Indotalk Index du Forum

Indotalk
Le forum sur Indochine

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 Pour information 


Viens annoncer ta présence aux concerts, pour revoir les anciens et faire la rencontre de membres du forum: c'est par ici que ça se passe.
Le féminisme

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Indotalk Index du Forum -> Vous et le reste du monde -> La Taverne
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Unita
Administratrice

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2007
Messages: 20 241
Localisation: Suisse
Sexe: Indogirl
Âge: 28

MessagePosté le: Ven 25 Avr 2014 - 21:12    Sujet du message: Le féminisme Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Aujourd'hui, être féministe provoque des ricanements. Soit on passe pour une lesbienne, soit pour une femme haineuse contre la gent masculine, soit encore on entend le sempiternel "Mais enfin, c'est bon, y'a plus rien à revendiquer aujourd'hui, vous êtes ridicules."

Aujourd'hui encore, le féminisme est réduit au courant du féminisme radical (j'en parlerai prochainement, lorsque j'aurai un peu plus de temps devant moi car j'ai suivi un cours sur l'histoire du féminisme et je pense qu'il pourrait nous servir à tous pour en distinguer les nuances, redites-moi si vous êtes intéressés) et aux Femen, que pas grand-monde ne prend au sérieux, avec leurs couronnes de fleurs et leurs seins nus.

Pourtant, les faits sont toujours là. Il faut se justifier en permanence sur son corps et son habillement, nos droits soi-disant gagnés ne le sont jamais vraiment puisque tout est remis en question (pas plus tard qu'il y a quelques mois, l'avortement remboursé par les assurances maladies a été requestionné, d'où je viens), il n'est pas possible de se sentir en sécurité dans la rue, le soir. Dans les journaux, les politiciens sont critiqués sur leurs idées, les politiciennes le sont sur leur dernier tailleur haut-de-gamme qui sortait un peu de l'ordinaire.

J'écris car je suis en colère. En colère de devoir supporter les remarques déplacées lorsque je porte une jupe ou d'entendre des "tu cherches?" parce que je me suis maquillée de manière un peu plus prononcée que d'habitude. En colère qu'une personne très importante pour moi soit traitée comme un morceau de viande sur son lieu de travail, pour la simple est bonne raison qu'elle est homosexuelle et qu'elle travaille dans un milieu masculin. Cela va de "T'inquiète, un jour je t'aurai" à des "Alors, c'est vrai ce qu'on dit sur vous au lit, vous êtes chaudes comme la braise?".

Non, le féminisme ne doit pas être relégué au placard et on en a besoin dans un monde où l'égalité n'est qu'un mot et où la justification doit être permanente.

En espérant que vous parlez un peu anglais, j'ai cette vidéo très intéressante à vous proposer. Cette jeune fille s'exprime sur sa condition de femme et sur la manière dont elle est perçue. Très instructif. Enjoy!



Et une autre que je trouve bien éclairante, aussi.
http://www.lematin.ch/societe/Sexisme-inverse-les-hommes-n-aiment-pas-trop/…
_________________
"Et si c’est un crayon, oui, contre la mitraille
Alors que le papier soit le champ de bataille
Que nos plumes à jamais gardent toujours leur livre
Qu’il est plus important d’être debout que de vivre

Ils peuvent assassiner nos corps mais pas nos âmes
Le souffle du néant n’éteindra pas la flamme
Tous les gamins du monde, charbon sur du papier
Dessineront toujours ton visage, ô Liberté!


[Saez]
Les membres suivants remercient Unita pour ce message :
Margay (28/07/15)
Revenir en haut
Maxime
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Avr 2009
Messages: 5 450
Localisation: Dijon
Sexe: Indoboy
Indosong: Marilyn
Âge: 25

MessagePosté le: Sam 26 Avr 2014 - 00:20    Sujet du message: Le féminisme Répondre en citant

Unita a écrit:
Aujourd'hui encore, le féminisme est réduit au courant du féminisme radical (j'en parlerai prochainement, lorsque j'aurai un peu plus de temps devant moi car j'ai suivi un cours sur l'histoire du féminisme et je pense qu'il pourrait nous servir à tous pour en distinguer les nuances, redites-moi si vous êtes intéressés) et aux Femen, que pas grand-monde ne prend au sérieux, avec leurs couronnes de fleurs et leurs seins nus.

Je suis intéressé. Wink
J'ai beaucoup à apprendre sur le féminisme donc ce serait avec plaisir. Okay


Unita a écrit:
Il faut se justifier en permanence sur son corps et son habillement, nos droits soi-disant gagnés ne le sont jamais vraiment puisque tout est remis en question (pas plus tard qu'il y a quelques mois, l'avortement remboursé par les assurances maladies a été requestionné, d'où je viens), il n'est pas possible de se sentir en sécurité dans la rue, le soir. Dans les journaux, les politiciens sont critiqués sur leurs idées, les politiciennes le sont sur leur dernier tailleur haut-de-gamme qui sortait un peu de l'ordinaire.

J'écris car je suis en colère. En colère de devoir supporter les remarques déplacées lorsque je porte une jupe ou d'entendre des "tu cherches?" parce que je me suis maquillée de manière un peu plus prononcée que d'habitude. En colère qu'une personne très importante pour moi soit traitée comme un morceau de viande sur son lieu de travail, pour la simple est bonne raison qu'elle est homosexuelle et qu'elle travaille dans un milieu masculin. Cela va de "T'inquiète, un jour je t'aurai" à des "Alors, c'est vrai ce qu'on dit sur vous au lit, vous êtes chaudes comme la braise?".


