Indotalk Index du Forum

Indotalk
Le forum sur Indochine

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 Pour information 


Viens annoncer ta présence aux concerts, pour revoir les anciens et faire la rencontre de membres du forum: c'est par ici que ça se passe.
Hypersexualisation de l'enfance ou avancée avec son temps?

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Indotalk Index du Forum -> Vous et le reste du monde -> La Taverne
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Unita
Administratrice

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2007
Messages: 20 321
Localisation: Suisse
Sexe: Indogirl
Âge: 29

MessagePosté le: Mar 11 Fév 2014 - 13:18    Sujet du message: Hypersexualisation de l'enfance ou avancée avec son temps? Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Depuis quelques temps maintenant, je suis prise au dépourvu par des débats sur la société d'aujourd'hui. Entre ceux qui hurlent à la déviance et la pornographie et aux autres qui proclament qu'il est temps d'affronter la réalité et la modernité, qu'en est-il exactement?

L'éducation sexuelle à l'école est souvent critiquée, notamment. On pointe du doigt le fait que les enfants sont "pervertis" dès leur plus jeune âge, que l'on tente de leur inculquer des valeurs "déviantes" allant jusqu'à douter d'eux-mêmes (la théorie du genre a bien fait parler). On a même dit que ce genre de discours pouvait amener à des déviances (comprenez, homosexuelles, ou, devrais-je dire, pédophiles puisque, selon ces personnes, c'est un pléonasme).

Dernièrement encore, en Suisse, une chaîne de supermarchés a décidé de mettre en vente des vibromasseurs dans ses rayons. Certains s'insurgent: "Quoi, comment? Bande de déviants, vous n'avez qu'à aller dans vos sex shops pornographiques, nos enfants n'ont pas à voir ça!", d'autres trouvent que c'est la juste logique des choses, qu'on est en 2014 et qu'il faut évoluer, que les enfants ne seront pas plus effrayés par un sextoy que par des cadavres sanguinolents à la télévision, que c'est aux parents de veiller et d'expliquer, si besoin.

Je pense qu'il y a une part de vrai dans tout cela. Il me semble qu'il y a vraiment une hypersexualisation de l'enfance, dans le sens où le jeune public est la nouvelle proie marketing. Des strings Hello Kitty aux poupées en minishort, en passant par les concours de Minimiss très en vogue aux Etats-Unis et par les nouvelles lolitas des clips musicaux, jusqu'aux quizz sexe et beauté dans les magazines, les ados prépubères me paraissent très intéressantes aux yeux des commerçants et cela peut vraiment prendre des proportions immenses, les TCA en sont une preuve flagrante: comment convaincre une fillette de 10 ans que son corps sera laid en grandissant et qu'il faut le maintenir tel quel, ne jamais grandir, ne jamais grossir, en quelques années seulement? On fait des enfants de 8-14 ans des futurs dieux du sexe qui doivent savoir à quoi ils auront affaire, on fait d'eux des adultes en miniature et c'est de pire en pire chaque année. Il y a 10 ans, les filles de ma classe venaient en cours en talons, avec un maquillage outrancier, des pantalons hypermoulants et ficelles du string bien remontées sur les hanches. On peut dire ce qu'on veut mais je doute fort qu'une fille de cet âge-là comprenne qu'elle renvoie une certaine image. Non pas qu'elle "cherche", pitié non, mais plutôt qu'elle est une femme maintenant, avec des habitudes de femmes, des attitudes de femmes et des attentes de femme. Je n'ose imaginer aujourd'hui, malgré qu'une tenue correcte soit demandée. C'est un terme qui peut être compris de mille manières différentes et on lui fait dire ce que l'on veut.

Néanmoins, je ne trouve absolument pas choquant de voir un vibromasseur dans un supermarché. Pas plus que de voir des préservatifs ou des anneaux vibrants qui, eux, y sont déjà. Et puis, qui est assez idiot pour croire que son fils ne regarde pas des vidéos très suggestives avec ses potes, sur YouTube, quand ses parents sont absents? Par curiosité, j'ai fait le test un jour. Tout est accessible, absolument tout. Seuls les parents peuvent réduire le nombre de pages visibles.

Mais quelle est la bonne voie à suivre? Laisser son enfant apprivoiser ce monde-là à l'aide de l'école ou des magazines, appeler un chat un chat face à ses questions, accepter qu'au XXIe siècle, un pas en avant est forcé? Où est la limite?
_________________
"I was always an unusual girl.
I was born to be the other woman. Who belonged to no one, who belonged to everyone.
Who had nothing, who wanted everything, with a fire for every experience and an obsession for freedom that terrified me to the point that
I couldn't even talk about it, and pushed me to a nomadic point of madness that both dazzled and dizzied me.
Live fast. Die young. Be wild. And have fun."


