et que c'est la seule partie de la salle qui n'était pas complétement remplie.



Première partie
A 20 heures, la première partie a commencé.
Nous avons eu droit à un mec qui a fait le DJ pendant près d'une demi-heure.
Pendant tout ce temps, il a enchainé les morceaux, avec un remix de « Playboy » ; le tout sans dire un mot, sans se présenter... Rien... Je ne sais pas d'ailleurs qui c'était.
Lorsqu'il est parti, là encore pas un mot de remerciement rien ; il a juste salué le public et puis c'est tout.

Le public applaudissait pendant son « spectacle » mais ça sentait que c'était pour la forme.

La salle se remplissait petit à petit pendant qu'il jouait.

Après sa prestation, le rideau blanc est tombé pour la mise en place de la scène. La salle s'est vraiment complètement remplie à ce moment, car beaucoup de gens sont venus après la fin de la première partie.



Concert :
A 20 h 45, extinction des feux (comme à l'armée).


Trashmenn se fait entendre (cette fois j'ai reconnu cette chanson).

Aux premières notes de Black Ouverture, des ombres chinoises défilent sur le rideau devenu tantôt rouge voir blanc ou même les deux en mêmte temps, la pression monte de plus en plus, alors moi je me lève comme si j'avais été dans la fosse, tout en souhaitant un bon concert à ma mère.

Chute du rideau sur les premières notes de Black City Parade et le rêve commence enfin !



Première chose qui m'a frappé la tenue de Nicola Sirkis : comme à Nancy, il était « négligé ». Je voyais qu'il portait un pantalon assez large aux chevilles, il portait une grande veste qu'il a enlevé bien plus tard pour dévoiler une vieille chemise noire sur son tee-shirt noir.
Les seules choses classes, ce furent ses chaussures et sa coiffure bien sûr . Il aurait quand même pu faire un effort, quoi.


La setlist (cette fois je me souviens et qui est dans l'ordre)
- Black City Parade avec le paysage de Berlin, toujours aussi superbe en live et le public qui était à fond ! En ça ils sont superbes les Belges, même s'il y avait aussi des Français.


- Traffic Girl : toujours aussi grandiose en live. Et les confettis qui ont été projetés depuis notre gradin (enfin je veux dire depuis la base en fait).
Pas besoin de vous dire que pendant tout le concert, je me suis plus qu'éclatée et que je regardais à coté si ma mère s'amusait (je ne vous cache pas ma joie et mon plaisir lorsqu'elle tapait des mains, bougeait les jambes ou hochait la tête tandis que moi je criais, chantait et bougeait).

- Punishment Park : toujours un plaisir à entendre ! Pfiou !


- La nuit des fées : poignante j'ai envie de dire, lorsque le public chantait.

A un moment du concert, Nicola Sirkis je crois a remercié le public de l'accueil, que le groupe était content de finir la première partie de la tournée ici à Bruxelles.


Je ne sais plus à quel moment, mais nous l'avions acclamé, il se tapait sur la poitrine au niveau du coeur pour nous remercier (on voit bien qu'il aime beaucoup la Belgique).

Ensuite :
- Memoria : le bonheur quoi !!!!
Les premières notes hérissent les poils tellement ça prend aux tripes, et qu'ensuite ça s'enchaîne....


- Little Dolls :
Les lumières s'éteignent et un projecteur illumine Oli qui joue les premières notes, avant que le groupe n'enchaîne. Toujours aussi populaire en live cette chanson, qui donne la pêche et donne l'envie de bouger. J'avais l'impression de revivre l'ambiance du Météor Tour.
Et puis ce passage qu'on adore « ...alors, à demain encore. Ca va ! - Est-ce que ça va Bruxelles ? Ouaaaiiiiiis (le public) - Ca va Bruxelles ? - Ouaaaaaaiiiiiiis (le public) »
Et le passage où le public reprend la fin des paroles....


- Miss Paramount : toujours aussi populaire, un Nicola Sirkis déchaîné, tous les bras levés.... Formidables quoi (et ma mère qui participe aussi, même si elle ne connaît pas tout, mais le fait qu'elle joue le jeu tout en s'amusant faisait plaisir à voir).
Après Miss Paramount :
Ce fut Belfast, je m'en souviens car j'ai reconnu l'introduction en anglais et j'ai beaucoup aimé.