Tout cela est regrettable, et témoigne à mon avis d'un manque d'éducation de la part des personnes concernées.(Personnellement, je me dis qu'il faudrait impérativement inculquer davantage le respect de l'autre aux enfants. L'autre quel qu'il soit)
Que propose concrètement le féminisme, ou plutôt, les différents courants féministes(chacun à leur manière peut-être) face à ce genre de comportements? (et si possible, sans tomber dans des dérives autoritaires, comme c'est le cas, semblerait-il, en Suède: http://archives-lepost.huffingtonpost.fr/article/2010/12/09/2334388_assange…)

Il y a ce passage, qui est ahurissant:
"Un forum suédois rapporte cette information, jamais démentie par l’intéressée: lors d’un cours qu’elle donnait, un étudiant regardait ses propres notes plutôt que de la regarder elle. Elle déposa plainte contre lui pour «harcèlement sexuel» parce qu’il aurait voulu la rendre invisible en tant que femme en regardant ses notes plutôt qu’elle! Cet étudiant ayant appris le dépôt de cette plainte, il a voulu s’en expliquer. Elle a alors déposé une nouvelle plainte pour harcèlement, fondée cette fois sur le fait qu’il voulait minimiser ses sentiments en tant que femme."
Pour moi dans cette situation, on prête des intentions à l'individu concerné (il voudrait soit disant, rendre invisible la femme en tant que femme, et minimiser ses sentiments en tant que femme), et quand on commence à prêter des intentions à quelqu'un à partir de comportement qu'il a pu avoir ou de propos qu'il a pu tenir, on fait un pas vers le totalitarisme.

L'idée d'utiliser la justice, pour faire face au genre de remarques et comportements, que tu as mentionné, aussi vulgaires soient-ils, ne me semble pas très sympathique.
De manière générale, je n'aime pas trop l'idée que l'on puisse punir quelqu'un pour des propos qu'il a pu tenir, aussi offensants puissent-ils être.
Que l'on soit en présence de racistes, de misogynes, d'homophobes, de personnes vulgaires, odieuses, je pense qu'il faut préférer le dialogue à la punition.

Et quand le dialogue ne marche pas, une première option, pour les femmes, peut-être de faire comme dans la deuxième vidéo, de se montrer vulgaires envers les personnes vulgaires pour ainsi agir comme un miroir reflétant un comportement et peut-être ainsi, leur faire prendre conscience de leur grossièreté.

Sinon, j'estime qu'un féminisme non-autoritaire(n'adoptons donc pas l'idéal d'une femme castratrice Mr. Green , il ne faudrait pas que les femmes se mettent à devenir oppressantes envers les hommes comme les hommes peuvent l'être envers les femmes - sauf si c'est provisoire pour leur faire comprendre qu'ils peuvent se montrer oppressant, en espérant qu'en ayant un comportement similaire au leur - à certains d'entre eux, car il ne faut pas mettre tout les hommes dans le même panier- ils comprendront) peut-être l'un des instruments d'une émancipation des femmes sur le plan intellectuel notamment, tout comme il est souhaitable qu'il y ait une émancipation de chaque homme sur le plan intellectuel. Cela étant dit, le féminisme me semble possiblement utile en cela qu'il y a un plus gros travail à faire du côté des femmes que du coté des hommes pour qu'elles soient émancipées (même si cette idée selon laquelle il ne faut pas réduire la femme à un statut d'épouse et de mère, a déjà fait du chemin, il faut maintenant l'éradiquer complètement). Je pense aussi au fait qu'il subsiste, des stéréotypes (ex"les filles c'est pas fait pour les maths"), qui font que les filles sont moins encouragé que les garçons à faire certaines études, scientifiques notamment, et que de fait, elles peuvent se fermer des portes.
En clair, je pense qu'un des rôles du féminisme est d'éduquer les gens pour qu'ils considèrent les femmes comme des êtres dignes de respect(au même titre que les hommes, ni plus ni moins bien sur), pouvant s'épanouir et se réaliser pleinement. Je rêve d'une société d'esprits libres, composée d'hommes supérieurs et de femmes supérieures. Car si j'estime que certains hommes sont supérieurs à certaines femmes, l'inverse se rencontre également bien sur, certaines femmes sont supérieurs à certains hommes, et il faut garantir la plus parfaite égalité des chances possible entre les 2 sexes, pour qu'elles puissent le prouver pleinement! De manière générale, en maintenant des inégalités culturelles, on ne permet pas au potentiel de chacun de se réaliser pleinement.

Je conclurais là-dessus.
Je vais peut-être me renseigner un peu plus sur les différents courants féministes qui existent (j'ai survolé très rapidement différents courants pour me faire une idée de ce qui existait et j'ai aperçu: le "féminisme libéral égalitaire", le "féminisme de tradition marxiste", le "féminisme radical", et le "féminisme libertaire" dit aussi "anarcha-féminisme").

Sinon je m'amuserai peut-être à trouver des critiques du féminisme en général, s'il en existe, car ayant moi-même des sympathies pour un type de féminisme (que je ne parviens pas à définir mais que je considère tout de même comme non-autoritaire), je trouverais intéressant d'avoir des avis opposés au mien (et aux vôtres peut-être), parce que j'aime bien ça moi, mettre un cheveux dans ma soupe xD.
_________________
La pratique est une bonne école pour la théorie, et la théorie est une bonne école pour la pratique.
Les membres suivants remercient Maxime pour ce message :
Unita (26/04/14)
Revenir en haut
Unita
Administratrice

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2007
Messages: 20 241
Localisation: Suisse
Sexe: Indogirl
Âge: 28

MessagePosté le: Ven 13 Juin 2014 - 19:59    Sujet du message: Le féminisme Répondre en citant

http://filledalbum.wordpress.com/2014/06/11/technique-de-seduction-pour-ado…

Ca fait franchement peur, cette manière d'inculquer dès le plus jeune âge les stéréotypes fille/garçon.
_________________
"Et si c’est un crayon, oui, contre la mitraille
Alors que le papier soit le champ de bataille
Que nos plumes à jamais gardent toujours leur livre
Qu’il est plus important d’être debout que de vivre

Ils peuvent assassiner nos corps mais pas nos âmes
Le souffle du néant n’éteindra pas la flamme
Tous les gamins du monde, charbon sur du papier
Dessineront toujours ton visage, ô Liberté!