[Lana Del Rey]
Revenir en haut
Maxime
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Avr 2009
Messages: 5 489
Localisation: Dijon
Sexe: Indoboy
Indosong: Marilyn
Âge: 25

MessagePosté le: Mar 11 Fév 2014 - 19:25    Sujet du message: Hypersexualisation de l'enfance ou avancée avec son temps? Répondre en citant

Je viens apporter des non-réponses aux questions posées  , n'ayant pas des connaissances suffisantes. Je voulais quand même donner mon avis sur quelques points.
Premièrement, "avancer avec son temps" est une formule qui m'interpelle (même si ce n'est pas tout à fait dit comme ça dans la question). Je me fais la réflexion que la seule façon excusable d'avancer avec son temps est de le faire de façon fortuite. Je crois qu'en réfléchissant de façon pertinente, on le fait de telle sorte qu'on ne cherche pas à avancer avec son temps, de même qu'on ne cherche pas à ne pas avancer avec son temps, et qu'il faut réfléchir par delà les mœurs d'hier, d'aujourd'hui et de demain. Si avancer avec son temps c'est agir tel le mouton qui se jette dans le précipice, autant ne pas avancer avec son temps (tout comme certains me semble-t-il, se jettent dans le précipice -formule métaphorique évidemment -  non pas en cherchant à vivre avec leur temps quant à eux, mais en cherchant à être en accord avec des traditions, c'est à dire en étant en accord avec les temps d'avant donc) . Je redoute l'évidence mais -> Si avancer avec son temps c'est aller vers plus d'épanouissement, tendre vers une vie meilleure  pour soi et accessoirement pour les autres, alors il faut vivre avec son temps. SI avancer avec son temps c'est affronter une succession de problème, alors il faut y renoncer, même si c'est peut-être une option moins confortable. Reste à savoir si être si être dans une société dans laquelle les tabous sur la sexualité sont peu à peu levés  correspond à aller vers une vie meilleure ou une vie moins bien.
Cela étant dit, toute la question me semble être de savoir si on banalise la sexualité par  un processus de déculpabilisation ou si le terme "hypersexualisation" est pleinement approprié (je reformulerais ainsi l'un des éléments de la question , faute peut-être, de savoir y répondre^^').


Unita a écrit:
L'éducation sexuelle à l'école est souvent critiquée, notamment.


A quelle âge la sexualité doit-elle être enseignée est une question potentiellement délicate. 
Personnellement, je considère que le sexe est une partie du corps comme une autre et qu'il n'y dès lors pas lieu de ne pas l'enseigner au même titre que les autres parties du corps . Je suis toutefois tout ouïe quant à la possibilité que l'enseignement de la sexualité à des enfants de tels ou tels âges pose problème. 
En tout cas, jusqu'à ce qu'on m'apporte la preuve que cela pose un problème, j'aurais plutôt tendance à considérer que ce tabou autour du sexe est un héritage civilisationnel (duquel il faudrait j'estime,  se débarrasser). Je ne parle même pas ici de vivre avec son temps, car on doit pouvoir penser qu'il y a eu un monde avant cette civilisation (baignant dans le judéo-christianisme), qu'elle n'est le point de de départ de tout mais qu'elle a eu un  début et qu'elle aura une fin. Et même si elle existe depuis très longtemps, ça ne la rend pas pertinente pour autant.


Unita a écrit:


Dernièrement encore, en Suisse, une chaîne de supermarchés a décidé de mettre en vente des vibromasseurs dans ses rayons. Certains s'insurgent: "Quoi, comment? Bande de déviants, vous n'avez qu'à aller dans vos sex shops pornographiques, nos enfants n'ont pas à voir ça!", d'autres trouvent que c'est la juste logique des choses, qu'on est en 2014 et qu'il faut évoluer, que les enfants ne seront pas plus effrayés par un sextoy que par des cadavres sanguinolents à la télévision, que c'est aux parents de veiller et d'expliquer, si besoin. 


Je pense qu'il y a une part de vrai dans tout cela. Il me semble qu'il y a vraiment une hypersexualisation de l'enfance, dans le sens où le jeune public est la nouvelle proie marketing. Des strings Hello Kitty aux poupées en minishort, en passant par les concours de Minimiss très en vogue aux Etats-Unis et par les nouvelles lolitas des clips musicaux, jusqu'aux quizz sexe et beauté dans les magazines, les ados prépubères me paraissent très intéressantes aux yeux des commerçants et cela peut vraiment prendre des proportions immenses, les TCA en sont une preuve flagrante: comment convaincre une fillette de 10 ans que son corps sera laid en grandissant et qu'il faut le maintenir tel quel, ne jamais grandir, ne jamais grossir, en quelques années seulement? On fait des enfants de 8-14 ans des futurs dieux du sexe qui doivent savoir à quoi ils auront affaire, on fait d'eux des adultes en miniature et c'est de pire en pire chaque année. Il y a 10 ans, les filles de ma classe venaient en cours en talons, avec un maquillage outrancier, des pantalons hypermoulants et ficelles du string bien remontées sur les hanches. On peut dire ce qu'on veut mais je doute fort qu'une fille de cet âge-là comprenne qu'elle renvoie une certaine image. Non pas qu'elle "cherche", pitié non, mais plutôt qu'elle est une femme maintenant, avec des habitudes de femmes, des attitudes de femmes et des attentes de femme. Je n'ose imaginer aujourd'hui, malgré qu'une tenue correcte soit demandée. C'est un terme qui peut être compris de mille manières différentes et on lui fait dire ce que l'on veut.