(A partir de ce moment et jusqu'au premier rappel, j'avoue que ma mémoire me joue quelques tours sur les morceaux qui ont été joué et l'ordre exact).


- Jai demandé à la Lune
Elle a été joué différemmment par rapport à Nancy : au début, ils ont joué les notes avant de passer tout de suite à « je n'ai pas grand chose à te dire... », et puis après ils l'ont interprété normalement et en entier, avec les bras levés qui applaudissent en rythme comme à chaque fois, et le public qui chante lorsque Nicola Sirkis s'arrête comme à chaque fois.


- Tes Yeux Noirs
Rien à dire sur cette chanson, qui fait toujours plaisir (je sais je me répète).
Petite chose qui m'afait rire et sourire, c'est le passage où tout le monde chante « ne pars plus sans moi, et cette nuit, par ici  » : alors que tout le monde chante ce refrain, Nicola Sirkis remplace « ne pars plus sans moi, et cette nuit à Bruxelles ». Je trouvais ça mignon. ^^


Collège Boy :
Moment fort du concert, car avant d'interprété le morceau, Nicola Sirkis. a dit ces paroles qui m'ont vraiment interpelé :
« Vous avez quelque chose ici en Belgique qui est le mariage pour tous. En france, nous avons de nombreuses personnes qui nous font honte. Et je sais que vous êtes un pays très tolérant. Merci beaucoup pour votre tolérance ».
Autant dire que le public a apprécié et qu'il l'a acclamé.
Et puis ils ont interprété le morceau.

A un moment, mais je ne sais plus quand il a dit : « J'étais là dans cette salle, il y a très longtemps. Quand j'étais petit, j'étais là. Ca fait bizarre mais ça nous fait très plaisir d'être là ». Merci beaucoup de votre accueil.


- 3ème sexe :
Quoi de plus normal que jouer ce morceau après College Boy, mais là aussi petit nouveauté il a dit autre chose qui m'a aussi surpris : « Pour Christine Boutin : à tous les à tous les garçons qui aiment les garçons, à toutes les filles qui aiment les filles, à toutes les filles qui aiment les garçons à tous les garçons qui aiment les filles, merci de votre tolérance! ».
J'ai peut être mal entendu lorsqu'il a évoqué Christine Boutin, mais j'ai été surprise.


- Alice et June
Difficile de ne pas reconnaître les notes. ^^
Toujours aussi entraînant avec ces « ouh ouh ouhouhhh ». Il me semble qu'à ce moment là, Nicola s'est dirigé vers le fonds de la scène, derrière Shoes, et qu'il est monté à quatre pattes O_O avant de se relever ! (mà mère m'a dit au lendemain du concert lorsque nous l'avions évoqué, qu'il devait tatonner comme on ne devait rien voir lorsque les lumières étaient éteintes, mais cétait son jugement à elle et non pas le mien).


- Wuppertal : silence presque religieux de la part du public (j'ai l'impression que j'ai eu). C'est vraiment une chanson où on ne bouge pas beaucoup mais qui est aussi calme. Et elle a eu beaucoup de succès.

Le medley "Club Black City", qui s'est déroulé comme ça

Nicola Sirkis a débuté par un premier "yeah-yeah-yeah yeah yeah yeah-yeah-yeah" qui a été repris par le public, puis "Canary Bay" : c'est impressionnant depuis les gradins de voir tout le monde agité les bras en cadence.
Puis ce futr un second «"yeah-yeah-yeah yeah yeah yeah-yeah-yeah" , suivi par "Des Fleurs pour Salinger", dont il me semble qu'ril l'a presque chanté en entier.


Nous avons bien spur eu "Paradize", il manquait juste son mégaphone et cela aurait été une tuerie.


Nous avons eu droit à "Play Boy" !
Je m'attendais à ce qu'il fasse un doigt d'honneur, mais il ne l'a pas fait.


Nous avons eu droit à Kill Nico. Génial comme tout.


(A partir d'ici, je me souviens parfaitement des tubes et de l'ordre d'interprétation)


Premier rappel :
Marilyn :
Matu et Boris aux percussions de chaque côté de Shoes : tout simplement grandiose, et tellement beau à voir !
Les trois faisant les percussions avant que commencent les premières notes de Marilyn.
Autant dire que j'ai bien savouré !