[Saez]
Revenir en haut
Unita
Administratrice

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2007
Messages: 20 241
Localisation: Suisse
Sexe: Indogirl
Âge: 28

MessagePosté le: Mer 27 Aoû 2014 - 17:01    Sujet du message: Le féminisme Répondre en citant

Beaucoup apprécié ceci http://atelieraoutaparis.blogspot.fr/2014/07/le-feminisme-mais-pour-quoi-fa… et cela http://diglee.com/stop-harcelement-de-rue/ .
_________________
"Et si c’est un crayon, oui, contre la mitraille
Alors que le papier soit le champ de bataille
Que nos plumes à jamais gardent toujours leur livre
Qu’il est plus important d’être debout que de vivre

Ils peuvent assassiner nos corps mais pas nos âmes
Le souffle du néant n’éteindra pas la flamme
Tous les gamins du monde, charbon sur du papier
Dessineront toujours ton visage, ô Liberté!


[Saez]
Revenir en haut
Klooo
Nuits Intimes

Hors ligne

Inscrit le: 15 Aoû 2008
Messages: 5 096
Localisation: Lyon / Briançon.
Sexe: Indogirl
Âge: 26

MessagePosté le: Jeu 25 Sep 2014 - 19:56    Sujet du message: Le féminisme Répondre en citant

Cet après-midi, un intervenant est venu faire faire une séance de vélo à mes élèves. Il n'a pas arrêté d'insister sur le fait que les filles devaient être interrogées en premier ou passer en premier et que ça s'appelait la galanterie. Il se rend pas compte mais c'est pas ça qu'on leur enseigne, nous. En plus il cherchait à ce que je confirme ses propos, ce que je n'ai pas fait même s'il a bien fallu que je sourie. Dire qu'on se tue à parler d'égalité...

Et j'aurais très bien pu poster ce message dans un topic intitulé "le masculinisme" (?) en pensant à ces pauvres garçons qui n'ont rien demandé et devraient apparemment être interrogés une fois que toutes les filles ont fini de parler.
_________________
"Apprendre à un enfant à ne pas marcher sur une chenille est aussi précieux pour l'enfant que pour la chenille." - Bradley Miller.
Revenir en haut
Unita
Administratrice

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2007
Messages: 20 241
Localisation: Suisse
Sexe: Indogirl
Âge: 28

MessagePosté le: Sam 27 Sep 2014 - 11:38    Sujet du message: Le féminisme Répondre en citant

Je connais beaucoup de filles anti-galanterie qui pensent que cela revient au fait de les considérer comme "en sucre", fragiles et de les infantiliser... mais je ne suis pas d'accord. Personnellement, je vois cela comme une marque de respect qui se perd petit à petit et je trouve cela dommage. Typiquement - et j'espère qu'il ne m'en voudra pas de le citer - je suis venue à Lyon un week-end et avais prévu de dormir sur le canapé d'Electrastar, cela me paraissait complètement normal, c'est moi qui m'incruste chez lui, donc voilà... mais il a catégoriquement refusé et après une longue négociation, j'ai finalement accepté de prendre sa chambre et de le laisser prendre le canapé. Je trouve ça très galant, très respectueux et ne me sens pas du tout considérée comme une petite fille fragile incapable de supporter une nuit sur un canapé.

Qu'est-ce qui te gêne dans cette approche?

Quant à moi, j'ai un lien à poster. J'ai été choquée par cet article. Les femmes sont sales, les femmes sont le péché, les femmes sont dangereuses. Quand est-ce que la religion nous considérera comme des êtres humains...?

http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20140926.OBS0460/des-juifs-ultra-ortho…
_________________
"Et si c’est un crayon, oui, contre la mitraille
Alors que le papier soit le champ de bataille
Que nos plumes à jamais gardent toujours leur livre
Qu’il est plus important d’être debout que de vivre

Ils peuvent assassiner nos corps mais pas nos âmes
Le souffle du néant n’éteindra pas la flamme
Tous les gamins du monde, charbon sur du papier
Dessineront toujours ton visage, ô Liberté!


[Saez]
Revenir en haut
Klooo
Nuits Intimes

Hors ligne

Inscrit le: 15 Aoû 2008
Messages: 5 096
Localisation: Lyon / Briançon.
Sexe: Indogirl
Âge: 26

MessagePosté le: Sam 27 Sep 2014 - 11:49    Sujet du message: Le féminisme Répondre en citant

Unita a écrit:
Personnellement, je vois cela comme une marque de respect


Je ne vois pas en quoi le respect devrait se manifester différemment d'un homme à une femme que d'une femme à un homme, d'une femme à une femme ou d'un homme à un homme. Je suis pour qu'on tienne la porte aux autres, mais pas en fonction de leur sexe. Et ça me dérange presque plus envers les hommes qu'envers les femmes : je ne vois pas ce qui justifierait qu'ils passent après elles.
Pour le cas précis que j'évoquais, on donne aux élèves des notions d'égalité entre les sexes et la galanterie, ce n'est pas l'égalité.
_________________
"Apprendre à un enfant à ne pas marcher sur une chenille est aussi précieux pour l'enfant que pour la chenille." - Bradley Miller.
Les membres suivants remercient Klooo pour ce message :
Margay (28/07/15)
Revenir en haut
le croc blanc de konoha
A&J Tour

Hors ligne

Inscrit le: 26 Nov 2008
Messages: 9 778
Âge: 24

MessagePosté le: Sam 27 Sep 2014 - 13:12    Sujet du message: Le féminisme Répondre en citant

Merci Klooo, tu es une des trop rares femmes à défendre ce que j'appelle le VRAI féminisme, celui qui se bat pour l'égalité des sexes, et non pour les femmes qui souhaitent "le beurre et l'argent du beurre." (et se faire la crémière, pour compléter le proverbe. )

Ca doit marcher dans les 2 sens. Je suis tout à fait d'accord pour que les femmes aient les mêmes droits et avantages que les hommes, c'est parfaitement normal, mais dans l'autre sens, les hommes doivent avoir les mêmes droits et avantages que les femmes.