La sexualité s'est "détabouïsé" ces dernières décennies. Et dès lors qu'elle a été suffisamment détabouïsé, des commerçants, des marketeux , des publicitaires, et je ne sais qui d'autres, ont considérés qu'on pouvait vendre des objets en rapport avec le sexe et notamment avec le plaisir sexuel, sans avoir à le cacher (en en vendant dans les grandes surfaces.) Je pense que si un autre domaine avait été tabou et qu'il s'était peu à peu "détabouïsé" on aurait peut-être assisté au même phénomène. J'essaie de poser une réflexion, je ne sais pas si la comparaison est pertinente mais dans le doute, je vais l'écrire -> admettons que nous ayons été dans une civilisation dans laquelle les cheveux  soient un tabou(ce qui est assez idiot, je l'avoue) , et qu'ils  se "détabouïsent" peu à peu. Dès lors qu'ils auraient été suffisamment "détabouïsé", des commerçants, des marketeux auraient considérés qu'on pouvait vendre sans avoir à la cacher,  pleins  des shampoings, des shampoings pour tout les goûts en veux-tu en voila, et même ceux qu'on aurait jamais pensé à acheter si on nous les avait pas mit sous les yeux dans les rayons, et  qu'on pouvait ouvrir des salons de coiffure de partout. La question qui va suivre peut paraître idiote mais, est-ce que finalement, on  aurait pas parlé d'hyper-capilarisation? Et d'hyper-capilarisation de l'enfance quand des enfants se seraient laissés pousser les cheveux et auraient consommées des shampoings? 
Au fond, n'y a-t-il pas un accaparement par les commerciaux et marketeux de tout ce qui est "détabouïsé (et de tout ce qui n'a jamais été tabous également bien sûr) et ne peut-on pas dès lors parler, plutôt que d'hypersexualisation,  d'hyper-commercialisation généralisée?
N'y a-t-il pas finalement, plutôt qu'une hypersexualisation, cette action de la part des commerciaux et des marketeux(et publicitaires, et  etc), de créer du besoin, toujours plus de besoin, et notamment, de créer du besoin (de proposer toujours plus de produits) pour chaque partie du corps étant "détabouïsé" ou n'ayant jamais été tabous? Car force est de constater, qu'on retrouve tout un tas de produits en rayon, pour les parties du corps autres que le sexe, en passant des tonnes de shampoings différents, aux tonnes de gels pour cheveux, aux tonnes de rasoirs, aux tonnes de déodorants, aux tonnes de produits pour maigrir, aux tonnes  de pilules pour je ne sais quoi, aux tonnes de vêtements,  aux  tonnes de... 


Ce qui me semble pervers en clair, ce n'est pas de parler de sexe aux enfants, mais d'associer chaque partie du corps et chaque sphère de la vie,  à un produit de consommation répondant parfois à des besoins entièrement ou partiellement factices.


Mais peut-être que je me trompe hein! Et si vous n'êtes pas d'accord et bien ce sera un plaisir d'être en désaccord.  Razz
Je dirais également qu'il faut laisser apprivoiser ce monde de la sexualité aux enfants par le biais de l'école car sinon, ils le découvriront dans certains cas (où les parents délaisseraient la question), exclusivement par le biais de la société de consommation.


Voila que que j'avais à dire. J'espère que faute de trouver des réponses pertinentes , j'aurais au moins posé de bonnes questions.  ^^  

J'ai d'ailleurs une dernière question à formuler en guise de conclusion a toutes celles que j'ai posé avant: le tabou sur la sexualité est-il un simple phénomène culturel duquel il faut se débarrasser ou est-il légitime,  protège-t-il  les enfants d'une nocivité possible?


Voilaaaa, je peux être content de moi, en clair j'aurais bien pas répondu aux questions posées. 
_________________
La pratique est une bonne école pour la théorie, et la théorie est une bonne école pour la pratique.
Les membres suivants remercient Maxime pour ce message :
Unita (12/02/14)
Revenir en haut
Unita
Administratrice

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2007
Messages: 20 321
Localisation: Suisse
Sexe: Indogirl
Âge: 29

MessagePosté le: Mer 12 Fév 2014 - 09:48    Sujet du message: Hypersexualisation de l'enfance ou avancée avec son temps? Répondre en citant

Je te conseille de mettre le Mode éditeur en "Off" quand tu écris, histoire d'éviter les blocs de blanc au milieu de ton texte qui, en fait, sont des séries de codes cachés. Okay

Ca fait plaisir de te lire, j'attendais aussi ton opinion, en écrivant tout ça. Okay

Il est vrai que la sexualité est devenue de moins en moins un tabou et j'avais omis cet élément. Du coup, certes, on en parle davantage, on n'hésite pas à entrer dans les détails, même.

Parler de sexe à des enfants est toujours délicat mais je ne pense pas que ce soit nocif, si c'est fait de la "bonne manière". Tu me diras alors, certes mais qu'est-ce que c'est qu'une bonne manière? J'entends par là, répondre à leurs questions sans jugement, sans détails crus qu'ils n'ont pas besoins de connaître à leur âge. Je crois que ne pas en parler est pire qu'en parler trop tôt. Ca a des répercussions ensuite sur sa propre perception de soi et du sexe en général et ça peut aussi créer une curiosité malsaine de cet inconnu (en Egypte, par exemple, de nombreux viols ont été commis par des hommes de 30-40 ans, toujours vierges car jamais mariés, qui voulaient absolument "essayer").