Trois Nuits par Semaine :
Toujours aussi attendu ce morceau. Pendant les premiers coups de riffs, je vois Nicola Sirkis qui se dirige vers Boris et il s'est carrément agenouillé à ses pieds et qu'il se sont regardé les yeux dans les yeux car Boris s'est mis face a lui et qu'il s'est légèrement penché (enfin c'est l'impression que j'ai eu de là ou j'étais) .
Puis Nicola s'est relévé et a chanté les paroles.


Pendant le moment de « mou », Nic eola s'est dirigé vers la gauche de la scène vers Oli pour aller dans le public (il a du grimpé sur une estrade pour y accéder) et il est allé dans le fond de la salle où il a crié « le Cirque royal va résonner comme une cathédrale ».
Mais bien sûr que le Cirque Royal a résonné ! ^^


Dans le fond, il a fait reprendre le « yeahhhhhh ehhhhhh h ehhhhhh ehhh » deux ou trois fois, avant qu'il ne retourne sur scène, et qu'il le refasse à nouveau.


J'adore toujours autant ce passage. ^^


Sur scène, Nicola Sirkis a dit « Plus particulièrement dans cette ville : putain de ville, putain de pays, putain de public, putain de concert ». Bien sûr le public a apprécié, avant que Nicola Sirkis ne crie quelques secondes après « Putain de cirque ».



A la fin du morceau, au lieu d'aller vers Boris, il va vers Marc Eliard et j'ai cru voir qui lui tendait la main ou bien il jouait sur la basse de marc (mais je n'en suis plus très sûr là, du moins j'ai l'impression que j'ai eu, de là où j'étais).


Avant la fin du concert (trois ou quatre morceaux voir cinq avant peut être au niveau de « Trois nuits par semaine »), il nous a remercié mais j'ai senti au son de sa voix qu'il était ému et qu'il y avait des larmes dans sa voix.


Je ne sais plus là si nous avons eu droit à « Nous demain » ; j'ai un doute.


Deuxième rappel :
La fin arrive, on le sent.


La musique d'introduction commence, le public commence à faire les « oh ohohoh oh ohohoh », tout le monde attend CE morceau en particulier.
Explosion des jets d'étincelles à quatre reprises derrière la scène et enfin "L'Aventurier".


Le dernier morceau, enfin « Europane ou le dernier bal », :


Après ce morceau, le groupe a salué tout le monde, Matu nous a salué de notre côté, Shoes qui lève les doigts comme d'habitude, le groupe nous a salué quoi.


Et puis là moment inoubliable : il y a une femme qui depuis notre gradin (elle était la plus proche possible de la scène) balance carrément son soutien-gorge vers Boris. Et bien voilà que ce dernier le ramasse, fait mine de se le mettre sur sa poitrine (probablement pour vérifier la taille des seins de la propriétaires).
Ensuite il le met devant sa guitare, qu'il lève ensuite au dessus de sa tête, le soutien-gorge au dessus dont des bonnets pend au dessus de son crâne. Après cela, il descend sa guitare, il lève le pouce vers la personne qui le lui a balancé pour la remercier je pense. Ce qui m'a bien fait rire. XD



Troisième rappel :
Dernier rappel et surprise : Electrastar en acoustique et en solo !!!!!!
Eh oui, Nicola Sirkis a interprété Electrastar en solo et en version acoustique : il était bien seul sur scène et il a joué ce morceau (ma mère m'a dit plus tard qu'elle trouvait cette chanson poignante).


Ce fut un concert vraiment génial, avec une ambiance du tonnerre comme d'habitude.
Ma mère a beaucoup apprécié le concert, elle m'a dit qu'elle serait capable de revenir une fois les revoir. Même mon père serait intéressé pour aller au Stade de France, ou de venir à Bruxelles.

Pour finir, ma mère m'a dit qu'elle était encore dans le truc du concert ; qu'en gros, elle repensait au concert de la veille.
_________________
Par millions les poissons te diront avec les vagues, les sirènes Tallula Tallula

""Ce que pense l'Homme, Dieu guide !"

"Il ne faut pas jeter le fusil dans le blé !"
Les membres suivants remercient isabelle pour ce message :
Comateuze (07/04/13)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 13:49    Sujet du message: 4 avril 2013 / Bruxelles - Le Cirque Royal

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Indotalk Index du Forum -> Indotalk -> Les Concerts -> Black City Tour Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 

 
Sauter vers:  
www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web.
Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com