Parce que quand j'entends aujourd'hui des femmes qui se battent pour le féminisme dire :
- Ouais, enfin des pères qui élèvent seul leur fille, je sais pas, c'est assez risqué quand même.... A un moment donné, le mâle reprendra le dessus sur le père...

Juste envie de foutre une grosse claque dans leur gueule d'abrutie !




Sinon, par rapport à ton lien Unita, c'est vraiment n'importe quoi !
Sans vouloir aller dans un sujet sensible pour les autres, je tiens quand même à dire que par rapport aux femmes la religion juive est sans doute la plus absurde, peut-être même plus que la religion musulmane.
_________________


Un problème, une question ? N'hésitez pas à consulter la FAQ ou à envoyer un MP.

Les membres suivants remercient le croc blanc de konoha pour ce message :
Klooo (27/09/14), Maxime (27/09/14)
Revenir en haut
Klooo
Nuits Intimes

Hors ligne

Inscrit le: 15 Aoû 2008
Messages: 5 096
Localisation: Lyon / Briançon.
Sexe: Indogirl
Âge: 26

MessagePosté le: Sam 27 Sep 2014 - 14:05    Sujet du message: Le féminisme Répondre en citant

Mister_Princesse a écrit:
Merci Klooo, tu es une des trop rares femmes à défendre ce que j'appelle le VRAI féminisme, celui qui se bat pour l'égalité des sexes, et non pour les femmes qui souhaitent "le beurre et l'argent du beurre." (et se faire la crémière, pour compléter le proverbe. )

Ca doit marcher dans les 2 sens. Je suis tout à fait d'accord pour que les femmes aient les mêmes droits et avantages que les hommes, c'est parfaitement normal, mais dans l'autre sens, les hommes doivent avoir les mêmes droits et avantages que les femmes.


Voilà, je suis on ne peut plus d'accord... Okay

Ce que je déteste, aussi, c'est cette manie qu'ont beaucoup de femmes de clamer à tout va qu'il est tellement difficile d'être une femme, que les hommes n'en foutent pas une, etc. On en fait quoi de ces hommes qui n'ont rien demandé, qui se démènent et qui se prennent ça dans la figure ?...
_________________
"Apprendre à un enfant à ne pas marcher sur une chenille est aussi précieux pour l'enfant que pour la chenille." - Bradley Miller.
Les membres suivants remercient Klooo pour ce message :
Maxime (27/09/14), le croc blanc de konoha (27/09/14)
Revenir en haut
Unita
Administratrice

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2007
Messages: 20 241
Localisation: Suisse
Sexe: Indogirl
Âge: 28

MessagePosté le: Sam 27 Sep 2014 - 16:57    Sujet du message: Le féminisme Répondre en citant

Je tiens la porte à tout le monde... et je ne m'engage pas en premier dans une pièce, je ne me considère pas comme prioritaire sur qui que ce soit et sûrement pas sur les hommes. Mais c'est quand même une marque de respect.

Les femmes subissent plus au quotidien, c'est un fait. Et cela ne choque absolument pas qu'il n'y ait pas une journée de l'homme par exemple. On commence tout juste à approcher de leurs droits. Je nous estime donc tout à fait légitimes dans nos démarches en tant que femmes.

Et je ne cautionne pas non plus les féministes (et les lesbiennes féministes car il y en a un paquet qui sont encore pire que les féministes tout court) qui sont anti-hommes. J'ai par exemple reçu un e-mail très sexiste d'un institut pour lequel je recrutais des participants pour une étude qui demandait aux femmes de "ne pas s'habiller court". Je l'ai trouvé sexiste envers moi mais aussi envers tous les hommes mis dans le même panier des violeurs potentiels.

Je suis absolument d'accord que tout le monde doit avoir les mêmes droits. Mais je ne pense vraiment pas que renier une tradition respectueuse comme la galanterie est une démarche qui va dans la bonne direction. Non, nous n'avons pas droit à plus de respect mais un respect peut se donner de plusieurs façons différentes, comme on peut respecter un chef d'entreprise ou le sage d'une tribu pour des raisons différentes. Cela ne met pour moi aucune hiérarchie dans le processus. Je ne suis pas d'accord que la galanterie ne soit pas une forme d'égalité, je ne vois pas du tout de hiérarchie là-dedans, juste du respect. Ce n'est pas parce que je me lève pour laisser une dame âgée s'asseoir à ma place dans le bus que je la considère comme hiérarchiquement supérieure à moi. C'est simplement du respect. Comme ce serait du respect de tenir la porte à une personne. (Je précise cela pour ne pas qu'on me sorte "oui mais pour l'exemple de la dame âgée, il y a une raison physique là-dedans").

Quant au lieu sur les juifs orthodoxes, je crois que toute religion sans exception est sexiste. Je ne pense pas qu'il y en ait des pires que d'autres. Il n'y a qu'à lire quelques pages de la Bible pour avoir envie de vomir (et désolée pour les potentiels chrétiens que je pourrais choquer ici). Je pense surtout que les autres religions nous choquent davantage car nous les connaissons moins. Et ce qui est méconnu engendre de la peur.
_________________
"Et si c’est un crayon, oui, contre la mitraille
Alors que le papier soit le champ de bataille
Que nos plumes à jamais gardent toujours leur livre
Qu’il est plus important d’être debout que de vivre

Ils peuvent assassiner nos corps mais pas nos âmes
Le souffle du néant n’éteindra pas la flamme
Tous les gamins du monde, charbon sur du papier
Dessineront toujours ton visage, ô Liberté!