Je me souviens que quand j'ai assisté aux premiers cours d'éducation sexuelle, ce n'était jamais cru et "déviant" comme certains le pensent aujourd'hui. On n'entrait pas dans les détails face à des enfants de 10 ans. En revanche, on leur présentait l'anatomie, on répondait à leurs questions parfois très crues (dans lesquelles on peut percevoir l'influence grandissante de la pornographie quand un enfant demande innocemment si la fille préfère "devant ou derrière" ou, quelques années plus tard, pourquoi elle n'a "pas aimé en recevoir sur le visage, puisqu'elles aiment toutes ça, dans les films"). Cette manière qu'ont les puritains à vouloir tout dissimuler m'exaspère. Comment peut-on naïvement penser qu'entendre parler d'homosexualité rend homosexuel ou que voir un vibromasseur dans un supermarché donne envie de s'adonner à cette pratique? Ca me fait juste penser à tous ces Russes qui criaient au scandale face au groupe t.A.T.u, en disant qu'il avait "rendu" leurs filles homosexuelles. C'est aussi à ça que je fais référence en disant "avancer avec son temps". On se croirait au Moyen-Âge en en entendant certains...
_________________
"I was always an unusual girl.
I was born to be the other woman. Who belonged to no one, who belonged to everyone.
Who had nothing, who wanted everything, with a fire for every experience and an obsession for freedom that terrified me to the point that
I couldn't even talk about it, and pushed me to a nomadic point of madness that both dazzled and dizzied me.
Live fast. Die young. Be wild. And have fun."


[Lana Del Rey]
Les membres suivants remercient Unita pour ce message :
Maxime (12/02/14)
Revenir en haut
Klooo
Nuits Intimes

Hors ligne

Inscrit le: 15 Aoû 2008
Messages: 5 096
Localisation: Lyon / Briançon.
Sexe: Indogirl
Âge: 26

MessagePosté le: Mer 12 Fév 2014 - 16:56    Sujet du message: Hypersexualisation de l'enfance ou avancée avec son temps? Répondre en citant

Unita a écrit:
Il me semble qu'il y a vraiment une hypersexualisation de l'enfance, dans le sens où le jeune public est la nouvelle proie marketing. Des strings Hello Kitty aux poupées en minishort, en passant par les concours de Minimiss très en vogue aux Etats-Unis et par les nouvelles lolitas des clips musicaux, jusqu'aux quizz sexe et beauté dans les magazines, les ados prépubères me paraissent très intéressantes aux yeux des commerçants

Oh oui, c'est la cible parfaite. Et incapable de s'en rendre compte, bien sûr. Mais le pire c'est que ce sont souvent les parents qui les poussent ! J'avais vu une émission sur ces concours de Minimiss. Encore, en France, il y a une certaine réglementation (c'est plutôt "princesse" que "sexy") mais ce n'est pas le cas aux États-Unis. L'apparence, la tenue, les produits accaparent les trois quarts de l'énergie des enfants (et peut-être surtout des filles) à un âge - 6 à 10 ans - où leur esprit devrait en théorie être beaucoup plus libre pour les apprentissages qu'avant ou qu'après cette période...

Citation:
Je crois que ne pas en parler est pire qu'en parler trop tôt. Ca a des répercussions ensuite sur sa propre perception de soi et du sexe en général

Je serais moins affirmative là-dessus. Aucun adulte ne m'a jamais le moins du monde parlé de sexe ou d'amour dans mon enfance ou adolescence, sauf une heure d'éducation sexuelle au collège (sans grand intérêt pour ma part) et je ne pense pourtant pas avoir ou avoir eu le moindre problème avec ça. Je ne suis pas contre le fait que des adultes en parlent aux ados. Par contre, j'aurais vraiment détesté que mes parents essaient de me parler de sexualité, j'aurais vécu ça comme une très grosse intrusion dans mon intimité ainsi qu'un manque de confiance. Mais je sais bien que certains en ont toutefois besoin car ils ne font pas la part des choses. Je pense que le problème vient en très grande partie de ce que les enfants voient à la télé (directement ou indirectement... raconté par les copains... etc). Pour moi, un enfant n'a clairement pas à regarder la télé tous les jours, ni tous les deux jours, encore moins sans ses parents et encore moins ce qu'il veut. Les enfants de 8 ans sont accros à Secret Story et compagnie, on leur donne donc le plus mauvais modèle possible des adultes : je ne vois pas comment ils pourraient se construire de manière équilibrée avec ça...

Je pense vraiment que si un enfant grandit dans un cadre où les adultes qu'il voit (réellement ou à la télé) sont droits et honnêtes, exemplaires* dans leur conduite, ils se construiront pour la majorité d'entre eux de manière équilibrée dans tous les domaines, y compris la sexualité, et ce qu'on leur parle ou non explicitement de sexe. Je ne parle pas de l'aspect physique qui est traité en biologie à l'école primaire et au collège mais des aspects psychologiques et culturels. Dans le cas contraire, il y aura des enfants qui parviendront à remanier tout ça par eux-mêmes durant l'adolescence ou après en faisant preuve d'esprit critique, et d'autres qui ne le pourront pas et ne trouveront pas d'équilibre.

* Quand je dis "exemplaire", je ne veux pas dire "qui ne met pas les pieds sur la table, ne dit pas de gros mots, ne fume pas" mais "qui est intègre, juste, responsable...".
_________________
"Apprendre à un enfant à ne pas marcher sur une chenille est aussi précieux pour l'enfant que pour la chenille." - Bradley Miller.
Les membres suivants remercient Klooo pour ce message :
Juliette (22/12/14)
Revenir en haut
Unita
Administratrice

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2007
Messages: 20 321
Localisation: Suisse
Sexe: Indogirl
Âge: 29

MessagePosté le: Lun 22 Déc 2014 - 15:06    Sujet du message: Hypersexualisation de l'enfance ou avancée avec son temps? Répondre en citant

Suis-je la seule à être choquée? Car la plupart des gens trouvent ça, je cite, "mignon", "ne voient pas où est le problème, elle s'amuse".

http://www.puretrend.com/article/lina-la-youtubeuse-de-5-ans-qui-fait-peur-…
_________________
"I was always an unusual girl.
I was born to be the other woman. Who belonged to no one, who belonged to everyone.
Who had nothing, who wanted everything, with a fire for every experience and an obsession for freedom that terrified me to the point that
I couldn't even talk about it, and pushed me to a nomadic point of madness that both dazzled and dizzied me.
Live fast. Die young. Be wild. And have fun."


[Lana Del Rey]
Les membres suivants remercient Unita pour ce message :
Juliette (22/12/14)
Revenir en haut
Fullmetal sonic
Le Péril Jaune

Hors ligne

Inscrit le: 24 Juin 2013
Messages: 524
Localisation: 89
Sexe: Indogirl
Indosong: Le Manoir
Âge: 19

MessagePosté le: Lun 22 Déc 2014 - 18:35    Sujet du message: Hypersexualisation de l'enfance ou avancée avec son temps? Répondre en citant

Unita a écrit:
Suis-je la seule à être choquée? Car la plupart des gens trouvent ça, je cite, "mignon", "ne voient pas où est le problème, elle s'amuse".

http://www.puretrend.com/article/lina-la-youtubeuse-de-5-ans-qui-fait-peur-…
Hello Unita ,non tu n'es pas la seule à être choquée ,moi aussi ça me choque comment à cet âge là est-t-il possible qu'elle maîtrise à merveille le maquillage? Soit elle est très mature ou soit c'est sa mère qui lui a apprit? Pour moi c'est encore trop jeune 5 ans pour se maquiller vers 9-10 ans ça va ...Je me souviens qu'on a eu un débat de ce type là avec toute la classe et mon prof de philo et il a dit la même chose que moi
_________________
"Look up here,I'm in heaven
I've got scars that can't be seen
I've got drama,can't be stolen
Everybody knows me now" Lazarus David Bowie
Black City tour 2 : 22/11/13 Dijon
Les membres suivants remercient Fullmetal sonic pour ce message :
Juliette (22/12/14)
Revenir en haut
Juliette
Le Péril Jaune

Hors ligne

Inscrit le: 07 Fév 2014
Messages: 566
Localisation: lubersac 19
Sexe: Indogirl
Indosong: memoria
Âge: 57

MessagePosté le: Lun 22 Déc 2014 - 19:28    Sujet du message: Hypersexualisation de l'enfance ou avancée avec son temps? Répondre en citant

Et dire que je n'avais le droit de me maquiller, en encore très leger, avant mes 18 ans!
Je suis horrifiée par ce que j'ai lu, les minis miss au States, c'est le summum.
Revenir en haut
Unita
Administratrice

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2007
Messages: 20 321
Localisation: Suisse
Sexe: Indogirl
Âge: 29

MessagePosté le: Lun 22 Déc 2014 - 20:36    Sujet du message: Hypersexualisation de l'enfance ou avancée avec son temps? Répondre en citant

Merci d'avoir répondu, les filles! Okay

Pour ma part, ce n'est pas le maquillage qui me choque. Parce qu'on a un tous et toutes essayé un jour d'imiter un adulte. Et du coup, pour les filles, ça passe aussi par voler le rouge à lèvres de sa mère ou de nager dans des chaussures à talons bien trop grandes. Cela fait partie de la construction normale et saine de l'identité que de se servir de l'autre comme objet d'imitation, de jouer un rôle.

Ce qui me dérange grandement dans la démarche (et me met très mal à l'aise aussi), c'est qu'on fasse intégrer à cette petite qu'il est normal d'être maquillée, qu'il est normal d'avoir une chaîne YouTube et plus de 700'000 vues à 5 ans...

Je ne sais pas vous mais, moi, j'ai toujours été mal à l'aise par les clichés d'enfants sur Internet. Je me dis qu'avec tous les malades qui courent et avec ce voyeurisme à tout va, il ne doit pas être si compliqué de la retrouver et de lui faire du mal... comment un parent peut avoir la maîtrise de l'image de son enfant de 5 ans quand une vidéo dépasse les frontières et a plusieurs milliers de vues?