[Saez]
Revenir en haut
le croc blanc de konoha
A&J Tour

Hors ligne

Inscrit le: 26 Nov 2008
Messages: 9 778
Âge: 24

MessagePosté le: Sam 27 Sep 2014 - 21:57    Sujet du message: Le féminisme Répondre en citant

Dans le cas qu'a cité Klooo, il est totalement injuste que ce soit les filles qui soient prioritaires.
C'aurait été l'inverse, ça passerait pour un scandale...

Ce qui aurait été tout aussi injuste, bien sûr.



Oui, toutes les religions sont sexistes, c'est clair.
Après, j'ai l'impression (peut-être un peu floue sans doute certes) que les juifs l'appliquent plus assidûment, et que donc ça les rend pire sur ce point.






@ Klooo : Oui, tout à fait. Alors bien sûr je ne nie pas que dans la vie actuelle, c'est difficile d'être une femme par rapport à certaines choses et aux hommes, mais il est évident qu'être un homme est loin d'être une sinécure et a aussi son lot de "problèmes", quoiqu'en pensent ces ultra-féministes, ou plutôt ces ultra-connasses.
_________________


Un problème, une question ? N'hésitez pas à consulter la FAQ ou à envoyer un MP.

Revenir en haut
Maxime
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Avr 2009
Messages: 5 450
Localisation: Dijon
Sexe: Indoboy
Indosong: Marilyn
Âge: 25

MessagePosté le: Dim 28 Sep 2014 - 01:13    Sujet du message: Le féminisme Répondre en citant

Bon, déjà, je commence par dire qu'à mon avis, la galanterie, tel qu'évoqué par l'intervenant dont parle Klooo en tout cas, n'a pas sa place dans une classe.
Je pense qu'il peut y avoir des critères plus pertinents que le sexe des élèves, pour savoir lequel on va interroger en premier (tel ou tel qui ne prend pas souvent la parole par exemple, et qu'il peut être positif de solliciter).

Je suis pour le respect mutuel.

Dans ma vie de tous les jours, je suis susceptible d'être respectueux envers tout le monde à la base (tenir la porte par exemple, ou alors, quand un automobiliste s'arrête pour que je traverse, je me dépêche de passer pour ne pas abuser de sa patience), je ne fais pas de distinction homme/femme. Je fais plutôt une distinction entre les gens que j'estime dignes de respect, et ceux qui ne me semblent pas dignes de respect. Ceux qui pour moi ne sont pas dignes de respect, sont ceux qui eux-mêmes, sont irrespectueux.

Dans un premier temps, j'ai envie d'être sympa(j'aime bien essayer de comprendre l'autre, d'éviter le conflit et de fraterniser) et si la personne en face ne l'est pas ou qu'à moitié, je fais un pas vers elle, mais si elle en profite pour me marcher sur les pieds, alors la guerre est déclarée, que ça soit un homme ou une femme.

Mon critère pour respecter ou pas, c'est vraiment ça, voir si l'autre est respectueux en retour ou pas. C'est également valable avec les personnes âgées. L'autre jour dans le bus, je suis tombé sur une vieille connasse désagréable qui se croyait tout permis. C'est pas vraiment le genre de personne que j'ai envie de respecter. A vrai dire j'avais plutôt envie de lui dire que c'était une veille harpie qui n'a rien d'autre à foutre de ses journées que d'emmerder les gens, et que dans 20 ans maximum, j'irais danser au dessus de son cadavre. Mr. Green

Klooo a écrit:

Ce que je déteste, aussi, c'est cette manie qu'ont beaucoup de femmes de clamer à tout va qu'il est tellement difficile d'être une femme, que les hommes n'en foutent pas une, etc. On en fait quoi de ces hommes qui n'ont rien demandé, qui se démènent et qui se prennent ça dans la figure ?...


C'est vraiment une généralisation absurde. Comme si les femmes qui vivent en france étaient plus à plaindre que les hommes qui vivent en Ethiopie. Laughing On ne peut pas mettre toutes les femmes dans le même panier et tous les hommes dans le même panier. Il y a certaines femmes qui sont moins à plaindre que certains hommes, c'est indéniable.

J'ai pris un exemple assez extrême (les conditions de vie sont très différentes, de la france à l'Ethiopie, mais je pense que même au sein d'un même territoire, on retrouve ça.


Unita a écrit:
Mais je ne pense vraiment pas que renier une tradition respectueuse comme la galanterie est une démarche qui va dans la bonne direction.

Mais du coup, pourquoi mentionner la galanterie? Pourquoi évoquer cette forme particulière de respect qui consiste à "être courtois auprès des femmes"? Pour moi, un homme hétérosexuel qui serait juste galant(que respectueux envers les femmes donc), ce serait quelqu'un qui élabore une stratégie de séduction dans la perspective d'une relation sentimentale/amoureuse/sexuelle/...

Je pense donc que la galanterie n'est pas désintéressé, et en fait, je pense que le respect n'est pas désintéressé non plus d'ailleurs.
Je ne crois pas à l'altruisme, et même quand j'aide les gens, c'est dans mon intérêt de gros égoïste.
Si je tiens la porte à quelqu'un, c'est parce que, il m'est agréable d'être reconnu et apprécié par cette personne. Pour moi, ce genre de geste est un briseur d'indifférence, je montre à la personne que j'ai reconnu son existence, et en échange, la personne me montre qu'elle a reconnu la mienne en me disant "merci" la plupart du temps. Si j'agissais de la sorte sans que la personne en face me fasse savoir que j'existe à ses yeux, je pense que j'arrêterais de le faire.

Pour digresser un peu, je dirais que, certaines personnes s'en fichent au moins relativement, de voir leur existence reconnu par d'autres, et que de fait ils ne respectent pas, puisqu'ils n'ont pas intérêt à le faire. Du coup je pense qu'il ne faut pas être respectueux avec ces personnes là. Comme ça, il n'y a pas de relation d'exploiteur/exploité pourrait-on dire. Et, soit la personne n'a besoin de personne, soit elle a besoin de nous, et alors, il faudra lui faire comprendre que pour que l'on garantisse son intérêt, il faudra aussi qu'elle garantisse le notre.