J'ai des amies qui publient sans arrêt des photos de leurs gosses sur les réseaux sociaux. Je peux comprendre l'envie de partager son bonheur et sa joie mais difficilement le fait que l'on s'octroie le droit de disposer de l'image de son enfant comme bon nous semble. Il s'agit de son corps, de son visage, de sa voix, c'est à lui de choisir. Et il ne s'agit plus de capturer son petit minois à l'aide d'un appareil photo pour garder des souvenirs et les regarder des années plus tard. Là, on perd toute maîtrise de l'image, à mon humble avis.

Je ne blâme absolument pas la fillette qui n'a sans doute pas le recul nécessaire pour se rendre compte de tout cela. Mais les parents... sincèrement, je ne les comprends pas, c'est à eux de fixer des règles et d'expliquer à l'enfant la portée de la chose. Comme ceux qui envoient leurs fillettes aux concours de beauté. C'est leur inculquer des normes malsaines dès le plus jeune âge pour moi, les conditionner dès l'enfance en leur disant que l'apparence est primordiale, que sans elle, on n'a pas "réussi". Ces strass, cette course à la célébrité, ce pognon, ça me file la nausée.

Sad
_________________
"I was always an unusual girl.
I was born to be the other woman. Who belonged to no one, who belonged to everyone.
Who had nothing, who wanted everything, with a fire for every experience and an obsession for freedom that terrified me to the point that
I couldn't even talk about it, and pushed me to a nomadic point of madness that both dazzled and dizzied me.
Live fast. Die young. Be wild. And have fun."


[Lana Del Rey]
Les membres suivants remercient Unita pour ce message :
Maxime (22/12/14), Fullmetal sonic (23/12/14), Queen Paramount (23/12/14), Juliette (23/12/14)
Revenir en haut
Fullmetal sonic
Le Péril Jaune

Hors ligne

Inscrit le: 24 Juin 2013
Messages: 524
Localisation: 89
Sexe: Indogirl
Indosong: Le Manoir
Âge: 19

MessagePosté le: Mar 23 Déc 2014 - 19:05    Sujet du message: Hypersexualisation de l'enfance ou avancée avec son temps? Répondre en citant

Hello Unita! oui en fait ce que je voulais dire c'est ce que tu viens de dire au début mais je ne savais pas comment le tourner pour le dire,je suis tout à fait d'accord avec toi pour le deuxième paragraphe et le troisième paragraphe.

Ce que me dérange le plus c'est que certains parents poussent leurs enfants dans une voie contre leur gré(on ne sais pas si c'est vraiment les enfants ou les parents qui veulent y participer à ce genre de chose) et que si l'enfant perd c'est forcément mal ,lui aussi ça le met mal à l'aise ,on lui inculque des choses qui ne devrait pas à un certain âge ,c'est triste...  Sad Ma mère dit que c'est souvent(pour les concours mini-miss) les mères qui veulent que leurs filles participent car elles-mêmes on pas pu le faire .Je trouve aussi que c'est "cruel" ce genre de choses car si l'enfant perd ,il peut y avoir des problèmes de confiance,de sous -estimation de soi et le contraire devenir égocentrique ,prendre la grosse tête ,on leur veut du rêve mais il y a une désillusion pour certains quand ils tombent de haut ou ne s'aperçoivent que trop tard de leurs bêtises.Moi je dis que ce genre de méthodes ,choses c'est donner de l'espoir pour rien ou un faux semblant d'espoir ,bon après il y en a qui arrivent à s'en sortir quand même mais aux prix de quoi ? Sacrifice de la vie professionnelle et familiale? Ou encore passer à côté de sa vraie nature profonde et de ses réelles capacités dans certains domaines? C'est triste mais il y a une question en revanche que je me pose: Est-ce les jeunes de la nouvelle génération sont-ils plus précoces ,plus mature que nous à leur âge? Ont-ils réellement du recul par rapport à certaines choses qui pourraient porter atteinte à leur morale? (Et moral)?
_________________
"Look up here,I'm in heaven
I've got scars that can't be seen
I've got drama,can't be stolen
Everybody knows me now" Lazarus David Bowie
Black City tour 2 : 22/11/13 Dijon
Les membres suivants remercient Fullmetal sonic pour ce message :
Juliette (23/12/14), Unita (23/12/14)
Revenir en haut
Juliette
Le Péril Jaune

Hors ligne

Inscrit le: 07 Fév 2014
Messages: 566
Localisation: lubersac 19
Sexe: Indogirl
Indosong: memoria
Âge: 57

MessagePosté le: Mar 23 Déc 2014 - 19:08    Sujet du message: Hypersexualisation de l'enfance ou avancée avec son temps? Répondre en citant

Je suis mère de 2 grands enfants dont 1 fille et je suis OK avec la dernière partie du post d'Unita.
Les membres suivants remercient Juliette pour ce message :
Unita (23/12/14)
Revenir en haut
Unita
Administratrice

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2007
Messages: 20 321
Localisation: Suisse
Sexe: Indogirl
Âge: 29

MessagePosté le: Mar 23 Déc 2014 - 21:01    Sujet du message: Hypersexualisation de l'enfance ou avancée avec son temps? Répondre en citant

Fullmetal sonic a écrit:
Ce que me dérange le plus c'est que certains parents poussent leurs enfants dans une voie contre leur gré(on ne sais pas si c'est vraiment les enfants ou les parents qui veulent y participer à ce genre de chose) et que si l'enfant perd c'est forcément mal ,lui aussi ça le met mal à l'aise ,on lui inculque des choses qui ne devrait pas à un certain âge ,c'est triste...  Sad Ma mère dit que c'est souvent(pour les concours mini-miss) les mères qui veulent que leurs filles participent car elles-mêmes on pas pu le faire .

Je ne pense pas que c'est toujours le cas. A mon avis, les médias jouent un grand rôle en montrant aux petites filles "comme c'est cool de défiler". Néanmoins, je crains que ce soit quand même le cas d'une partie de ces jeunes participantes. Après, on peut dire ça d'un peu toutes les activités et les rêves que les parents vivraient par procuration à travers leurs enfants. Mais je suis d'accord avec toi.

Juliette, ça m'intéresserait d'avoir ton point de vue de maman sur les nouvelles technologies et l'usage qu'en font les jeunes... tu pourrais développer?
_________________
"I was always an unusual girl.
I was born to be the other woman. Who belonged to no one, who belonged to everyone.
Who had nothing, who wanted everything, with a fire for every experience and an obsession for freedom that terrified me to the point that
I couldn't even talk about it, and pushed me to a nomadic point of madness that both dazzled and dizzied me.
Live fast. Die young. Be wild. And have fun."


[Lana Del Rey]
Revenir en haut
Juliette
Le Péril Jaune

Hors ligne

Inscrit le: 07 Fév 2014
Messages: 566
Localisation: lubersac 19
Sexe: Indogirl
Indosong: memoria
Âge: 57

MessagePosté le: Mer 24 Déc 2014 - 20:10    Sujet du message: Hypersexualisation de l'enfance ou avancée avec son temps? Répondre en citant

Hello Unita: est ce que pourrais me poser des questions précises SVP? car mes grands enfants 30 et 24 ans et mon gendre ne vivent pas avec moi et même pour ma part, point de vue technologie je suis un PEU  Wink  perdue.
Je donnerais mon avis d'"ancienne" : pas de problèmes.


JOYEUX NOEL a tous les INDOFANS.
Revenir en haut
Unita
Administratrice

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2007
Messages: 20 321
Localisation: Suisse
Sexe: Indogirl
Âge: 29

MessagePosté le: Jeu 25 Déc 2014 - 15:14    Sujet du message: Hypersexualisation de l'enfance ou avancée avec son temps? Répondre en citant

C'était volontairement vague pour ne pas trop t'influencer. Wink Je me demandais quelle serait ta réaction par exemple si l'un de tes enfants, petit, avait fait cette vidéo.
_________________
"I was always an unusual girl.
I was born to be the other woman. Who belonged to no one, who belonged to everyone.
Who had nothing, who wanted everything, with a fire for every experience and an obsession for freedom that terrified me to the point that
I couldn't even talk about it, and pushed me to a nomadic point of madness that both dazzled and dizzied me.
Live fast. Die young. Be wild. And have fun."


[Lana Del Rey]
Revenir en haut
Juliette
Le Péril Jaune

Hors ligne

Inscrit le: 07 Fév 2014
Messages: 566
Localisation: lubersac 19
Sexe: Indogirl
Indosong: memoria
Âge: 57

MessagePosté le: Jeu 25 Déc 2014 - 18:22    Sujet du message: Hypersexualisation de l'enfance ou avancée avec son temps? Répondre en citant

Unita a écrit:
C'était volontairement vague pour ne pas trop t'influencer. Wink Je me demandais quelle serait ta réaction par exemple si l'un de tes enfants, petit, avait fait cette vidéo.


1ère: en tant que maman et à 5 ans j'aurais interdit que ma fillette( c'est ce qu'elle est pour moi) touche à l'ordinateur: c'est aux parents d'éduquer les enfants: c'est ce que j'ai appris de ma mère/
Par exemple un jour de Noël, mettre un peu de rouge à lèvre de maman: BON mais pas les autres jours!! 
En plus, elle abîme sa peau et comme tu dis donner de l'importance à l'apparence: je te donne mon avis et si tu a d'autres questions OK  Wink .
Revenir en haut
Juliette
Le Péril Jaune

Hors ligne

Inscrit le: 07 Fév 2014
Messages: 566
Localisation: lubersac 19
Sexe: Indogirl
Indosong: memoria
Âge: 57

MessagePosté le: Dim 28 Déc 2014 - 17:10    Sujet du message: Hypersexualisation de l'enfance ou avancée avec son temps? Répondre en citant