Je ne sais pas si toutes les religions sont sexistes (en premier lieu parce que je ne connais pas toutes les religions). Ce qui est sûr en tout cas, c'est que dans les textes des trois monothéismes, les hommes sont supérieurs aux femmes, et je pense que pour ces 3 là en tout cas, il y a bel et bien du sexisme.

Sinon pour finir sur le sexisme, j'étais tombé sur une phrase marrante sur facebook:
Après "je ne suis pas raciste, la preuve, j'ai un très bon ami noir", "je ne suis pas sexiste, la preuve, ma meuf est une meuf".

Laughing
_________________
La pratique est une bonne école pour la théorie, et la théorie est une bonne école pour la pratique.
Les membres suivants remercient Maxime pour ce message :
Revenir en haut
Unita
Administratrice

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2007
Messages: 20 241
Localisation: Suisse
Sexe: Indogirl
Âge: 28

MessagePosté le: Dim 28 Sep 2014 - 12:19    Sujet du message: Le féminisme Répondre en citant

Maxime a écrit:
Pour moi, un homme hétérosexuel qui serait juste galant(que respectueux envers les femmes donc), ce serait quelqu'un qui élabore une stratégie de séduction dans la perspective d'une relation sentimentale/amoureuse/sexuelle/...

Je trouve cela très réducteur. Donc pour toi, un homme qui laisse passer une femme en premier dans le bus à envie de s'amuser avec son corps ensuite? Faut pas non plus généraliser de manière aussi abusive à mon avis... c'est très biaisé comme interprétation.
_________________
"Et si c’est un crayon, oui, contre la mitraille
Alors que le papier soit le champ de bataille
Que nos plumes à jamais gardent toujours leur livre
Qu’il est plus important d’être debout que de vivre

Ils peuvent assassiner nos corps mais pas nos âmes
Le souffle du néant n’éteindra pas la flamme
Tous les gamins du monde, charbon sur du papier
Dessineront toujours ton visage, ô Liberté!


[Saez]
Revenir en haut
Maxime
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Avr 2009
Messages: 5 450
Localisation: Dijon
Sexe: Indoboy
Indosong: Marilyn
Âge: 25

MessagePosté le: Dim 28 Sep 2014 - 12:43    Sujet du message: Le féminisme Répondre en citant

Unita a écrit:

Maxime a écrit:
Pour moi, un homme hétérosexuel qui serait juste galant(que respectueux envers les femmes donc), ce serait quelqu'un qui élabore une stratégie de séduction dans la perspective d'une relation sentimentale/amoureuse/sexuelle/...

Je trouve cela très réducteur. Donc pour toi, un homme qui laisse passer une femme en premier dans le bus à envie de s'amuser avec son corps ensuite? Faut pas non plus généraliser de manière aussi abusive à mon avis... c'est très biaisé comme interprétation.


J'ai précisé, dans le cas où cet homme ne fait ce genre de geste qu'auprès des femmes. Dans ce cas là, ça peut-être, notamment, une des étapes pour aboutir à une relation sexuelle. Alors, "s'amuser avec son corps" si tu veux le dire comme ça. Moi je trouve ici le mot "amuser" inapproprié mais bon, je ne vais pas m'étaler là-dessus, chacun perçoit les choses à sa manière.

Si cet homme n'est respectueux de la sorte qu'avec les femmes, je ne vois pas pour quelle autre raison ça peut-être que pour parvenir à une relation amoureuse/sexuelle (ou alors, c'est également par la force de l'habitude).

A titre personnel, je suis respectueux avec les hommes et les femmes, et je pense que ma démarche n'est pas du tout désintéressée. Parce que déjà, je pense qu'au fond de moi, j'ai envie d'être apprécié, et que de surcroît, je trouverais déjà sympathique d'aboutir à une relation amicale.
_________________
La pratique est une bonne école pour la théorie, et la théorie est une bonne école pour la pratique.
Revenir en haut
Hell-or-Heaven
Le Péril Jaune

Hors ligne

Inscrit le: 11 Oct 2009
Messages: 383
Localisation: Nancy
Sexe: Indoboy
Indosong: Sur les toits du monde
Âge: 22

MessagePosté le: Dim 28 Sep 2014 - 13:07    Sujet du message: Le féminisme Répondre en citant

Bonjour à toutes et à tous.

Je me ramène en milieu de conversation, je n'interviendrai que sur les deux derniers messages. Je suis assez d'accord avec Unita sur le côté plutôt réducteur de ta perception de la galanterie... Enfin, comme tu le dis toi-même, chacun perçoit cela à sa manière, comme il l'entend. Néanmoins, si je peux me permettre, je tiens à exprimer mon point de vue.

Comme tu le dis, on peut choisir d'être galant avec des femmes uniquement, ce qui pourrait passer pour un geste intéressé, d'une manière ou d'une autre. Cela dit, je ne crois pas que cela tienne forcément d'un désir, aussi léger soit-il, de créer une relation amoureuse et/ou sexuelle. Personnellement, je verrai plus ça comme une marque de politesse, quelque chose de cordiale... Disons, "pour être en bons termes". Cela tiendrait plus de la norme sociale... Quand tu tiens la porte à quelqu'un que tu ne connais pas le moins du monde à l'entrée d'un magasin, ce n'est pas forcément un geste intéressé, ni une recherche d'amitié ni rien, si ?

Quand tu connais la personne en question, cela peut être pour s'attirer sa sympathie, certes, se dire qu'ainsi elle aura une bonne opinion de toi. En ce cas, peut-être que plus ou moins inconsciemment, il s'agit d'envisager les possibilités futures, oui. Mais bon d'après moi cela représenterait plutôt une minorité de cas... Je suis peut-être naïf mais extérieurement j'interpréterais ça comme une marque de gentillesse gratuite, c'est tout ^^ Ou d'habitude.