Hello Unita, le hasard m'as fait tomber sur un reportage sur Cherie 25( tu peux aller voir, mais tu ne peux pas le revoir en replay DOMMAGE) sur l'Hypersexualisation des petites filles et j'ai fait des yeux 00 devant ces "horreurs"( je me mâche pas mes mots).
Tu pourras aller voir sur " CHANTAL JOUANEAU rapport sur l'hypersexualisation des petites filles, tu pourras lires son rapport ALLARMAND"( je l'ai vu)
Et j'en ai vu des abérations en pagaille: les parent qui trouvent cela " marrant/rigolot  /des jEUX  Shocked .....
Des fillettes qui montrent leurs maquillages pleins les paquets/string TRANSPARENT en taille 32/ soutient gorge ( qui soutiennent RIEN.....) ) partir de 8 ans/rembourrés/chaussures a talons/SPA/manucure et même une maman qui a un institut épile sa fille qui a 12 ans  ( elle a commencée à 9/10 ans.....)  MAIS elles n'aiment pas l'école, mais bien sûr, elles pensent qu'a l' APPARENCE et cela ne les feras pas vivre...
Tu pourras aussi voir sur http://www.videomiss.com minis miss  ( tu rajoutes minis miss)


J'ai mis pleins de smilies, vu le teneur du DRAME!?
Revenir en haut
Unita
Administratrice

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2007
Messages: 20 321
Localisation: Suisse
Sexe: Indogirl
Âge: 29

MessagePosté le: Dim 28 Déc 2014 - 17:27    Sujet du message: Hypersexualisation de l'enfance ou avancée avec son temps? Répondre en citant

"Ainsi notre Comité reprend le concept initial « MINI-MISS/MINI-STAR » concours de talents pour filles âgées de 5 à 10 ans et ajoute celui de « STAR EN HERBE » pour les 11 à 15 ans." Shocked

Euh... wow.

Par curiosité, quel est le nom et la date de ce reportage? (Peut-être que je peux essayer de le retrouver ailleurs)
_________________
"I was always an unusual girl.
I was born to be the other woman. Who belonged to no one, who belonged to everyone.
Who had nothing, who wanted everything, with a fire for every experience and an obsession for freedom that terrified me to the point that
I couldn't even talk about it, and pushed me to a nomadic point of madness that both dazzled and dizzied me.
Live fast. Die young. Be wild. And have fun."


[Lana Del Rey]
Revenir en haut
Juliette
Le Péril Jaune

Hors ligne

Inscrit le: 07 Fév 2014
Messages: 566
Localisation: lubersac 19
Sexe: Indogirl
Indosong: memoria
Âge: 57

MessagePosté le: Dim 28 Déc 2014 - 17:37    Sujet du message: Hypersexualisation de l'enfance ou avancée avec son temps? Répondre en citant

Tu tapes: cherie 25 sans tabou l'hypersexualisation des petites filles et je viens de voir le début= cela vaut le coup d'oeil sur ce que j'ai écrit.....
Revenir en haut
Unita
Administratrice

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2007
Messages: 20 321
Localisation: Suisse
Sexe: Indogirl
Âge: 29

MessagePosté le: Dim 28 Déc 2014 - 19:46    Sujet du message: Hypersexualisation de l'enfance ou avancée avec son temps? Répondre en citant

C'est ça?


_________________
"I was always an unusual girl.
I was born to be the other woman. Who belonged to no one, who belonged to everyone.
Who had nothing, who wanted everything, with a fire for every experience and an obsession for freedom that terrified me to the point that
I couldn't even talk about it, and pushed me to a nomadic point of madness that both dazzled and dizzied me.
Live fast. Die young. Be wild. And have fun."


[Lana Del Rey]
Revenir en haut
Juliette
Le Péril Jaune

Hors ligne

Inscrit le: 07 Fév 2014
Messages: 566
Localisation: lubersac 19
Sexe: Indogirl
Indosong: memoria
Âge: 57

MessagePosté le: Lun 29 Déc 2014 - 17:03    Sujet du message: Hypersexualisation de l'enfance ou avancée avec son temps? Répondre en citant

OUI: alors qu'en penses tu? EFFARANT.
Revenir en haut
Unita
Administratrice

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2007
Messages: 20 321
Localisation: Suisse
Sexe: Indogirl
Âge: 29

MessagePosté le: Lun 29 Déc 2014 - 17:11    Sujet du message: Hypersexualisation de l'enfance ou avancée avec son temps? Répondre en citant

Je l'ai regardée hier et j'avais assez envie de hurler...
_________________
"I was always an unusual girl.
I was born to be the other woman. Who belonged to no one, who belonged to everyone.
Who had nothing, who wanted everything, with a fire for every experience and an obsession for freedom that terrified me to the point that
I couldn't even talk about it, and pushed me to a nomadic point of madness that both dazzled and dizzied me.
Live fast. Die young. Be wild. And have fun."


[Lana Del Rey]
Revenir en haut
Juliette
Le Péril Jaune

Hors ligne

Inscrit le: 07 Fév 2014
Messages: 566
Localisation: lubersac 19
Sexe: Indogirl
Indosong: memoria
Âge: 57

MessagePosté le: Lun 29 Déc 2014 - 17:43    Sujet du message: Hypersexualisation de l'enfance ou avancée avec son temps? Répondre en citant

ah OUI Unita, y a de quoi HURLER devant ce déballage et que vont devenir ces "petites" dans la vie? elle n'est pas ROSE!
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:49    Sujet du message: Hypersexualisation de l'enfance ou avancée avec son temps?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Indotalk Index du Forum -> Vous et le reste du monde -> La Taverne Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 

 
Sauter vers:  
www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web.
Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com