Enfin bon bref...

_________________
"You whish on stars sealed in the sidewalk
Cause money can't buy the ones above us
You ride with sadness inside your jeans
Lost in some dreams that have the size of the TV screen..."

AaRON - "Ride On"
Les membres suivants remercient Hell-or-Heaven pour ce message :
Unita (30/09/14)
Revenir en haut
Maxime
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 06 Avr 2009
Messages: 5 450
Localisation: Dijon
Sexe: Indoboy
Indosong: Marilyn
Âge: 25

MessagePosté le: Dim 28 Sep 2014 - 13:49    Sujet du message: Le féminisme Répondre en citant

Hell-or-Heaven a écrit:
Comme tu le dis, on peut choisir d'être galant avec des femmes uniquement, ce qui pourrait passer pour un geste intéressé, d'une manière ou d'une autre. Cela dit, je ne crois pas que cela tienne forcément d'un désir, aussi léger soit-il, de créer une relation amoureuse et/ou sexuelle. Personnellement, je verrai plus ça comme une marque de politesse, quelque chose de cordiale... Disons, "pour être en bons termes".


Pour moi, vouloir être "en bons termes" n'est déjà pas du tout désintéressé.

Hell-or-Heaven a écrit:
Cela tiendrait plus de la norme sociale... Quand tu tiens la porte à quelqu'un que tu ne connais pas le moins du monde à l'entrée d'un magasin, ce n'est pas forcément un geste intéressé, ni une recherche d'amitié ni rien, si ?


Oui voila, ça peut tenir de la norme sociale aussi , c'est ce que je voulais dire par "force de l'habitude".

Mais d'ailleurs, le fait de suivre une telle norme sociale ne me semble pas désintéressé, puisque ne pas la suivre est susceptible de placer en situation d'inconfort.

Ah bah pour moi, tenir la porte à quelqu'un, c'est un geste pleinement intéressé. Je pense qu'en tout cas moi, je ne fais pas ça gratuitement.
Je le fais en grande partie pour qu'on reconnaisse mon existence. Je ne rend pas service aux autres que pour ça. Il m'arrive de donner de l'argent à une association qui s'appelle "la chaîne de l'espoir"(qui se préoccupe et s'occupe de la santé et de l'éducation des enfants dans le monde). Dans la cas présent, il me semble que je ne le fais pas pour que l'on reconnaisse mon existence. Cela dit, je n'estime pas que je fais pas ça gratuitement pour autant. Je donne de l'argent parce que ça me fait plaisir de me dire qu'avec ce don, je contribue certainement à améliorer le sort de certains individus, que j'augmente la chance de réduire leur souffrance et leur possibilité d'avoir une vie décente.
Mais, si ça ne me faisait pas plaisir, je pense que je ne donnerais rien.

Et puis, au sujet de l'homme qui ne serait que galant, je réitère ma question: pourquoi est-ce qu'il agirait de la sorte si ce n'est pas pour aboutir à une relation amoureuse/sexuelle, ou s'il n'est pas soucieux de correspondre à une norme sociale qui préserve son confort psychologique(ou un peu des 2 aussi d'ailleurs)?

Hell-or-Heaven a écrit:
Je suis peut-être naïf mais extérieurement j'interpréterais ça comme une marque de gentillesse gratuite, c'est tout ^^


C'est là le coeur de notre point de désaccord. Je pense que rien n'est fait volontairement gratuitement, que toute le monde agit tout le temps de façon intéressé, sans aucune exception. Tout ce que je fais, je le fais dans la poursuite d'un quelconque intérêt(qu'il soit matériel, ou émotionnel -> et je pourrais d'ailleurs dire, qu'il soit matériel ou matériel, puisque comme je suis matérialiste pour moi, il n'y a pas d'émotions sans matière). Quand je suis "généreux", je me rend aussi service à moi. Les émotions que ça génère en moi sont ma récompense. Si j'étais un robot, je ne pourrais pas être généreux puisque je n'aurais pas d'émotions. Je dirais donc qu'il n'y a pas de "générosité" désintéressé(pour moi, la générosité est donc un concept relatif), car si je suis désintéressé, c'est que je n'ai pas d'émotions, et alors, on ne peut pas parler de générosité(un robot qui donne n'est pas fondamentalement altruiste car il est programmé pour donner, lorsque moi je donne, je ne suis pas fondamentalement altruiste car je suis dans l'attente d'une récompense psychique/autre).
_________________
La pratique est une bonne école pour la théorie, et la théorie est une bonne école pour la pratique.


Dernière édition par Maxime le Mar 30 Sep 2014 - 09:36; édité 1 fois
Revenir en haut
le croc blanc de konoha
A&J Tour

Hors ligne

Inscrit le: 26 Nov 2008
Messages: 9 778
Âge: 24

MessagePosté le: Lun 29 Sep 2014 - 17:28    Sujet du message: Le féminisme Répondre en citant

Je ne tiens pas à prendre parti pour qui que ce soit, mais je crois que le côté biaisé et réducteur, c'est plutôt Unita et Hell-or-Heaven qui l'ont, par rapport aux premiers propos de Maxime !


Concernant la galanterie des hommes envers les femmes, c'est loin d'être faux que c'est un geste assez intéressé pour le développement d'une relation de quelque nature qu'elle soit.

Je ne suis cependant pas contre la galanterie, mais encore une fois, elle doit marcher dans les deux sens, adaptée à ce qu'attend la personne, bien évidemment.

Mais le fait que les hommes doivent payer le resto, ne serait-ce qu'au premier rendez-vous, c'est vraiment d'une pure connerie !
Surtout de nos jours où les femmes travaillent tout comme les hommes.


Mais encore une fois, dans le cas qu'a cité Klooo, cette galanterie est à foutre aux ordures.
_________________


Un problème, une question ? N'hésitez pas à consulter la FAQ ou à envoyer un MP.

Revenir en haut
Unita
Administratrice

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2007
Messages: 20 241
Localisation: Suisse
Sexe: Indogirl
Âge: 28

MessagePosté le: Ven 17 Oct 2014 - 21:32    Sujet du message: Le féminisme Répondre en citant

Je bouillonne, je bouillonne. Qu'après ça, on ne vienne plus me dire que la société n'a plus besoin du féminisme. Ok, c'est un lien religieux mais j'entends beaucoup d'hommes (et de femmes!) parler ainsi sans être forcément croyants, donc j'avais envie de le poster.

http://www.theotokos.fr/dossier-chretien/dossier.php?id_dossier=329

Mon passage préféré: "Elle se montrera toujours respectable, sans jamais refuser les joies du corps." Sous-entendu, qu'elle en ait envie ou non. Légalement, ça s'appelle un viol conjugal, pour information.

La version féminine est pas mal aussi.

http://www.theotokos.fr/dossier-chretien/dossier.php?id_dossier=328

Nous, les femmes, sommes donc superficielles et vénales.
_________________
"Et si c’est un crayon, oui, contre la mitraille
Alors que le papier soit le champ de bataille
Que nos plumes à jamais gardent toujours leur livre
Qu’il est plus important d’être debout que de vivre

Ils peuvent assassiner nos corps mais pas nos âmes
Le souffle du néant n’éteindra pas la flamme
Tous les gamins du monde, charbon sur du papier
Dessineront toujours ton visage, ô Liberté!


[Saez]
Les membres suivants remercient Unita pour ce message :
Klooo (18/10/14)
Revenir en haut
Klooo
Nuits Intimes

Hors ligne

Inscrit le: 15 Aoû 2008
Messages: 5 096
Localisation: Lyon / Briançon.
Sexe: Indogirl
Âge: 26

MessagePosté le: Sam 18 Oct 2014 - 18:36    Sujet du message: Le féminisme Répondre en citant

C'est tellement ridicule qu'on croirait que c'est un faux... mais même pas...

Ça me parait tout aussi affreux pour les hommes que pour les femmes, d'ailleurs, ce truc.
_________________
"Apprendre à un enfant à ne pas marcher sur une chenille est aussi précieux pour l'enfant que pour la chenille." - Bradley Miller.
Les membres suivants remercient Klooo pour ce message :
Unita (19/10/14)
Revenir en haut
Klooo
Nuits Intimes

Hors ligne

Inscrit le: 15 Aoû 2008
Messages: 5 096
Localisation: Lyon / Briançon.
Sexe: Indogirl
Âge: 26

MessagePosté le: Lun 15 Déc 2014 - 19:32    Sujet du message: Le féminisme Répondre en citant

La mère d'une élève de ma classe, à sa fille : "Tu sais bien que je déteste la vulgarité, et c'est encore pire quand c'est une fille !" et "Une petite fille doit être sage, jolie, féminine... surtout pas vulgaire !".


_________________
"Apprendre à un enfant à ne pas marcher sur une chenille est aussi précieux pour l'enfant que pour la chenille." - Bradley Miller.
Revenir en haut
Juliette
Le Péril Jaune

Hors ligne

Inscrit le: 07 Fév 2014
Messages: 566
Localisation: lubersac 19
Sexe: Indogirl
Indosong: memoria
Âge: 54

MessagePosté le: Lun 15 Déc 2014 - 21:27    Sujet du message: Le féminisme Répondre en citant

Ont entendaient cela en 1970, il y a bien un topic l" éducation des jeunes filles en 1960" je me rappelle plus du bon terme et en tant que fille, j'ai été élevée comme cela, mais bien sûr ce n'est pas un reproche pour Klooo: c'est pour : montrer la barrière.
Revenir en haut
Unita
Administratrice

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2007
Messages: 20 241
Localisation: Suisse
Sexe: Indogirl
Âge: 28

MessagePosté le: Dim 30 Aoû 2015 - 18:50    Sujet du message: Le féminisme Répondre en citant

"Vous avez trouvé ce texte hallucinant? Sachez qu’il a pourtant été réellement écrit, tout à fait sérieusement. Nous avons simplement inversé les rôles, de manière à ce qu’il s’adresse aux hommes. Ça fait bizarre, n’est-ce pas?"

http://www.demotivateur.fr/article-buzz/34-choses-que-les-hommes-peuvent-fa…
_________________
"Et si c’est un crayon, oui, contre la mitraille
Alors que le papier soit le champ de bataille
Que nos plumes à jamais gardent toujours leur livre
Qu’il est plus important d’être debout que de vivre

Ils peuvent assassiner nos corps mais pas nos âmes
Le souffle du néant n’éteindra pas la flamme
Tous les gamins du monde, charbon sur du papier
Dessineront toujours ton visage, ô Liberté!


[Saez]
Revenir en haut
Unita
Administratrice

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2007
Messages: 20 241
Localisation: Suisse
Sexe: Indogirl
Âge: 28

MessagePosté le: Dim 30 Aoû 2015 - 18:51    Sujet du message: Le féminisme Répondre en citant

Parce qu'il n'y a pas de bonne ou mauvaise féministe.

http://www.madmoizelle.com/feministes-solidarite-398965?utm_content=bufferb…
_________________
"Et si c’est un crayon, oui, contre la mitraille
Alors que le papier soit le champ de bataille
Que nos plumes à jamais gardent toujours leur livre
Qu’il est plus important d’être debout que de vivre

Ils peuvent assassiner nos corps mais pas nos âmes
Le souffle du néant n’éteindra pas la flamme
Tous les gamins du monde, charbon sur du papier
Dessineront toujours ton visage, ô Liberté!


[Saez]
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 13:42    Sujet du message: Le féminisme

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Indotalk Index du Forum -> Vous et le reste du monde -> La Taverne Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 

 
Sauter vers:  
www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web.
Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com